Le café, définition d’un paradigme sociétal…qui l’eut cru !

YO !

La suite…

Dimanche 13 Novembre 2016

On the road again, again and again….j’ai un planninge a respecter.

Ce matin, un trajet de 230 kilo en direction de Buon Ma Thot.

8-KonTum-Buon Ma Thuot228 CS0_8510 (Copier)-BorderMaker

Je quitte KomTum, il est 7hr du matin et 5hr plus tard, je suis sur place, dans une chambre d’hotel que j’aurais dégoté en fouinant dans un secteur de la ville.

Autant te dire que j’ai tenu une tres bonne vitesse de moyenne, oh ! 46km/Hr ! ….la brêle a très bien fonctionné sauf sur un arrêt essence ou le démarreur a encore chié, m’enfin, le kick fonctionne mainant.

CS0_8579 (Copier)-BorderMaker

200000 dong soit 8 euro, la single avec clim,sdb, téloch….et toujours le wifi. (Sur trois voyages au Vietnam, je n’ai jamais manqué de wifi ou que ce soit)

Sur ce trajet, mais je le savais, j’ai définitivement quitté la désertification routière des montagnes « Jungleuses » qui te procure ce sentiment de seul au monde. Même si cette semaine passée ne fut pas de tout repos, elle restera gravé a jamais comme l’une de mes plus belles aventures « On two wheelers ».

CS0_8512 (Copier)-BorderMaker CS0_8516 (Copier)-BorderMaker CS0_8517 (Copier)-BorderMaker CS0_8522 (Copier)-2-BorderMaker CS0_8524 (Copier)-2-BorderMaker CS0_8541 (Copier)-BorderMaker CS0_8527 (Copier)-BorderMaker CS0_8530 (Copier)-BorderMaker CS0_8533 (Copier)-BorderMaker

Oui, si tu comptes faire cette route mythique « Ho Chi Minh », la plus belle partie est sans conteste la section Kom Tum jusqu’au parc national de Phong Nha. 

Et donc, retour aux routes vallonnées et droites jusque Saigon. En passant, j’observerais un nouveau concept de café lounge….sur Hamak.

CS0_8543 (Copier)-BorderMaker CS0_8545 (Copier)-BorderMaker CS0_8548 (Copier)-BorderMaker CS0_8551 (Copier)-BorderMaker CS0_8556 (Copier)-BorderMaker

Buon Ma Thuot est une ville que je connais pour y avoir passé deux nuitées, c’est ce que je comptais aussi faire pour cette fois. Cela m’aurait permis d’aller visiter les environs d’un lac qui se situe a 50km d’ici, il y aurait une demeure d’un ancien empereur et la vie autour du lac semble être intéressante niveau shoot photo.

Finalement, le repos décompression, m’aura encore fait cogiter sur le reste de mon programme au Vietnam.

Je préfère n’y rester qu’une nuit et rallier le plus rapidement possible le Delta du Mekong, c’est une région du pays que je ne connais pas du tout alors qu’ici….

Je ressors pour me restaurer et tenter d’aller voir une cascade à une 20 aines de kilo…que je ne trouverais point. (Moi pas comprendre le Vietnamien)

Ceci étant, de retour en ville, je décide d’aller voir ma boulangerie préférée ou je subirais une tentative indécente d’harponnage, que je refuserais poliment…..euh…. préférant d’autres cochonneries sucrées autour d’un café glacé/thé, le reste de l’après midi avec mon ami internet.

CS0_8565 (Copier)-BorderMaker CS0_8567 (Copier)-BorderMaker CS0_8570 (Copier)-BorderMaker CS0_8577 (Copier)-BorderMaker

Lundi 14 Novembre 2016

Je gaz, il est 7hr30 du mat en direction de Ghia Nghia qui se situe à 123 kilo.

CS0_8586 (Copier)-BorderMaker 9-Buon Ma Thuot-GiaNghia123

Je croiserais encore pas mal d’église et pour répondre à ta question (M), depuis que j’ai entamé la route Ho, de mémoire, le seul temple bouddhiste aperçu était sur Phong Nha. Je pense que toute cette partie centrale du pays est majoritairement Catholique étant donné le nombre d’églises édifiées.

CS0_8589 (Copier)-2-BorderMaker CS0_8590 (Copier)-BorderMaker CS0_8593 (Copier)-BorderMaker CS0_8597 (Copier)-BorderMaker

Quand j’arrive sur Ghia Nghia, il n’est que 10h20 ! Hum…

Normalement, le road trip prévu pour rejoindre le Delta du Mékong  et sa porte d’entrée, la ville de My Tho, doit se dérouler sur trois trajets, dont deux étapes/nuitées :

  • Buon Ma Thuot / Ghia Nghia : 123 kilo
  • Ghia Nghia / Dong Xoai : 132 kilo
  • Dong Xoai / My Tho (Delta Mékong) : 180 kilo

Des courtes distances, suite à la réflexion de vendredi dernier, «  à l’écoute de son corps le Zeb», qui m’auraient permis de visiter les deux premières ville en ayant du temps.

Mouais, mais c’était sans compter sur le cogitage permanent surtout quand j’ai une idée dans la têstas.

Aussi, vu l’heure, je décide de continuer la route en direction de Dong Xoai, tout en sachant que j’ai toujours mal au fion et qu’il me reste encore 3 heures de route minimum. Je gère.

9-GiaNghia-DongXoai132 CS0_8604 (Copier)-BorderMaker CS0_8606 (Copier)-BorderMaker CS0_8607 (Copier)-BorderMaker CS0_8609 (Copier)-BorderMaker

Finalement, j’arriverais à destination peu avant 14 hr avec 250 kilo dans la tronche.

Je me poserais a l’hotel

CS0_8705 (Copier)-BorderMaker

Il sera temps d’aller voir Jacques puisqu’il m’a dit, « le klaxon tu changeras et les roulements de la roue arrière aussi ».

Le klaxon !  Elément vital !

CS0_8610 (Copier)-BorderMaker CS0_8612 (Copier)-BorderMaker

Et pour lui souhaiter la bienvenue dans cette aventure, quoi de mieux qu’un bon jus de canne a sucre pour trinquer ? et lui pisser dessus !……. Ahhhhhhhhhhh, les traditions motardes !

CS0_8623 (Copier)-BorderMaker CS0_8627 (Copier)-BorderMaker

Bin quoi ? Ca n’a pas choqué les potos du moment en tout cas.

CS0_8632 (Copier)-BorderMaker CS0_8634 (Copier)-BorderMaker

Un peu plus tard, j’irais fouiner au marché de la ville, un peu d’ananas amincisseur et le wich au Pa té/ Jam Bon pour l’équilibre des masses.

CS0_8638 (Copier)-BorderMaker CS0_8641 (Copier)-BorderMaker CS0_8647 (Copier)-BorderMaker CS0_8658 (Copier)-BorderMaker

Mardi 16 Novembre 2016

Aujourd’hui, je cloture trois jours de route intense avec un total de 660 kilo.

10-Dongxoai-Mytho CS0_8664 (Copier)-BorderMaker

Je quitte Dong Xoai à 7hrs en direction de My Tho, porte d’entrée du Delta du Mekong, à 180 kilo. Une fois n’est pas coutume, je croiserais un cortège funèbre. RIP

CS0_8660 (Copier)-BorderMaker CS0_8667 (Copier)-BorderMaker CS0_8668 (Copier)-BorderMaker CS0_8669 (Copier)-BorderMaker

90 bornes plus tard, j’arrive sur la banlieue de Saigon avec un grand «Welcome dans le foutoir » et un grand « Bye Bye à la route Ho Chi Minh » …. ainsi se termine plus de 2000 kilomètre sur cette route historique qui….. blablabla, fin. 😛

J’avais prévu un itinéraire pour rejoindre la nationale 1 qui descend au sud en contournant le centre de la capitale économique du pays, mais pour ne pas changer, étant donné le manque d’indications « clairvoyante », j’ai du faire appel au soleil….heureusement qu’il était la, le blond !

Plus tard, j’ai pu récupérer la bonne route avec confirmation lors du ravitaillement de la brêle.

CS0_8674 (Copier)-BorderMaker CS0_8676 (Copier)-BorderMaker CS0_8679 (Copier)-BorderMaker CS0_8682 (Copier)-BorderMaker CS0_8688 (Copier)-BorderMaker CS0_8690 (Copier)-BorderMaker

Un vrai capharnaum cette banlieue, vraiment ! La encore, je n’ai pas le souvenir d’une Saigon de cet acabit…. Rouler en Inde ou au Vietnam, finalement, le Klaxon en maître sauveteur ou encore la voie de crécelle de ton conteur. (« ooooowe !) 

Il n’est que 10hr30 lorsque je décide de m’arrêter pour caler un petit creux stomacale dans une gargote. Un prétexte salvateur pour décompresser de ce trafic incessant/insensé parcouru durant l’heure.

CS0_8694 (Copier)-BorderMaker CS0_8697 (Copier)-BorderMaker CS0_8698 (Copier)-BorderMaker CS0_8701 (Copier)-2-BorderMaker

A MyTho, je me poserais en début d’après midi a l’hotel…

CS0_8702 (Copier)-BorderMaker

…avant d’aller faire la vidange de la bécassine. SEULEMENT !

Puis, petite découverte de la ville, qui m’accueillera deux nuitées, autour  du Mékong….

CS0_8711 (Copier)-BorderMaker CS0_8712 (Copier)-BorderMaker CS0_8715 (Copier)-BorderMaker CS0_8716 (Copier)-BorderMaker CS0_8718 (Copier)-BorderMaker CS0_8719 (Copier)-BorderMaker CS0_8735 (Copier)-BorderMaker CS0_8740 (Copier)-BorderMaker CS0_8753 (Copier)-BorderMaker CS0_8760 (Copier)-BorderMaker

Comme tu peux voir ci-dessous, on peut aisément s’imaginer ce que ces gens vont finir par vivre dans peu de temps, avec la montée des eaux, la mer de chine n’étant pas très loin d’ici, et le réchauffement climatique.

CS0_8767 (Copier)-BorderMaker CS0_8775 (Copier)-BorderMaker

Je finirais cette journée sur le couchée de soleil a siroter une petite mousse sur le toit de l’hotel « jaipulnom » qui possède un café/terrasse et qui donne accès sur un joli panorama, avant d’aller boustifailler la spécialité locale, le Hu Tieu My Tho (une soupe de vermicelles accompagnée de fruits de mer frais et séchées, de porc d’abats, de poulet d’herbes)

CS0_8779 (Copier)-BorderMaker CS0_8788 (Copier)-BorderMaker CS0_8781 (Copier)-BorderMaker  CS0_8795 (Copier)-BorderMaker

Mercredi 17 Novembre

My Tho

« Porte du delta du Mékong, la capitale de la province semble paisible comparée à Saigon. Bien que la ville soit un important centre marchand, il faut continuer jusqu’à Can Tho pour découvrir les fameux marchés flottants….. My Tho fut fondée vers 1680 par des réfugiés chinois fuyant Taiwan après la chute de la dynastie des Ming du sud. »

Hier j’ai eu petit aperçu de la cité, je la visiterais un peu mieux cet apres midi mais pour cette matinée, je me suis concocté un autre programme.

Le marché flottant de Cai Be, un village qui se trouve à 35 kilomètre de mon hotel, alors après le café Viet…

Ah ! le café au Vietnam ! Toute une histoire.

Pour la énième fois, je tente de commander un café chaud, déjà prêt, un peu comme s’il sortait de la cafetière par exemple….…

CS0_8806 (Copier)-BorderMaker

….et pour la énième fois, je me le vois servir avec le truc à filtre ci dessus. C’est très bien présenté, mais le problème vient qu’il faut une plombe pour obtenir le breuvage souhaité, il ne faut pas être pressé ! Mais alors, vraiment pas.

Réflexion matinale !

Le parallèle se révèle alors facile a constater avec l’élaboration du jus caféiné et l’état d’esprit des peuples Asiatique. Sans être péjoratif, c’est une société qui à tout son contraire de nous autre les occidentaux, toujours speed, d’où l’invention de la machine à expresso ….lol

Au final, il y avait de l’eau bouillante dans le récipient mais les 20 mn plus tard….j’ai eu un café froid !

Revenons !

Mon programme sur lequel j’ai trouvé l’info vient de mon book, dans la rubrique d’une autre ville.

« …Depuis Vinh Long, circuit en bateau organisé en 1 heure de trajet….mieux vaut cependant arriver tôt le matin…les grossistes, chacun spécialisé dans quelques fruits ou légumes, amarrent leurs gros bateaux et suspendent des échantillons de leurs produits à de longues perches en bois. Les acheteurs vont de l’un à l’autre dans de petites embarcations. L’une des caractéristiques de ce marché flottant est l’immense église qui se dresse sur la berge…. »

Je trace la route, il est 8hr30, je crois que pour le marché, c’est muerté !

Never mind, puisque j’ai prévu de visiter le marché de Can Tho, ma prochaine destination. Pour l’heure, je veux plutôt me consacrer au quotidien des gens.

1 hr plus tard, me voici aux portes du village et pour accéder au centre, il faut prendre un ferry bo-at qui traverse le canal.

CS0_8811 (Copier)-BorderMaker CS0_8815 (Copier)-BorderMaker CS0_8816 (Copier)-BorderMaker CS0_8830 (Copier)-BorderMaker

Le ferry BO-AT, qui me permettra de shooter cette fameuse église pour la photo carte postale.

CS0_8832 (Copier)-BorderMaker CS0_8833 (Copier)-BorderMaker CS0_8857 (Copier)-BorderMaker CS0_8844 (Copier)-BorderMaker CS0_8874 (Copier)-2-BorderMaker CS0_8875 (Copier)-BorderMaker

A défaut d’observer le marché flottant, je me contenterais du terrestre toujours autant vivant de contraste et plus loin, une ancienne demeure coloniale…

CS0_8876 (Copier)-BorderMaker CS0_8881 (Copier)-BorderMaker CS0_8882 (Copier)-BorderMaker CS0_8884 (Copier)-BorderMaker CS0_8945 (Copier)-BorderMaker CS0_8891 (Copier)-BorderMaker

Enfin, en bonne fouine, je chercherais divers point de shoot pour mater l’utilité du fleuve avec ses bateaux qui naviguent chargés de riz et autre marchandise…

CS0_8923 (Copier)-BorderMaker CS0_8930 (Copier)-BorderMaker CS0_8965 (Copier)-BorderMaker CS0_9014 (Copier)-BorderMaker CS0_9021 (Copier)-BorderMaker CS0_9028 (Copier)-BorderMaker

… des « workers » qui les chargent…

CS0_8916 (Copier)-BorderMaker CS0_8895 (Copier)-BorderMaker

… et de cette femme qui s’improvise Taxi Boat en allant chercher ceux qui vivent sur les « péniches » ancrées au milieu du canal.

CS0_8898 (Copier)-BorderMaker CS0_8908 (Copier)-BorderMaker CS0_8978 (Copier)-BorderMaker CS0_9002 (Copier)-BorderMaker CS0_8911 (Copier)-BorderMaker CS0_8934 (Copier)-BorderMaker

 Je passerais la matinée a fouiner ce village jusqu’à ce que je me décide a prendre le chemin du retour sous une chaleur accablante.

CS0_8961 (Copier)-2-BorderMaker CS0_8969 (Copier)-BorderMaker CS0_9007 (Copier)-BorderMaker CS0_9039 (Copier)-BorderMaker CS0_9043 (Copier)-BorderMaker

En milieu d’apres midi, le petit repos salvateur acquis, je ressortirais me faire un tour dans d’autre coin de My Tho, visiter la pagode Vinh Trang, par exemple.

CS0_9050 (Copier)-BorderMaker CS0_9052 (Copier)-BorderMaker CS0_9055 (Copier)-BorderMaker CS0_9058 (Copier)-BorderMaker CS0_9069 (Copier)-BorderMaker CS0_9078 (Copier)-BorderMaker

« Des bouddhas géants dominent le joli parc de cette paisible pagode ornée de sculptures en bois dorée. Les bonzes accueillent des enfants orphelins, handicapés ou démunis… »

CS0_9089 (Copier)-BorderMaker CS0_9088 (Copier)-BorderMaker CS0_9081 (Copier)-BorderMaker CS0_9085 (Copier)-BorderMaker CS0_9086 (Copier)-BorderMaker

Effectivement, bel endroit paisible.

Plus tard, dans le port de pêche, je trouverais un navire en plein déchargement avec la main d’œuvre qui trie le poiscail. Le blanc bec présent la ou on ne l’attend pas, surprend toujours les locaux mais donne l’occasion de se distraire l’instant d’un moment…

CS0_9092 (Copier)-BorderMaker CS0_9110 (Copier)-BorderMaker CS0_9118 (Copier)-BorderMaker CS0_9123 (Copier)-BorderMaker

Le soleil commençant a se faire la malle, retour au centre en longeant la berge, à l’heure de pointe….

CS0_9145 (Copier)-BorderMaker CS0_9156 (Copier)-BorderMaker CS0_9161 (Copier)-BorderMaker

…. et son trafic hallucinant. Ici, par exemple, il n’y a pas de feux de croisement et donc, si tu veux traverser ? Bé tu peux toujours attendre mon gars !

CS0_9172 (Copier)-BorderMaker CS0_9182 (Copier)-BorderMaker

Pour autant, il y a une technique, somme toute, très  simple, il faut foncer dans le tas ! Au petit bonheur la chance, la roulette …..

CS0_9184 (Copier)-BorderMaker CS0_9190 (Copier)-BorderMaker

J’déconne bien clur, la photo ci-dessous illustre un peu comment il faut s’y prendre.

Avancer pas à pas, au milieu du trafic, laissant aux autres le temps de t’éviter jusqu’à ce que tu puisses t’engager sur l’autre voie ou la aussi, il faut avoir la même technique. Claustrophobe, s’abstenir.

CS0_9197 (Copier)-BorderMaker

Jeudi 18 Novembre 2016

Ce matin, en partance pour ma 12ème étapes, la ville de Can Tho qui se situe à 110 kilomètre.

CS0_9226 (Copier)-BorderMaker 11--Mytho-Cantho

Un trajet qui devait se faire paisiblement sauf qu’une heure plus tard, je m’arrête dans un shop pour une petite boustifaille et au moment de repartir, un gars m’alerte sur l’état de mon gommard arrière, qui défaille.

CS0_9228 (Copier)-BorderMaker CS0_9229 (Copier)-BorderMaker

Merdouille, j’ai creuvé !

Je lui demande ou puis je faire reparer ?

« regarde, juste la ! »

Sans dec ! A 10 mètres de mon départ.

CS0_9233 (Copier)-BorderMaker CS0_9234 (Copier)-BorderMaker

Le pneu est en tres bon état mais je me suis pris une espèce de pointe de type aiguille. Le réparateur, encore un, me prenant pour un amerloch et de lui répondre « oh que non ! »  et ravi de lui annoncer mon origine de « Fap » (Français en viet). Du coup, je l’ai senti plus détendu par la suite.

CS0_9237 (Copier)-BorderMaker CS0_9241 (Copier)-BorderMaker CS0_9243 (Copier)-BorderMaker CS0_9247 (Copier)-BorderMaker

Le reste du trajet se fera sans encombre jusqu’à destination finale, l’hotel :

Hai long hotel 

Phu Thu Ward, Cai Rang District, Can Tho

Chambre a 180000 dong soit 7 euro, cosi, dommage que la sdb soit défraichi, m’enfin, pour le prix…

Adresse trouvé sur internet mais sans résa, dans le quartier de Cai Rang qui est en dehors de la ville. Etant donné que je suis totalement autonome, j’ai préféré être a l’extérieur de la ville pour avoir un semblant de zénitude au calme. L’adresse ci-dessus est juste parfaite pour cela.

« Can Tho est l’épicentre du delta, ville de plus d’1 millions d’habitants, elle est la plus grande ville de la région et fait figure de métropole après quelques jours passés en pleine nature (c’est clair !) …. Base idéale pour découvrir les marchés flottants alentour, la ville attirent quantité de touristes qui partent sillonner en bateau, la myriade de canaux… »

Début d’après midi, un petit tour en ville juste au moment ou la flotte fera son apparition.

CS0_9265 (Copier)-2-BorderMaker CS0_9275 (Copier)-BorderMaker CS0_9281 (Copier)-BorderMaker CS0_9288 (Copier)-BorderMaker

Cela à permis a la bécassine de se faire rincer la tronche sous la statue de l’oncle Ho.

CS0_9291 (Copier)-BorderMaker CS0_9321 (Copier)-BorderMaker CS0_9294 (Copier)-BorderMaker

Le mini déluge passé, visite culturelle du jour, le temple Chinois Ong.

« Dans un cadre superbe face à la rivière, au sein de la congrégation de Guangzhou, c’est l’un des des sanctuaires les plus intéressants de la ville. Il fut construit  à la fin du XIXe pour le culte de Kuan Kung, un dieu symbolisant la loyauté, la justice, la raison, l’intelligence, l’honneur et le courage, entre autres vertus…. »

CS0_9295 (Copier)-BorderMaker CS0_9298 (Copier)-BorderMaker

Mais encore :

« Can Tho abritait auparavant une importante communauté chinoise, dont la plupart des membres ont fui les persécutions anti-chinoises de 1978-1979 »

CS0_9300 (Copier)-BorderMaker CS0_9304 (Copier)-BorderMaker CS0_9309 (Copier)-BorderMaker CS0_9312 (Copier)-BorderMaker

La météo ne s’arrangeant guère après cette visite, je continue quelques peu a fouiner dans le secteur avant que la nuit, s’annonçant plus rapidement que prévu, me poussera a rentrer dans mes pénates.

CS0_9328 (Copier)-3-BorderMaker CS0_9340 (Copier)-4-BorderMaker CS0_9348 (Copier)-BorderMaker CS0_9357 (Copier)-BorderMaker CS0_9362 (Copier)-BorderMaker

Vendredi 18 Novembre 2016

6hr 40, le réveil sonne…

La veille mon hote du moment, qui ne parle pas un mot d’english mais qui maitrise assez bien le langage « youhou », me conseilla d’aller au marché le plus tot possible car tout se passe entre 5 et 9hr du mat.

J’ai coupé la poire en deux.

Au moment de quitter ma chambre, 20 mn plus tard, j’entends la pluie a flot venir gacher mon départ touristique ! Elle me retardera une demi heure.

CS0_9366 (Copier)-BorderMaker

« Marché flottant de Cai Rang »

« Le plus grand marché du delta du Mékong, se situe à 6 ms de Can Tho…si des vendeurs restent jusqu’à midi, il est plus intéressant avant 9hrs. Venez tot pour éviter les groupes en circuit organisé. Bien que Cai Rang soit visible de la route, mieux vaut venir en bateau….. vous pouvez aussi aller en voiture jusqu’à l’embarcadère de Cau Dau (près du pont) à 10mn en bateau du marché »

Pour le coup, la bécassine n’étant pas très aquatique (Je m’en suis rendu compte en traversant une grosse flaque d’eau en venant, le moteur a eu des dératés), je vais devoir passer par la case promène couillon pour être au plus proche de ce fameux marché.

A peine j’arrive devant l’embarcadère, que je me fais alpaguer par une rabatteuse qui me propose la balade d’une heure à 200000 dong……qu’elle descendra finalement à 150000 soit 6 euro.

Pour un promène couillon en solo, je m’en sors pas trop mal…..en avant Simon ! Il est déjà 8hr passé…

CS0_9376 (Copier)-BorderMaker CS0_9380 (Copier)-BorderMaker CS0_9382 (Copier)-BorderMaker CS0_9385 (Copier)-BorderMaker

Le départ se fait sous le pont cité ci-dessus, alors que l’embarcadère se trouve sur la rive de la rivière.

Dans un premier temps, je découvre de loing de quoi il en ressort avec cet amas de bateaux collés les uns aux autres.

CS0_9396 (Copier)-3-BorderMaker CS0_9399 (Copier)-BorderMaker CS0_9401 (Copier)-BorderMaker CS0_9411 (Copier)-BorderMaker

Puis le moment d’observer, les marchandises, les échanges….

CS0_9413 (Copier)-BorderMaker CS0_9429 (Copier)-BorderMaker CS0_9436 (Copier)-BorderMaker CS0_9462 (Copier)-2-BorderMaker CS0_9468 (Copier)-3-BorderMaker CS0_9517 (Copier)-BorderMaker

Les taxi boat, les food boat….j’y ai même vu un café boat, qui naviguent autour des péniches chargées de périssables.

CS0_9443 (Copier)-3-BorderMaker CS0_9447 (Copier)-3-BorderMaker CS0_9456 (Copier)-3-BorderMaker CS0_9469 (Copier)-3-BorderMaker CS0_9488 (Copier)-3-BorderMaker CS0_9490 (Copier)-2-BorderMaker

Mon captain me fera faire deux tour de la galerie avant de partir faire un peu d’essence et de continuer vers autre chose dont je ne connais pas l’issue mais que je devine….

CS0_9513 (Copier)-3-BorderMaker CS0_9516 (Copier)-BorderMaker CS0_9526 (Copier)-2-BorderMaker CS0_9531 (Copier)-BorderMaker CS0_9535 (Copier)-2-BorderMaker CS0_9542 (Copier)-BorderMaker CS0_9544 (Copier)-BorderMaker CS0_9548 (Copier)-BorderMaker

Celui la, est un « bus »…. Il fait la liaison avec quelques villes plus au sud sur les ramifications du Mékong. Parait il, ce moyen de transport est plus rapide que les bus routier.

CS0_9557 (Copier)-BorderMaker CS0_9552 (Copier)-3-BorderMaker

Quand nous arrivons, après 10 mn de nav depuis le marché, l’horizon annonce la couleur sur ce qu’y m’attend au vu du nombre important de boat transportant des « tour operator ». Je m’en doutais.

CS0_9564 (Copier)-BorderMaker CS0_9567 (Copier)-BorderMaker CS0_9568 (Copier)-BorderMaker

Il s’agira d’une fabrique à galette, en pate de Riz, avec démonstration et tout le Tagada tsoin tsoin.

Je fais mine à mon captain…. « on se caaaaaaaaaasse ! fiou !»

Retour a l’objectif matinal.

CS0_9573 (Copier)-BorderMaker CS0_9576 (Copier)-BorderMaker CS0_9586 (Copier)-BorderMaker CS0_9595 (Copier)-BorderMaker CS0_9597 (Copier)-2-BorderMaker CS0_9599 (Copier)-BorderMaker CS0_9624 (Copier)-BorderMaker CS0_9634 (Copier)-BorderMaker CS0_9636 (Copier)-BorderMaker CS0_9639 (Copier)-BorderMaker

Une visite qu’il ne fallait pas manquer quitte a passer pour un couillon, le jeu en valait la chandelle. En revanche, il aurait été vraiment plus judicieux de ma part de forcer le réveil plus tôt car je pense que l’effervescence des échanges doit se passer aux aurores et donc, plus intéressante.

Place maintenant au terrestre avec la mob, en m’arrêtant prendre un petit wich Po-Arc grillé, de prendre un café glacé et d’ajouter une note sucré pour la suite de la journée. (du riz collant, sésame, avec un espèce de sucre concentré maison).

CS0_9648 (Copier)-BorderMaker CS0_9649 (Copier)-BorderMaker CS0_9653 (Copier)-BorderMaker CS0_9664 (Copier)-BorderMaker

Un peu plus tard, je pars en fouinage quotidien « a droite a gauche tout droit » jusqu’à ce que j’aperçoive une borne kilométrique qui annonce un lieu qui me parle. Je « feuillette » mon guide électronique.

CS0_9651 (Copier)-BorderMaker CS0_9668 (Copier)-BorderMaker CS0_9680 (Copier)-BorderMaker CS0_9682 (Copier)-BorderMaker CS0_9683 (Copier)-BorderMaker

« Marché flottant de Phong Dien »

«  Sans doute le plus beau marché du delta….il compte moins de bateaux a moteur et plus de barques à godille. Moins frequenté et bien moins touristique que Cai Rang, il s’anime particulièrement entre 6 et 8hr. Il se trouve a 20 km de Can Tho. »

Vu l’heure tardive (10hr), je sais déjà que je ne vais plus rien voir mais j’y vais quand même par curiosité….habituelle.

CS0_9687 (Copier)-BorderMaker CS0_9691 (Copier)-BorderMaker CS0_9701 (Copier)-BorderMaker CS0_9702 (Copier)-BorderMaker CS0_9706 (Copier)-BorderMaker CS0_9719 (Copier)-BorderMaker

Au retour sur Can Tho, je croiserais «Jacques» qui me dira :

«oh ! tia pas vu que tu as cassé le cable du compteur ! »

Au combien important pour connaitre la vitesse a laquelle je roule….au fait, j’ai passé le cap des 3000 kilo depuis le 30 Octobre.

CS0_9724 (Copier)-BorderMaker CS0_9721 (Copier)-BorderMaker CS0_9732 (Copier)-BorderMaker CS0_9737 (Copier)-BorderMaker CS0_9743 (Copier)-BorderMaker CS0_9748 (Copier)-BorderMaker CS0_9753 (Copier)-2-BorderMaker CS0_9781 (Copier)-BorderMaker CS0_9793 (Copier)-BorderMaker CS0_9801 (Copier)-2-BorderMaker CS0_9809 (Copier)-2-BorderMaker

Vers 14H30, la pluie pointant, a nouveau, son nez, sera l’élément déclencheur qui me poussera en rentrer at home pour prendre du repos. 

Une journée bien remplie, riche de shoots à gogo !

Samedi 19 Novembre 2016

Il est temps de recharger la brele pour une autre étape, plus au sud, à Soc Trang et pour une fois, un très cours trajet de seulement 65 kilomètre, m’attend.

13-CanTho-SocTrang60 CS0_9815 (Copier)-BorderMaker

Je dégage, il est 7h30 et je pense arriver sur place vers 9hr, cela me laissera pas mal de temps pour les visites prévu sauf que…

Le trajet se déroule tranquillement sur la nationale 1 avant d’arriver sur un croisement qui te fait bifurquer vers une autre route, qui longe un bras du Mékong, jusqu’à destination.

Comme je te disais plus haut, ma réflexion sur My Tho et le fleuve, les habitants de ce secteur du pays vont être les premier touché avec le réchauffement climatique, si ce n’est déjà fait ? J’imagine, à la saison des moussons, le niveau du fleuve doit monter inexorablement, a cela, se rajoute la hausse des eaux maritime qui doivent taper l’incrust dans le delta ? 

Et le long de cet affluent, l’eau est au ras des paquerettes, au ras de la route. Certaines habitations sont déjà sous les eaux permanentes.

CS0_9822 (Copier)-BorderMaker CS0_9828 (Copier)-BorderMaker

Mon observation ne tardera pas à se confirmer au moment ou j’arrive sur une section de route complètement inondée.

CS0_9824 (Copier)-BorderMaker CS0_9825 (Copier)-BorderMaker

Je traverse lentement car je sais que la mob n’aime pas l’eau, en essayant de ne pas avoir trop d’éclaboussure sur le moteur mais c’était sans compter sur la profondeur du « lac ». Au bout d’une 50aines de mètre de roulage, le moteur dérate et finalement, s’arrête. Me voila, encore une fois dans la panade, avec encore une vingtaine de mètre a parcourir pour sortir de la zone.

Donc après la boue, la noyade….du pied en totale immersion.

Je suis resté assis sur la brele, car pas d’autre choix, en avançant doucement a l’aide de la guibole valide jusqu’à ce que je trouve la route sèche.

Bien évidemment, elle n’a pas redémarré et en prime, la batterie m’a laché !  Mon vier !  mlqjfkdfqjmlfdjqlfd !

Je l’ai changé il n’y à même pas deux semaines ! C’était du neuf pour l’avoir vu de mes yeux vu !

Ca a fait rire les habitants qui m’observaient depuis leur maison. Forcément, un blanc bec en rade dans le secteur, ce n’est pas courant ! Voyont !

L’une d’elle, me montre du doigt, juste en face, un réparateur…. Tiens donc ! Hasard ? Hum….. 

Apres une petite opération de séchage de la bougie et du moteur, un coup de kick….gaz !

A Soc Trang, je m’arrêterais au deuxième hotel trouvé, juste avant de rentrer au centre ville.

Hotel Pham Gia

160000 dong soit 7 euro, sdb, frigo, teloch, clim, parfait pour une nuit.

Dans la foulée, je vais voir  « mon mécano » pour la batterie et finalement, j’en profiterais pour faire changer le contacteur du démarreur qui merde depuis le début de mon voyage.

CS0_9829 (Copier)-BorderMaker CS0_9835 (Copier)-BorderMaker

Peut-être qu’il est en faute, un court jus ? Vider une batterie en si peu de temps n’est pas normal, il y a forcément une couille quelques part…

Bref …toutes les occasions sont bonnes a prendre pour trouver un sujet de shoot. (Une vendeuse de billet de loterie)

CS0_9831 (Copier)-BorderMaker CS0_9834 (Copier)-5-BorderMaker

M’arrêter dans cette ville qui n’a en soit rien d’exceptionnel au vu du descriptif que présente mon guide, n’est pas anodin :

« …est un haut lieu de la communauté Khmère, qui représente 28% de la population. Elle constitue un base pratique pour découvrir les imposants temples Khmers des alentours. »

Il est 10hr30, j’attaque ma quête de spirit culturelle avec le premier temple trouvé , le « Chua Som Rong » (Il ne figure pas sur mon guide).

CS0_9849 (Copier)-BorderMaker CS0_9855 (Copier)-BorderMaker CS0_9850 (Copier)-BorderMaker

Un temple classique du « Bouddhisme Theravada », totalement différent du Bouddhisme Chinois qui constitue la pratique spirit majoritaire au Vietnam.

Un peu d’histoire sur le delta du Mékong

Savais tu que cette partie du Vietnam était, a l’origine, Khmer ? Ho Chi Minh ancienne Saigon également ? Autrement dit, cette région faisait partie intérgrante du royaume des bâtisseurs des temples d’Angkor.

« Dans certaines provinces du delta, vous serez peu être surpris de découvrir des villes dont les habitants parlent une langue différente, suivent une autre branche du bouddhisme été ont une histoire et une culture très éloignées des autres Vietnamiens. Vous êtes chez les Khmers Krom, une minorité dans le delta, installés ici depuis plus de 2000 ans …. Au XVIIe, l’empire Khmer était en ruine, menacé par les velléités expansionnistes du Siam (l’actuelle Thailande) et du Vietnam. Ce fut l’époque de la montée en puissance de l’empire Vietnamien qui commença a s’étendre au sud, envahissant d’abord l’empire Cham avant de s’intéresser aux territoires Khmers du delta du Mékong…. »

Voila pour un petit résumé vite fait mais si tu en veux plus pour ta culture, c’est par ici Wikipedia 

Je terminerais sur le fait que c’est encore les colons qui ont foutu la merde dans cette région…

Mon second temple est le « Chua Dat Set », la pagode d’argile.

CS0_9860 (Copier)-BorderMaker CS0_9861 (Copier)-BorderMaker

« Il fut fondé il y plus de deux siècles par une famille chinoise…d’aspect banal, cette pagode à la particularité de ne contenir que des objets en argile. Les centaines de statues et sculptures ont été réalisées par le moine Ngo Kim Tong, qui, de l’age de 20 ans jusqu’à sa mort à 62 ans s’est consacré à son décore totalement différent des pagodes Khmers ou Vietnamiennes. C’est un lieu de culte actif…à l’entrée les visiteurs sont accueillis par l’un de ses plus imposantes créations, un éléphant à sis défenses qui serait apparu en rêve à la mère du Bouddha…. »

CS0_9865 (Copier)-BorderMaker CS0_9866 (Copier)-BorderMaker CS0_9868 (Copier)-BorderMaker

Continuation, non loin de la, sur le « Chua Kh’leang », pagode Cambodgienne.

« …cette pagode semble importée du Cambodge…construite à l’origine en bambou en 1533, elle a été entièrement rebatie en béton en 1905. Sept fetes religieuses ont lieu chaque année, attirant des fidèles des confins de la province. »

CS0_9877 (Copier)-BorderMaker CS0_9878 (Copier)-BorderMaker

Je découvre l’endroit le cul sur ma mob en faisant le tour, elle est fermée, mais par contre, obligé de m’arrêter pour mater les parties de ……pétanque ! Derrière le temple.

CS0_9883 (Copier)-BorderMaker CS0_9884 (Copier)-BorderMaker

Curieux de me voir a les observer, l’un deux viendra me voir car il baragouine l’anglais, sans doute pour lui l’occasion d’exercer ses connaissances linguistiques…. Nous papoterons cordialement, j’apprendrais que toute la troupe qui joue est majoritairement constitué de prof de l’école qui jouxte le temple et enseigne en langage Khmers.

Il s’auront bien évidemment que je viens du pays, la région qui a inventé ce sport populaire. Un autre viendra me voir et me montrera la marque gravé sur ses boules, « Obut » ….

 « Oh, c’est de mon pays ça ! Ma Provence » dit il le zeb, fier comme un coq, torse bombé !

Mouais, que néni…..

« L’entreprise est fondée en 1955, à Saint-Bonnet-le-Château, en France, par Frédéric Bayet et Antoine Dupuy, qui, en 1958 s’associent à Jean Souvignet. Dès l’origine, ils déposent la marque Obut. L’entreprise prend le statut de société anonyme La Boule Obut en 1981. En 2010, elle est toujours dirigée par la famille des fondateurs. »

Aux portes de l’Auvergnes !…..

Oh mdr ! Bon bin, j’en ai appris une bonne en écrivant ce texte !

Puis direction le temple des chauves-souris, le « Chua Doi »

« … vaste est paisible complexe monastique Khmer, c’est l’une des étapes favorites des touristes vietnamiens et étrangers du fait des centaines de chauves-souris frugivores qui colonisent les arbres alentours. Les plus grandes peuvent atteindre 1 ,50M. »

CS0_9891 (Copier)-BorderMaker CS0_9896 (Copier)-BorderMaker CS0_9899 (Copier)-BorderMaker

J’en avait déjà vu de la sorte en Indes. Impressionnante et l’image qui revient en tête est celle du vampire mais c’est un peu comme les requins, avec la fausse réputation qu’en a fait Spielberg et ses « Dents de la mer ».  Elle sont inoffensive pour l’homme et ne bouffent que des fruits, qui d’ailleurs, n’arrange pas les affaires des fermiers mais comme l’explique le panneau, elles sont d’une grande utilité pour l’écosystème….

CS0_9890 (Copier)-BorderMaker CS0_9904 (Copier)-BorderMaker CS0_9911 (Copier)-BorderMaker

Parmi le complexe, il y a un temple, totalement différent du principal, une simple batisse, mais qui apparemment abrite une effigie très vénérée ainsi que le félin qui prône devant l’entrée….je n’en saurais pas plus.

CS0_9922 (Copier)-BorderMaker CS0_9924 (Copier)-BorderMaker CS0_9921 (Copier)-BorderMaker

Viendra l’heure du déjeuné et d’organiser le reste de l’après midi ?

CS0_9933 (Copier)-BorderMaker CS0_9999 (Copier)-BorderMaker

« A 12 kms, en direction de Bac Lieu, cette splendide pagode Khmère classique fut à l’origine construite en bois au XVIIIe….. l’actuelle sanctuaire a été lentement édifiée de 1969 à 1985, au rythme des dons des fidèles… de magnifiques tuiles en céramique couvrent les murs extérieurs »

CS0_9935 (Copier)-BorderMaker CS0_9937 (Copier)-BorderMaker CS0_9943 (Copier)-BorderMaker CS0_9948 (Copier)-BorderMaker CS0_9955 (Copier)-BorderMaker CS0_9962 (Copier)-BorderMaker CS0_9965 (Copier)-BorderMaker CS0_9966 (Copier)-BorderMaker

Voila pour les temples décrit sur mon book, place maintenant à mes découvertes, au fil du roulage et lorsque je reviens chez moi, j’en croise un autre de type Chinois celui-ci….enfin, je crois.

CS0_9968 (Copier)-BorderMaker CS0_9970 (Copier)-BorderMaker CS0_9972 (Copier)-BorderMaker CS0_9973 (Copier)-BorderMaker CS0_9986 (Copier)-2-BorderMaker

Encore un autre en fouinant à travers rue,

CS0_9992 (Copier)-BorderMaker CS0_9995 (Copier)-BorderMaker CS0_0002 (Copier)-BorderMaker CS0_0005 (Copier)-BorderMaker CS0_0009 (Copier)-4-BorderMaker CS0_0015 (Copier)-BorderMaker

Niché au beau milieu d’un pâté de maison, il n’y a que les piétons ou encore les deux roues qui peuvent y accéder. Je serais accueilli par une palanquée de mioche et de ce que j’ai vu a l’intérieur, on dirait un mix d’habitations/temple/internat.

CS0_0016 (Copier)-BorderMaker CS0_0017 (Copier)-BorderMaker CS0_0025 (Copier)-BorderMaker CS0_0024 (Copier)-BorderMaker

Ouf ! pour finir cette journée marathon, je trouverais un immense parc en plein cœur de la ville qui accueille un mini lac, des cafés, des manèges pour les gamins, des espaces sportif pour les grands…. Un bel endroit paisible pour prendre du temps, le fion reposé sur un transat…

CS0_0029 (Copier)-BorderMaker CS0_0032 (Copier)-4-BorderMaker

Voila pour ce troisième volet aux pays du Nem.

Dans le prochain numéro, « Passera, passera pas ? », la semaine s’annonce décisive pour la suite de mon voyage « On two Wheelers »…

Suspens !!!

A suivre.

Portes toi bien 😛

Tchuss.

4 Comments

  1. Esquiaou

    C’est un luxe de recevoir régulièrement dans sa boîte e-mail des récits aussi bien illustrés et racontés, les commentaires sont écrits de manière si vivante, on te suit sans difficultés, les photos sont extraordinaires et dignes des meilleurs photographes de Nat Geo, que ce soit portraits ou autres sites remarquables, et le fait de tout rapporter à la route suivie est un plus, comme la route Ho Chi Minh…une légende survivante à deux guerres inutiles (pléonasme).
    Merci mille fois, c’est un privilège que de te connaître.
    Un grand salut,
    J.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *