La Montagne, ça vous gagne qui disait….

Mi-a-o !

La suite :

Jeudi 06 Octobre 2016

Puli

« Centre géographique de Taiwan, Puli marque la fin de la route centrale. Les Taiwanais disent de la ville qu’elle mérite d’être connue à plusieurs titre et avancent la théorie des 4 W (Women, Water, Weather et Wine). Ainsi, Puli serait la ville ou l’on trouverait les plus jolies femmes, de l’eau claire et pure dans les sources chaudes de Lushan, du très bon vin et un temps des plus agréables. »

Avant de commencer mes explorations dans ce lieu, je file juste en face de l’hotel voir la laverie, i have to m’occuper de mes fringuas de satanas qui emboucane….

NOV_3440 (Copier)-BorderMaker NOV_3445 (Copier)-BorderMaker

Machine dernier cri avec lessive incorporé, seche linge juste a coté, ouvert 24/24 . Une demi heure plus tard, je m’en sors pour 70 dollars Taiwanais soit 2 euro.

Non loin de la, encore un petit clin d’oeil de mon pays, ma Provence.

NOV_3439 (Copier)-BorderMaker NOV_3449 (Copier)-BorderMaker

Un lieu que j’ai tout de suite reconnu ; l’abbaye de Senanque qui se trouve à proximité du village pittoresque de Gordes dans le Luberon.

Aujourd’hui, l’objet de ma ballade sera d’aller rouler en direction du lac « Sun Moon Lake » qui se trouve a une quinzaine de kilomètre.

« …un lieu enchanteur au point d’être aujourd’hui le plus convoité par les jeunes mariés à l’occasion de leur lune de miel ! Et le succès ne date pas d’hier puisque avant que les touristes ne s’approprient l’endroit, l’ancien président Tchang Kai Chek en avait fait son lieu de repos favori. »

Je compte y faire le tour et fouiner de ci de la en y passant quelques heures.

NOV_3452 (Copier)-BorderMaker NOV_3456 (Copier)-BorderMaker NOV_3458 (Copier)-BorderMaker NOV_3462 (Copier)-BorderMaker

Ici, c’est un batiment qui abrite l’office de tourisme du lac ou kekchose comme ça. Je m’y suis arrêté car de ce que j’ai pu voir depuis le bord de la route, l’architecture de l’édifice est de type contemporain minimaliste, ce qui n’est pas fait pour me déplaire.

NOV_3499 (Copier)-BorderMaker NOV_3477 (Copier)-3-BorderMaker NOV_3483 (Copier)-BorderMaker NOV_3485 (Copier)-2-BorderMaker NOV_3490 (Copier)-3-BorderMaker NOV_3491 (Copier)-2-BorderMaker

Plus loin…

Il faut passer par la campagne pour rejoindre une autre route qui dessert l’autre rive.

NOV_3506 (Copier)-BorderMaker NOV_3510 (Copier)-BorderMaker NOV_3511 (Copier)-BorderMaker NOV_3512 (Copier)-BorderMaker

Mélange des genres oblige, après l’art moderne, l’autre coté du lac offre un autre point de vue architecturale, la pagode « CI-En » qui fut construite en 1971 par le président Tchang Kaï-chek en mémoire de sa mère.

Encore un qui ne devait pas se prendre pour « Banane » une fois a la tête du pouvoir. 

NOV_3564 (Copier)-BorderMaker NOV_3562 (Copier)-2-BorderMaker

Haute de 46 mètres, la visite promet une belle perspective…..qui se mérite. Ce sera le challenge de « Maguy ».

Pour y accéder, depuis le parkinge, il faut crapahuter environ 150 marches plus le reste qui serpentent sur le flanc de la colline jusqu’au sommet ou a été édifié le monument.

J’en ai bavé mais ce fut l’occasion de faire un peu de cardio. Je n’ai plus fait de sport depuis mon léger séjour a Chiang Mai en Septembre dernier.

NOV_3513 (Copier)-BorderMaker NOV_3516 (Copier)-BorderMaker

Arrivé en haut, il faut encore monter 150 marches au bas mots dans un escalier en colimaçon.

NOV_3517 (Copier)-BorderMaker NOV_3527 (Copier)-2-BorderMaker

Aprés l’effort, la récompense….bravo Mag ! Tu tiens encore la route….

NOV_3552 (Copier)-BorderMaker NOV_3532 (Copier)-BorderMaker NOV_3550 (Copier)-2-BorderMaker NOV_3543 (Copier)-BorderMaker NOV_3535 (Copier)-BorderMaker NOV_3540 (Copier)-BorderMaker

La redescente n’en sera pas plus EASY, j’accuse le coup en mettant ça sur le compte de la crève que j’ai chopé la veille.

Sur le parkinge, je me délaisserais du t-shirt complètement trempé qui colle a la peau en le remplaçant par ma veste chaude. Aaaaaaaaaaaaaaaaaatchoum ! 

Apres, je m’en va rejoindre l’autre village du lac, celui des « aborigènes » qui possède son lot de boutiques a souvenirs pour le moins strange.

NOV_3566 (Copier)-BorderMaker NOV_3570 (Copier)-2-BorderMaker

Le final de ma boucle en passant devant un énorme temple et ses hotels à proximité.

NOV_3575 (Copier)-BorderMaker NOV_3576 (Copier)-BorderMaker

En rentrant sur Puli….oulala, alors celle la !

NOV_3585 (Copier)-BorderMaker NOV_3583 (Copier)-BorderMaker

Depuis le début de mon séjour sur l’ile, j’ai pu apercevoir régulièrement ce genre de biquoque bien en vue au bord de la route ou on voit clairement qu’il y a une nana en train de trafiquoter  je ne sais quoi sur un comptoir.

La nuit, c’est encore plus visible vu que les néons attirent l’œil du zèbre comme celui des papillons et souvent, j’ai pu constater que certaine gonz se sapaient « légèrement » comme celle-ci.

Mais qu’est-ce qu’elles foutent ?

Je décide d’en avoir le cœur net en shootant l’instant pour illustrer ce paragraphe et m’arrête a son niveau pour lui poser la question ?

Le « Betelnut » (noix de betel) shop.

« On les surnomme les chewings-gums chinois, puisque ces noisettes, plus populaires que l’alcool, se machent jusqu’à obtention d’un liquide orangée virant au rouge sang, qui doit être recraché ensuite…Ces noix de palmier entourées de feuilles de Betel stimulent le système nerveux et tiennent éveillés les chauffeurs durant les longs trajets…..les recrutement des vendeuses, qui relèvent uniquement d’un choix marketing selon les patrons, n’a pas de rapport avec l’industrie du sexe….on reconnait les amateurs de Betel a leurs dents noires et souvent endommagées… »

Elle m’ouvre sa porte et me répond qu’elle ne parle pas anglais avec  cette bouche d’apparence rougeatre rebutante. Beurk !

Pour ce qui  est de la tenue vestimentaire, j’ai fini par me dire que c’était surtout pour aguicher les client voyeur.

NOV_3586 (Copier)-BorderMaker

Heureusement qu’a l’hotel, le sourire ravageur de la réceptionniste me laisse une bien plus belle image de la femme Taiwanaise.

NOV_3589 (Copier)-BorderMaker NOV_3594 (Copier)-BorderMaker

Vendredi 07 Octobre

Il a plu toute la matinée, j’en ai profité pour écrire mon carnet de route et me reposer au chaud, atchoum, rien ne se perd.

Malgré cette humidité qui ne cesse et le nez qui coule, je sors pour aller déjeuner…

NOV_3601 (Copier)-BorderMaker NOV_3602 (Copier)-BorderMaker

… et une fois rassasier, j’enfilerais mon ponchon de la mort qui tue la pluie pour aller visiter le monastère Chun Tai Chan »

« Il est l’un des lieux les plus surprenants de Taiwan. on s’interroge sur la nature de cette grande construction dont on octroierait la paternité des le premier coup d’oeil a Stark……le hall est grand comme la nef centrale d’une cathédrale. Puis la première impression passée, on se sent happer par l’incroyable spiritualité du lieu, les moines dans leur habit pratiquent activement trois doctrines, sagesse, charité et Samadhi. »

Le site se trouve à moins de 10 kilometres de la ville, d’ailleurs, depuis une des rues de la ville, on peut l’apercevoir tellement il en impose.

Passé l’entrée du domaine, il y a deux édifices imposant, d’abord celui-ci :

NOV_3604 (Copier)-BorderMaker NOV_3607 (Copier)-BorderMaker NOV_3610 (Copier)-BorderMaker NOV_3616 (Copier)-BorderMaker NOV_3622 (Copier)-BorderMaker

Je ne sais pas ce qu’il représentait et a vrai dire, je n’y suis pas rentré car le moine qui m’accueil m’informera  qu’il n’est pas possible de prendre des photos à l’intérieur. J’ai pu toutefois distinguer depuis la porte d’entrée une grande statut de bouddha, un musée peu être ? 

Plus loin, tu rejoins le monastère qui, comme décrit plus haut,  en bouche un coin ! Whao ! Et la, il est possible de shooter…

NOV_3623 (Copier)-BorderMaker NOV_3628 (Copier)-BorderMaker NOV_3630 (Copier)-BorderMaker NOV_3634 (Copier)-BorderMaker NOV_3650 (Copier)-BorderMaker NOV_3664 (Copier)-BorderMaker NOV_3668 (Copier)-BorderMaker NOV_3671 (Copier)-BorderMaker NOV_3674 (Copier)-BorderMaker NOV_3676 (Copier)-BorderMaker NOV_3677 (Copier)-BorderMaker

En sortant de ma visite, la pluie s’est arrêté !

NOV_3678 (Copier)-BorderMaker NOV_3682 (Copier)-BorderMaker NOV_3689 (Copier)-BorderMaker NOV_3702 (Copier)-BorderMaker

Comme quoi, mon obstination, malgré le temps, aura eu raison. Un signe de « l’éveillé » ? 

Et puisque je suis la en touriste insatiable, lors du trajet pour aller au monastère j’avais pu distinguer de l’autre coté, tout au loing, sur le flanc d’une colline, sa statue et son temple. Le site, lui, ne figure pas dans mon petit guide. 

Alors bien sur, il fuk-J-ail.

NOV_3773 (Copier)-BorderMaker NOV_3767 (Copier)-2-BorderMaker NOV_3710 (Copier)-BorderMaker NOV_3712 (Copier)-BorderMaker

Un fois en haut, sur l’esplanade, l’horizon projete sur la rétine une fois encore l’immanquable monastère.

NOV_3717 (Copier)-BorderMaker NOV_3719 (Copier)-BorderMaker NOV_3759 (Copier)-BorderMaker NOV_3726 (Copier)-BorderMaker NOV_3745 (Copier)-2-BorderMaker NOV_3747 (Copier)-2-BorderMaker NOV_3762 (Copier)-BorderMaker NOV_3763 (Copier)-BorderMaker NOV_3765 (Copier)-BorderMaker

Un magnifique endroit empli de spiritualité mais au contraire de celui d’en face, j’étais totalement seul dans un calme total jusqu’a mon départ ou je n’ai croisé qu’une « Bonze ».

De retour at home en fin d’après midi ……la flotte reviendu pour la soirée…..comme quoi 😛

NOV_3777 (Copier)-BorderMaker NOV_3780 (Copier)-BorderMaker NOV_3783 (Copier)-BorderMaker

Samedi 08 Octobre.

Jour de déménagement pour l’avant dernière étape.

Direction la région d’Alishan en passant par le parc nationale d’Yu-Shan.

8puli-xiding,alishan 160K NOV_3785 (Copier)-BorderMaker

Un parcours qui devrait me faire passer par des routes haut perchés dans un très beau décors montagneux que j’espère.

Quand je quitte Puli, il est 8hr du mat et comme tu vas le voir, le temps n’est pas revenue au beau fixe.

NOV_3788 (Copier)-BorderMaker NOV_3793 (Copier)-BorderMaker

Pire, lorsque j’aborde le lac qui se trouve sur mon trajet, une averse m’annoncera les hostilités pour cette journée. Je m’arrête au premier village,  pour y prendre le kawak matinal et enfiler mon poncho.

NOV_3794 (Copier)-BorderMaker NOV_3802 (Copier)-BorderMaker

Je repartirais sous une pluie légère et intermittente jusqu’au abord de la montagne serpentueuse, du parc national.

NOV_3807 (Copier)-BorderMaker NOV_3809 (Copier)-BorderMaker NOV_3810 (Copier)-BorderMaker NOV_3811 (Copier)-BorderMaker

Ensuite, le reste du parcours se fera en mode congelé. Au plus haut du parcours à une altitude de 2500 metres, dans la jungle ou il y fait une température fraiche, l’humidité ambiante n’arrangera pas la sauce.

Boudiou, heureusement que l’autre jour, a 3275 metres d’alt, le blond était de la partie…

Il faudra que je m’arrête a plusieurs reprises jusqu’à destination finale, pour réchauffer un minimum les mains. Sur l’un de mes stops, je croyais avoir vu un chat, au loin, passant sous le tunnel ?

NOV_3814 (Copier)-BorderMaker NOV_3829 (Copier)-BorderMaker NOV_3827 (Copier)-BorderMaker

In fact, il s’agissait d’une bande de figue molle qui n’arrêterons pas de brailler mon intrusion.

Tu me vois, je t’ai vu….

NOV_3820 (Copier)-BorderMaker NOV_3825 (Copier)-BorderMaker

En début d’aprème, je trouverais le village de Xiding ou se trouve l’auberge qui m’accueillera durant trois nuit.

Une auberge qui me fourni une chambre simple avec sdb partagée pour la modique somme de 14 euro/nuit (pour Taiwan), bouteille d’eau et breakfast inclus.

YUNHAI B & B

59-3 Xiding.

La patronne des lieux, qui parle un anglais sommaire, est aussi grossiste en thé. Le soir venu, étant donné les atouts de son auberge qui favorisent les échanges entre ses guests, je me retrouverais autour d’une table de dégustation de thé local avec un malaisien anglophone, une palanquée d’ado chinoise et le driver de l’auberge. Le Malaisien servant d’interprète à tout ce jolie monde.

NOV_3833 (Copier)-BorderMaker NOV_3838 (Copier)-BorderMaker NOV_3839 (Copier)-BorderMaker NOV_3848 (Copier)-BorderMaker

Bon, sinon, le thé….pas vraiment ma tasse quand il est frais. Je préfère le made in France, celui qui a toute mon admiration, le 1336. Mise à part l’éthique, je vous le conseil.

Dimanche 09 Octobre.

Les sommets féériques d’Alishan

« Alishan (« Montagne d’Ali ») est réputée pour ses levers de soleil féériques sur la célèbre mer de nuages qui enveloppe le Yushan (« Montagne de Jade »). Des sommets bleus semblent émerger de ce dégradé de gris qui transforme le soleil levant en un jeu de couleurs d’argenté, de rose, puis de rouge, tandis que les hauteurs apparaissent, parées de vert émeraude. »

Pour le coté féériques, je passerais mon tour au vu de la météo persistante qui ne s’annonce pas favorable durant ce séjour.

Lorsque je descend pour prendre le kawak, je ne traine pas car pour le moment, il ne pleut pas….. j’ai envi de voir, au moins, les montagnes que je n’ai pas vu hier pour cause de brume épaisse.

Gaz !

NOV_3855 (Copier)-BorderMaker NOV_3858 (Copier)-BorderMaker NOV_3860 (Copier)-BorderMaker NOV_3862 (Copier)-BorderMaker

L’altitude du secteur est propice à la culture du thé, j’irais explorer les hauteurs du village de Zhishou (kekchosecommeça) qui se trouve a 9kms de chez moi. Ce village est aussi au centre d’un carrefour entre plusieurs directions.

NOV_3863 (Copier)-BorderMaker NOV_3867 (Copier)-BorderMaker NOV_3919 (Copier)-BorderMaker NOV_3871 (Copier)-BorderMaker NOV_3872 (Copier)-BorderMaker

Ici aussi, comme sur le lac « Sun Moon » de Puli, l’office du tourisme a développé et emménagé un parcours exclusivement réservé aux piétons randonneur ou cyclistes.

NOV_3875 (Copier)-BorderMaker NOV_3889 (Copier)-BorderMaker NOV_3892 (Copier)-BorderMaker NOV_3908 (Copier)-BorderMaker

Si tu es randonneurs a souhait, c’est encore une région qui devrait te plaire. Les parcours ont l’air sympathiques de ce que j’en ai vu a travers les champs de thé disséminés sur les collines vallonnés.

Et en terme de logement, ce n’est pas ce qu’il manque puisque beaucoup ont vu venir ce buisness florissant en créant des « homestay » dernier cris. J’imagine que le tarif de la nuitée pratiqué n’est pas comparable a celui de mon auberge.

Voici donc un homestay façon art déco, auquel je n’ai pas pu m’empecher de shooter.

NOV_3898 (Copier)-BorderMaker NOV_3932 (Copier)-BorderMaker

Fin de matinée, je quitte le secteur, je me tire en direction de Fanlu par une route a chevre qui ne laisse rien envisager de bon pour le futur.

NOV_3937 (Copier)-BorderMaker NOV_3939 (Copier)-BorderMaker

Ils ont beau rafistoller ce qui peu l’être mais a terme, la nature reprendra ses droits. Cette portion de route n’y manquera pas, elle glissera le long de la falaise tôt ou tard. 

Je ferais une 20aine de bornes jusqu’à ce que la flotte rentre en scène et me fasse rebrousser chemin car finalement, je ne sais pas trop ou je vais et ça me gonfle !

NOV_3940 (Copier)-BorderMaker NOV_3943 (Copier)-BorderMaker

A l’arrach, ce voyage, a l’arrach !  ce matin-la, j’avais oublié ma carte….

Milieu d’aprem, le temps se calme. J’en profite pour aller visiter en prenant une route qui se trouve juste a coté de chez moi.

En fait, mon village est aussi blindé de champs de thé.

NOV_3955 (Copier)-BorderMaker NOV_3964 (Copier)-BorderMaker

Pour y accéder, comme ce matin, les cotes sont velus a souhait et le scoote m’épate toujours autant sur son comportement. En revanche, je sens tout de même que l’altitude ne lui convient pas, le moteur cale a chaque fois que je m’arrête. Pourvu que ce ne soit que l’altitude ?

Mais ce qui m’inquiète le plus est son freinage. En gros, il n’y en a que très peu et lorsque j’entreprends les redescente, ca craint du boudin ! Je suis obligé d’y aller au ralenti sinon, impossible de m’arrêter….

Vraiment, jte jure !

 Un peu de couleur pour égayer ce carnet couleur unilatéral.

NOV_3973 (Copier)-BorderMaker NOV_3914 (Copier)-BorderMaker

Té vé, la tu peux voir les pentes ou je suis allé juste au dessus de mon village mais aussi ce qui l’entoure.

NOV_3980 (Copier)-BorderMaker NOV_4009 (Copier)-BorderMaker

En allant vers un autre point de vue tout en hauteur, j’aperçois au loin, mais vraiment très loin, lors d’un léger éclaircissement, une forme ?

NOV_4012 (Copier)-BorderMaker 

On dirait une tour ? j’agrandi le shoot au maximum sur le point qui m’intéresse , il me semble reconnaitre la forme….

NOV_4013 (Copier)-BorderMaker

J’aurais la confirmation de mon hote qu’il s’agit de l’hotel, la plus grande tour de Kaohsuing, la ville qui m’a vu débarqué le 17 Septembre dernier et qui m’attend pour samedi 15 prochaing.

NOV_4014 (Copier)-BorderMaker NOV_4017 (Copier)-4-BorderMaker NOV_4037 (Copier)-BorderMaker

Pour finir le récit de cette journée,

Depuis deux jours, ça pétarade copieux chez le voisin, devant la route !

Ils font péter des pétards régulièrement mais ce soir, c’est l’apothéose, feux d’artifice a gogo…

Je demande a mon hote ?

NOV_4059 (Copier)-BorderMaker NOV_4072 (Copier)-BorderMaker NOV_4090 (Copier)-BorderMaker NOV_4103 (Copier)-BorderMaker

Deux raisons, c’est soit pour les festivités religieuse soit pour un mariage, ce qui etait le cas la veille.

Lundi 10 Octobre

Rebelotte….

8hr, il ne fait pas terrible mais pour le moment le temps est sec, j’en profite pour partir en balade.

Today, je compte aller explorer les alentours d’un lac qui se trouve à une trentaine de bornes selon gogole map.

Bon ça, c’était le plan du matin sauf qu’après m’être arrêté voir ce qu’il y avait dans une serre…..Des orchidées !

NOV_4106 (Copier)-BorderMaker NOV_4108 (Copier)-BorderMaker

La production se fait aisément dans le coin au vu du nombre de serres, climat idéal ? 

Donc, après cette visite impromptue conclue avec la grace de l’horticultrice, je me prends un début de chavanne et ce n’est pas en matant l’horizon, en direction du lac que cela va s’arranger. Pour autant, quand je scrute dans le sens opposé, le temps est plutôt clair du coté des montagnes d’Alishan.

Gaz…

NOV_4109 (Copier)-BorderMaker NOV_4114 (Copier)-BorderMaker NOV_4112 (Copier)-BorderMaker NOV_4113 (Copier)-BorderMaker

Mais a vrai dire, la pluie qui ne cesse commence a me gonfler pendant le trajet, aussi, je m’arrête un moment sous un tunnel pour calmer un peu mes envies de demi-tour.

Le paradoxe du zeb, c’est sa partie « tete molle » qui veut rentrer se mettre au sec mais quant à l’autre « jobastre », elle, elle a toujours soif de découverte quelques soit le deal…

Je continue avec l’espoir d’une accalmie, l’horizon est plutôt degagé, ca va bien finir par s’arreter ?

Pari gagné puisque avant d’arriver sur Alishan, je pense à 2200 metres d’alt et une trentaine de kilo depuis mon village, le temps reviendra au sec.

NOV_4129 (Copier)-BorderMaker NOV_4131 (Copier)-BorderMaker

Je passerais un petit moment dans le secteur le temps de schooter le sujet accrocheur du moment, le tchoutchou des montagnes.

NOV_4134 (Copier)-BorderMaker NOV_4137 (Copier)-2-BorderMaker NOV_4159 (Copier)-2-BorderMaker NOV_4167 (Copier)-4-BorderMaker

Et puis retour sous une altitude plus clémente, tout en me disant que peu être le temps serait dégagé autour du lac ?

NOV_4202 (Copier)-BorderMaker NOV_4207 (Copier)-BorderMaker

Pi être mais il faudra d’abord attendre que l’horizon se dégage, non parce que la ?

NOV_4210 (Copier)-BorderMaker NOV_4216 (Copier)-BorderMaker

La montagne ça vous gagne qui disait l’aut’ ! Aussi changeante que la belle bleue.

En arrivant au village, j’en profite pour faire la troisième vidange du trip.

NOV_4220 (Copier)-2-BorderMaker NOV_4226 (Copier)-BorderMaker NOV_4228 (Copier)-BorderMaker

Finalement, le temps changera et me permettra d’aller rouler une quarantaine de bornes supplémentaire, traversant des villages typiquement autochtones aborigène jusqu’à ce que je me retrouve devant une route défoncé dont je n’avais pas envie d’emprunter. 

NOV_4232 (Copier)-BorderMaker NOV_4233 (Copier)-BorderMaker NOV_4234 (Copier)-BorderMaker NOV_4237 (Copier)-BorderMaker NOV_4240 (Copier)-BorderMaker NOV_4242 (Copier)-BorderMaker NOV_4246 (Copier)-BorderMaker NOV_4249 (Copier)-BorderMaker NOV_4251 (Copier)-BorderMaker

Back home, j’ai assez roulé pour cette journée qui totalisera 150 bornes, quand même !

NOV_4254 (Copier)-BorderMaker NOV_4256 (Copier)-BorderMaker

Le soir venu, situation inédite du voyage.

A l’auberge, je suis le seul client du jour et par conséquent seul dans son salon ou la vie était plus bruyante lors des deux dernières soirées.

En fait, ce n’est plus la saison et les clients ne rappliquent dans le secteur que le week end pour essayer de voir le fameux levé de soleil du matin sur la couche de nuage ou encore, le couché comme j’ai failli l’avoir hier.

Donc ce soir, je me retrouve complètement seul avec mon hote et l’homme a tout faire.

Vis ma vie de backpaker…sobre.

Mardi 11 Octobre.

Je gaz de bon matin pour ma dernière étape, direction Tainan, un petit parcours de 110 kilo.

Un dernier shoot depuis les sommets avant de rejoindre la vallée 20 kilometres plus bas et d’y faire un autre dernier aurevoir ou je quitterais définitivement les routes viroleuse que j’ai parcouru durant une semaine.

9xiding-Tainan100K NOV_4264 (Copier)-BorderMaker

A partir de la, finit les sensations que tout bon motard aime, retour aux longues lignes droite ennuyeuse.

NOV_4270 (Copier)-BorderMaker NOV_4272 (Copier)-BorderMaker NOV_4275 (Copier)-BorderMaker

Té, la, c’est juste pour illustrer que tout n’est pas mauvais dans leur code de la route….lol

NOV_4277 (Copier)-BorderMaker

Comme tu peux voir, il y a troies voies pour les bagnoles, une voie pour les deux roues et une pour les cyclistes !

NOV_4292 (Copier)-BorderMaker NOV_4293 (Copier)-3-BorderMaker NOV_4294 (Copier)-BorderMaker NOV_4298 (Copier)-BorderMaker

Je serais a mon hotel réservé sur Agoda, à l’heure du déjeuné.

Tai ZI Hotel

349 you’Hai street

encore une bonne affaire, 18euro la nuit, frigo, telosh, sdb,wifi air con…

Un peu plus tard je pars visiter les environs pour commencer a me familiariser avec le nom des rues et avenues.

NOV_4306 (Copier)-BorderMaker NOV_4314 (Copier)-BorderMaker NOV_4328 (Copier)-2-BorderMaker NOV_4375 (Copier)-BorderMaker NOV_4381 (Copier)-BorderMaker

Jusqu’a ce que je tombe sur le temple de « Confucius »

« c’est le plus vieux temple taiwanais dédié à Confucius puisqu’il a été construit en 1665 par le fils de Koxinga. Il est par la même occasion la première ecole publique de Taiwan, car encore maintenant les temples dédiés au sage ont une fonction pédagogique…. »

NOV_4329 (Copier)-BorderMaker NOV_4332 (Copier)-BorderMaker NOV_4337 (Copier)-BorderMaker NOV_4340 (Copier)-BorderMaker NOV_4343 (Copier)-BorderMaker NOV_4345 (Copier)-BorderMaker NOV_4346 (Copier)-BorderMaker NOV_4348 (Copier)-BorderMaker NOV_4360 (Copier)-2-BorderMaker NOV_4362 (Copier)-BorderMaker NOV_4369 (Copier)-BorderMaker NOV_4390 (Copier)-3-BorderMaker NOV_4387 (Copier)-3-BorderMaker NOV_4413 (Copier)-3-BorderMaker NOV_4395 (Copier)-BorderMaker NOV_4397 (Copier)-BorderMaker NOV_4399 (Copier)-BorderMaker

J’irais aussi fouiner en soirée…

NOV_4416 (Copier)-BorderMaker NOV_4439 (Copier)-BorderMaker NOV_4448 (Copier)-BorderMaker NOV_4449 (Copier)-BorderMaker NOV_4467 (Copier)-BorderMaker NOV_4485 (Copier)-BorderMaker NOV_4495 (Copier)-BorderMaker NOV_4502 (Copier)-BorderMaker

Bon, j’arrête la….mes carnets de route sont de plus en plus a rallonge, moi qui ne savais pas quoi raconter au début….piou ! Et encore, j’abrège…

La fin du road book Taiwanais approche a grand pas.

Merci de me lire si tu es encore la 🙂

A suivre et d’ici la, portes toi bieng….

6 Comments

  1. fabio

    Encore un carnet qui nous emmène loin de notre quotidien bruyant et qui étouffe nos bronchiasses.
    Merci et take care bises
    Ps: Pour noel je t’achèterais des mapa fourrées pour tes petites mimines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *