Tonton Cristobal est …..la ou tout a commencé.

Hola !

Jeudi 11 Février 2016

Aujourd’hui, je quitte Trinidad pour aller à Santiago de Cuba. La distance entre les deux villes est de 600 kilo, je sens que je vais déguster…

8H18, ça part de la !

3trinidadSANTiagodecuba603

NOV_1561 (Copier)-BorderMaker NOV_1575 (Copier)-BorderMaker NOV_1588 (Copier)-BorderMaker NOV_1589 (Copier)-2-BorderMaker

21H33, Santiago de cuba me voila….je te laisse faire le calcul du temps que nous avons mis.

Je suis ruiné !

Je prendrais un taxi avec un couple de français pour réduire le cout de la course. Lorsque j’arriverais à la casa que nous avions réservé avec Loly, les proprios m’apprendront qu’il n’ont plus de chambre disponible ……comment ?!!!!

 « Ne t’inquiète amigo, on va s’arranger, l’ami d’une amie qui connait une amie …etc etc, a une casa, elle va venir te chercher, ce n’est pas très loin d’ici et tu auras une chambre au troisième étages »

La fatigue aidant, je m’énerve un peu sur ce manque de professionnalisme (je sais je sais….mode franchouillard de base open) et lui montre Maguy ! 

« Lo siento ! (désolé) je n’avais pas vu »

Le guide du routard en parle, il arrive parfois que certaine  « casa particulare » pratiquent le « sur-booking » afin que leurs chambres soient loués en continue. Dans le cas ou il n’y a plus de chambre lorsque le client se présente, ils se débrouillent toujours pour t’envoyer chez un concurrent, c’est souvent un ami ou la famille.

Finalement, j’irais quand même passer une nuit au troisième étage de l’amiga car :

  • 1- je n’avais pas envie de partir a la recherche d’une autre casa après ce long voyage en bus.
  • 2- j’ai peté un coup ce qui a permis de détendre l’atmosphère ….euh … 😛

La dame proprio qui est venu me chercher, gentille à souhait, insistera pour monter mon sac jusqu’à demeure. Un comble, moi qui est l’esprit plutôt prévenant et machiste de ce coté la. Rosales comprendra très vite que je ne pourrais pas rester chez elle les trois nuits dont j’ai prévu sur Santiago, handicap oblige.

Pour autant, je te mets son adresse car elle possède d’autre chambre aux étages inférieur et parce que son accueil fut vraiment très agréable.

santiago

29 cuc, petit déjeuner compris.

Vendredi 12 Février 2016

Au petit matin, en prenant le ptit déj sur la terrasse et en découvrant une partie de la ville, Rosales, m’annoncera avoir trouvé un autre logement parfaitement adapté.

NOV_1598 (Copier)-BorderMaker NOV_1602 (Copier)-BorderMaker

Une petite casa de rdc, avec deux chambres autour d’un patio pour un prix identique à la veille, toujours dans le centre du quartier historique.

Malheureusement, j’ai paumé la carte de visite.

Dommage, car la aussi, j’ai eu affaire à des gens fort sympathique, monsieur est artiste peintre.

Pour rappel

Les « casas particulares » sont des habitations (maison, appartement) ou les proprios mettent à dispo une ou plusieurs chambres avec salle de bain,  pour les touristes.

Ce système de logement « bon marché » qui est largement développé sur l’Ile, permet un revenu régulier et de faire tourner l’économie locale.

Après avoir déballé mes affaires, je file visiter la ville avec un objectif prioritaire, trouver une banque pour changer et retirer du flouz.

Non loin de chez moi, un mariage ?

NOV_1636 (Copier)-BorderMaker NOV_1609 (Copier)-BorderMaker NOV_1618 (Copier)-BorderMaker NOV_1619 (Copier)-BorderMaker NOV_1624 (Copier)-BorderMaker NOV_1628 (Copier)-BorderMaker NOV_1632 (Copier)-BorderMaker NOV_1634 (Copier)-BorderMaker

Juste en face de l’église, obligé de shooter…..avec sa permission !

NOV_1610 (Copier)-2-BorderMaker

Il m’invite a m’asseoir à ses cotés ?  Avec plaisir….tout en précisant rapidement que je « no hablo espanol senior, lo siento » ce qui ne l’a pas empêché de débiter et débiter son envie de communiquer avec l’extranjero (étranger). Il ne s’arrêtait plus le bougre, qué tchatcheur ces cubains !

L’était trop sympa ! Gracias.

NOV_1651 (Copier)-BorderMaker NOV_1649 (Copier)-BorderMaker

Pour les intéressés,

J’ai trouvé une banque sur la place « parque Cespedes » , celle qui fait l’angle juste en face de l’église, il y a un DAB à l’intérieur (très sécurisant) mais pour changer du liquide j’ai du chercher une autre banque qui est en face de la « plaza Dolores ».

Puis je suis rentré fissa fissa à la casa …..tu devines porqué ?

Ici, les travaux de l’artiste/proprio.

NOV_1653(Copier)-BorderMaker

Et l’inépuisable sujet que sont ces gatos  (chat)…..ils m’ont régalé ! 

NOV_1655 (Copier)-BorderMaker NOV_1672 (Copier)-BorderMaker NOV_1683 (Copier)-3-BorderMaker

J’en profiterais pour demander à mon hotesse si « es possible alquilar scooter ? » (louer)

« Si si, ahi la plaza dolores »

Oh ! tia vu un peu si je hablo mucho l’espagnol !

Depuis une semaine que je boss mon dictionnaire et mon bouquin d’exercice, j’ai fais pas mal de progrès. En même temps, il le faut sinon pas de communication possible. Ce n’est pas évident comme toute nouvelle langue, mais le vocabulaire vient poco a poco….

A la place Dolores, y’en avait une ribambelle de scooter, je me voyais gros comme un camion sur l’un deux, en train de me la rouler pépère in the city….

« nada, reviens lundi senior »,  ils sont cassés qu’il me dit le gars .

Décidément, je crois que ce voyage à Cuba sera ma pénitence, mon saint Jacques de Compostel ! (alain, si tu me lis….)

NOV_1691 (Copier)-BorderMaker NOV_1694 (Copier)-BorderMaker

Santiago de cuba

« Fondée en 1515, Santiago de Cuba, fondée par le sanguinaire Diego Velasquez de Cueillar, est l’une des villes les plus ancienne d’Amérique. Elle eut un maire tristement fameux, Herman Cortes, un autre sanguinaire, qui, trouvant sa fonction routinière, partit a la conquête du Mexique. Ambitieux et assoiffé d’or, Cortes, fit cavalier seul…Port stratégique et géopolitique des caraibes, la ville servit de camp de base à la colonisation du continent Amerloch et de premier port de débarquement pour les esclaves africains…au XVIII, une partie de la colonie française d’Haiti, fuyant les révoltes d’esclaves, se réfugia a Santiago. Voila pourquoi l’influence française, que l’on retrouve ici jusque dans certains noms de famille, y est plus importante qu’ailleurs… »

Dans l’aprèm, je m’éloignerais un peu du centro historico à la recherche de chez pas quoi, ceci étant, je me suis retrouvé en position délicate en ce sens que dans certaine rue, il aurait été facile de me faire couillonner, si tu vois ce que j’veux dire.

Autant je fais mon téméraire avisé quand je voyage en deux roues mais la, à pied….euh, ça craint du boudin ! Je ne peux pas détaler, façon lièvre des champs, en cas d’agression. 

NOV_1701 (Copier)-BorderMaker NOV_1702 (Copier)-BorderMaker NOV_1707 (Copier)-BorderMaker NOV_1711 (Copier)-BorderMaker NOV_1710 (Copier)-BorderMaker  NOV_1717 (Copier)-BorderMaker

Sabado 13 Febrero 2016

Ce jour, l’objectif est d’aller en dehors du centro historico en me dirigeant droit sur la mer… 

NOV_1721 (Copier)-BorderMaker NOV_1725 (Copier)-BorderMaker NOV_1728 (Copier)-BorderMaker NOV_1729 (Copier)-BorderMaker NOV_1730 (Copier)-BorderMaker NOV_1731 (Copier)-2-BorderMaker NOV_1732 (Copier)-3-BorderMaker NOV_1737 (Copier)-BorderMaker NOV_1746 (Copier)-BorderMaker NOV_1756 (Copier)-BorderMaker NOV_1759 (Copier)-BorderMaker NOV_1760 (Copier)-BorderMaker NOV_1765 (Copier)-BorderMaker NOV_1766 (Copier)-BorderMaker

J’aurais aimé voir un port qui rassemble des bateaux de pêche mais a la place, j’y ai vu un cargo et un paquebot de croisière.

C’est la que le scooter me fait défaut, je suis obligé de mon contenter de ce qui me tombe sur la main, alors qu’en temps normal, je fouine sans cesse. Néanmoins, il y a des photos que je n’aurais sans doute jamais pu réaliser en étant motorisé…  

NOV_1767 (Copier)-BorderMaker NOV_1769 (Copier)-BorderMaker NOV_1773 (Copier)-BorderMaker NOV_1776 (Copier)-BorderMaker NOV_1783 (Copier)-BorderMaker  NOV_1788 (Copier)-BorderMaker NOV_1791 (Copier)-BorderMaker NOV_1792 (Copier)-BorderMaker NOV_1793 (Copier)-2-BorderMaker NOV_1800 (Copier)-BorderMaker

NOV_1802 (Copier)-BorderMaker NOV_1803 (Copier)-BorderMaker NOV_1805 (Copier)-BorderMaker NOV_1807 (Copier)-BorderMaker NOV_1809 (Copier)-BorderMaker NOV_1811 (Copier)-BorderMaker NOV_1812 (Copier)-BorderMaker

La boulang…

NOV_1817 (Copier)-BorderMaker NOV_1820 (Copier)-BorderMaker

A cuba, le paing se fait en petite boule ou allongé, ce n’est frinchement pas mauvais.

Pendant que certain tape le roupillon, d’autre se boustifaille la pizza ! 

NOV_1822 (Copier)-BorderMaker NOV_1823 (Copier)-BorderMaker

Une fois revenu au centro historico, on se sent tout de suite bcp plus en sécurité. J’y ai vu beaucoup de flic qui surveillent les rues.

NOV_1837 (Copier)-BorderMaker NOV_1840 (Copier)-BorderMaker

D’après ma faible expérience du pays, je pense que les cubains ne sont pas agressif mais ….si il y a autant de flic dans le secteur, comme disait l’aut’…..Il n’ y a pas de fumée sans feu.

J’en profiterais pour monter au dernier étage de l’hotel « chez plus quoi » afin de profiter du point de vue sur la place Cespedes et la ville.

NOV_1842 (Copier)-BorderMaker NOV_1843 (Copier)-BorderMaker NOV_1860 (Copier)-BorderMaker NOV_1862 (Copier)-BorderMaker NOV_1864 (Copier)-BorderMaker NOV_1866 (Copier)-BorderMaker NOV_1874 (Copier)-BorderMaker NOV_1875 (Copier)-BorderMaker NOV_1880 (Copier)-BorderMaker NOV_1883 (Copier)-BorderMaker NOV_1886 (Copier)-BorderMaker NOV_1887 (Copier)-3-BorderMaker NOV_1894 (Copier)-BorderMaker NOV_1897 (Copier)-BorderMaker NOV_1901 (Copier)-BorderMaker

Le soir venu, avec mes voisins de chambré (Alain et Corinne….coucou ! ) nous auront une discussion avec notre artiste/hote qui se lachera totalement sur nos questions politiques. Un fait rarissime quand on sait qu’il y a une police politique qui réprimande sévèrement les critiques, les opposants au gouvernement…

….les droits de l’homme ? heing ? koi ? 

 J’apprendrais que le salaire moyen est de 25 cuc pour touti. Médecin, professeur, ouvrier, tous à la même enseigne ! Pas de différence sociale. Que le système de carte de rationnement est un mode classique, qui a tous son sens, il suffit d’observer les étales des magasins d’alimentation très peu fournis.

Quand je pense à nos hypermarchés et le gaspillage alimentaire de nos sociétés…..de merde ! le mot est dit…..quand est ce que le zumain trouvera un juste milieu ? (Taratatannnnnnnnng !!! C’était la réflexion utopique du jour)

En revanche, le système de santé est totalement gratos, il parait que c’est un des meilleurs d’ Amerique du sud. Les medocs sont gratuits pour la plus part mais quand on voit la queue lors de l’ouverture des pharmacies ….

tiens, clik sur ce site qui relate les faits 

Question :

Comment font les gens avec 25cuc par mois sachant qu’un pantalon coute 28 cuc ? (je rappel qu’1 cuc est l’équivalent de 90 cts d’euro)

« bé le système D, pardi !… et le vol en fait parti intégrante»

La encore, la révolution était une belle idée mais ce qu’en a fait son initiateur est devenu une grosse dictature au sens large du terme. Il parait qu’il fricotait avec Escobar, tu sais, l’autre coconut de la Colombie, lui permettant de faire transiter ses bateaux charger de cocaine. Il s’en ai mis plein les comptes bancaires au pays du chocolat, le fidel.

 …..bref !

Merci Alain et Corinne pour la traduction, même si mon vocabulaire progresse, je suis très loin de comprendre une conversation, c’était vraiment plaisant et instructif de vous connaitre. Je vs attends à la zonzon pour le pastaga.

Enfin merci à notre hôte de nous avoir donner sa confiance.

Domingo 14 Fébrero 2016

Hier soir, j’aurais bien aimé continuer la soirée sous un air de salsa mais l’a fallu rentrer car ces journées de marche me bouffent pas mal d’énergie et puis ce matin, « wake up early morning ». (Reveil de bonne heure)

Je quitte la casa à 7hr pour me rendre à la gare et prendre le bus de 8hr pour Baracoa, à 235 KILO.

 4SANTiagodecubaBaracoa235

J’arriverais en début d’aprèm en étant passé par Guantanamo, ça te parle ? Une ville Cubaine toute simple.

NOV_1926 (Copier)-BorderMaker NOV_1934 (Copier)-2-BorderMaker NOV_1938 (Copier)-BorderMaker NOV_1940 (Copier)-BorderMaker NOV_1941 (Copier)-BorderMaker NOV_1946 (Copier)-BorderMaker

A Santiago, j’avais demandé à Rosales si elle connaissait une Casa sur Baracoa ?

Quand je débarque du bus, un taxi vélo m’attend pour me « livrer » chez l’ami d’une amie qui connait ….. 

Je suis chez Ubaldo & Amaralis, un couple de sexagénaire formidable. Un accueil comme rarement j’en ai eu l’occasion de vivre, je pense a cette lumière qu’ils dégagent ! comprenne qui pourra 😉

A l’heure ou je t’écris ce texte, j’en garde un excellent souvenir. Une casa particulare à ne pas louper dont voici l’adresse :

22 cuc la chambre, 2,50 cuc le ptit dej, 6 cuc le diner.

Casa Lilia Albert

Calle 24 de febrero, entre la calle Marti et flort Crombet

Baracoa, phone (21) 64 27 31

Apres l’installation, je file visiter un peu le coin et un truc qui me saute rapidement aux yeux est la propagande révolutionnaire, je la trouve bcp plus présente que dans les villes précédente ?

NOV_1950 (Copier)-BorderMaker NOV_1951 (Copier)-BorderMaker NOV_1954 (Copier)-3-BorderMaker NOV_1959 (Copier)-BorderMaker NOV_1964 (Copier)-BorderMaker NOV_1965 (Copier)-BorderMaker NOV_1975 (Copier)-2-BorderMaker NOV_1969 (Copier)-BorderMaker  NOV_1977 (Copier)-BorderMaker NOV_1980 (Copier)-BorderMaker NOV_1982 (Copier)-BorderMaker NOV_1985 (Copier)-BorderMaker NOV_1986 (Copier)-BorderMaker NOV_1988 (Copier)-BorderMaker NOV_1994 (Copier)-BorderMaker NOV_2000 (Copier)-BorderMaker NOV_2001 (Copier)-BorderMaker NOV_2005 (Copier)-BorderMaker NOV_2010 (Copier)-BorderMaker NOV_2015 (Copier)-BorderMaker NOV_2025 (Copier)-BorderMaker NOV_2036 (Copier)-BorderMaker NOV_2041 (Copier)-BorderMaker NOV_2050 (Copier)-BorderMaker

voila, toussa pris en un après midi !

Au fait, j’allais oublier, bonne fête à tous les amoureux.

Lundi (Lunes) 15 Février 2016

Oh puterelle ! Alors déjà, hier soir j’ai eu droit à un repas dantesque à base de poulet mais ce mating, la continuité du petit dej…..peuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh ! je vais vraiment prendre 10 kilos avec ces bêtises !

Une tuerie ! Sa tortilla aux légumes, sans parler du chocolat au lait, produit local steuplé, que l’on ne trouve qu’ici.

NOV_2056 (Copier)-BorderMaker

Baracoa

« Le site a été découvert lors du premier voyage de Christophe Colomb aux indes (il ne savait pas encore qu’il avait découvert l’Amérique). Le 27 novembre 1492, les caravelles espagnoles mouillent dans la baie…. Colomb est le premier Européen à découvrir la baie de Baracoa et le mont du Yunque. Le 1er septembre 1492, il plante une grande croix à l’entrée du port, persuadé qu’il est arrivé sur une terre continentale et non sur une ile. Il pense d’ailleurs avoir touché la chine et cherchera en vain le port de Quinsay dont parle Marco Polo dans son livre des merveilles…

Lors de la révolte des Haitiens contre les colons français et l’accession de l’indépendance (1791-1804) de nombreux colons se réfugient à Cuba et notamment à Baracoa, pour échapper aux massacres. C’est ainsi que l’on retrouve encore aujourd’hui de nombreuses familles aux patronymes français. » 

Effectivement, mon hôte s’appelle « Albert ».

Alors celle-la ! La ptite cathryne !  Quel numéro ! Avec un sacré caractère. Toujours en train de contrarier ses grands parents, sa mère et toujours le « non » à la bouche, toujours dans les pattes de mezigue….une fille quoi…..(beuha !)

NOV_2061 (Copier)-5-BorderMaker

Cette nuit, il a bien flotté et ce matin, ça n’a pas franchement l’air de s’améliorer ?

Apres le ptit déj, Ubaldo m’accompagne voir un loueur de scoot pour négocier le prix.

Le gars de « rentcar » parle anglais, loue des scoot uniquement pour 24heures, le prix est de 25 cuc ! dégréssif suivant le nombre de jour de loc. Pas de négociation possible pour moins de 24hr.

 25 cuc, c’est 5 jours de location (minimum) en asie soit environ 5euro par jour. 

Je rOfléchis un peu,

«  je suis ici pour moins de 48heures donc si je loue, ce sera pour 24hrs. Afin d’optimiser un maximun ce temps, je lui propose de louer en début d’aprem, ce qui me laissera du temps pour bouger ainsi que le lendemain matin. »   

Ca fait cheros, mais je n’ai pas le choix si je veux visiter la campagne et la montagne des alentours.

« Ok, je reviens à 14hr. »

Sauf que ….

Peu après, je continue ma visite du village en attendant l’heure.

NOV_2066 (Copier)-BorderMaker NOV_2070 (Copier)-BorderMaker NOV_2075 (Copier)-BorderMaker NOV_2080 (Copier)-BorderMaker NOV_2081 (Copier)-3-BorderMaker

Sur le Malecon, comme tu peux voir, la mer est démonté et sale de boue. L’orage quand à lui, n’a pas trainé a pointer son nez. J’ai du me mettre à l’abris à la gare des bus qui se trouve a la fin de la promenade des rosbeef . J’ai du y rester au moins une heure .

NOV_2082 (Copier)-BorderMaker NOV_2085 (Copier)-BorderMaker NOV_2115 (Copier)-BorderMaker NOV_2116 (Copier)-BorderMaker NOV_2125 (Copier)-2-BorderMaker NOV_2127 (Copier)-BorderMaker NOV_2130 (Copier)-BorderMaker

Plus tard, en passant par la boulangerie.

NOV_2135 (Copier)-BorderMaker NOV_2136 (Copier)-BorderMaker NOV_2137 (Copier)-BorderMaker

Pour la photo il a fallu que je leur fasse comprendre que j’étais boulanger…….. dans une autre vie. (si si ! )

ET HOP ! Rebelotte et dix de der, la chavanne repointe…

NOV_2139 (Copier)-BorderMaker NOV_2145 (Copier)-BorderMaker NOV_2148 (Copier)-BorderMaker NOV_2151 (Copier)-2-BorderMaker NOV_2157 (Copier)-4-BorderMaker NOV_2160 (Copier)-BorderMaker

Tout le long de la journée, ca n’a fait que ça, flote et reflote. L’autre l’a haut, doit bien s’amuser a ouvrir le robinet et le refermer.

NOV_2161 (Copier)-BorderMaker NOV_2163 (Copier)-BorderMaker NOV_2170 (Copier)-BorderMaker NOV_2175 (Copier)-BorderMaker

La fin de journée fut tout de même plus « accalmique » me donnant ainsi une autre lumière plus sympa.

NOV_2179 (Copier)-BorderMaker NOV_2180 (Copier)-3-BorderMaker NOV_2181 (Copier)-BorderMaker NOV_2183 (Copier)-BorderMaker NOV_2190 (Copier)-BorderMaker NOV_2195 (Copier)-2-BorderMaker NOV_2198 (Copier)-3-BorderMaker NOV_2201 (Copier)-BorderMaker NOV_2205 (Copier)-BorderMaker NOV_2207 (Copier)-BorderMaker NOV_2209 (Copier)-BorderMaker NOV_2211 (Copier)-BorderMaker NOV_2215 (Copier)-BorderMaker NOV_2218 (Copier)-BorderMaker

Malgré la pluie et sans scoot, j’ai tout de même réussi a ramener une belle série de tof.

NOV_2221 (Copier)-BorderMaker NOV_2230 (Copier)-BorderMaker NOV_2232 (Copier)-BorderMaker NOV_2234 (Copier)-BorderMaker NOV_2237 (Copier)-2-BorderMaker NOV_2240 (Copier)-BorderMaker NOV_2241 (Copier)-BorderMaker NOV_2248 (Copier)-BorderMaker NOV_2257 (Copier)-2-BorderMaker NOV_2260 (Copier)-3-BorderMaker NOV_2263 (Copier)-BorderMaker NOV_2265 (Copier)-BorderMaker

Martes (Mardi) 16 Febrero 2016

Hier soir, j’ai eu droit aux crevettes au lait de coco ! uf uf uf …. Un cordon bleu maman.

Et ce matin, on prend les mêmes et on recommence. La ptite catryne qui ne peut s’empêcher de venir taquiner l’extranjero (l’etranger), le pétage de bide avec le ptit dej, Ubaldo qui me tape la conversation, de fait, j’ai toujours mon dico a portée de main.

Il m’apprendra qu’il a fait parti d’une mission archéologique dans le coin, preuve a l’appui en me sortant un livre ou on l’aperçoit, il en est très fier.

Ce matin, vu qu’il fait un ciel azul a te casser la rétine, je décide d’aller voir l’hotel de luxe qui domine le village, il parait qu’il y a des scoots a louer ? Je veux voir cela afin d’espérer un autre prix ou une location à la demi journée ?

L’ascension est costaude, beau point de vue mais chuis monté pour rieng, le bureau de loc est en face de l’eglise. Plus tard, le gars de l’agence sera lui aussi inflexible sur le tarif et les conditions.

NOV_2292 (Copier)-BorderMaker NOV_2296 (Copier)-BorderMaker NOV_2295 (Copier)-BorderMaker

Tans pis, je ne vais pas payer 25euro pour seulement 8heures d’utilisation….j’ai du mal a comprendre leur sens commercial.

Pas grave, je continue mon chemin de croix en direction de la plage, du stadium de baseball.

A la vue d’une salle de muscu, j’ai bien failli craquer pour un petit entrainement mais c’était sans compter sur la « patrulla » qui veille, « pas d’excès zebulon ! »

NOV_2297 (Copier)-BorderMaker NOV_2303 (Copier)-BorderMaker NOV_2298 (Copier)-BorderMaker  NOV_2308 (Copier)-BorderMaker NOV_2316 (Copier)-BorderMaker NOV_2320 (Copier)-2-BorderMaker NOV_2322 (Copier)-BorderMaker NOV_2330 (Copier)-BorderMaker  NOV_2332 (Copier)-BorderMaker NOV_2331 (Copier)-BorderMaker NOV_2339 (Copier)-2-BorderMaker NOV_2343 (Copier)-BorderMaker NOV_2353 (Copier)-BorderMaker NOV_2354 (Copier)-BorderMakerNOV_2359 (Copier)-BorderMaker NOV_2364 (Copier)-BorderMaker NOV_2362 (Copier)-BorderMaker  NOV_2365 (Copier)-BorderMaker NOV_2366 (Copier)-BorderMaker NOV_2369 (Copier)-2-BorderMaker NOV_2370 (Copier)-BorderMaker NOV_2368 (Copier)-BorderMaker 

Fin de journée, une petite coupe de chveux , tant qu’a faire….et le coiffeur de m’apprendre que la France est un pays de franc maçon, wech wech et qu’il est lui-même un maitre de zone sur cuba (bague a l’appui), oh !….. (j’aurais du prendre une tof pour la postérité)

NOV_2393 (Copier)-BorderMaker NOV_2396 (Copier)-2-BorderMaker NOV_2397 (Copier)-BorderMaker NOV_2401 (Copier)-BorderMaker NOV_2404 (Copier)-BorderMaker NOV_2410 (Copier)-BorderMaker NOV_2418 (Copier)-BorderMaker

Quand je rentre a la zonzon, Ubaldo a nettoyé son véhicule utilitaire qu’il possède depuis 1977, une 50cm3 russe qui fonctionne parfaitement.

Coco la perruche me crunchera l’index ….culé…. 😛 comme pour me souhaiter un aurevoir, bon voyage et à la prochaine.

NOV_2422 (Copier)-BorderMaker NOV_2277 (Copier)-2-BorderMaker

Voila voilou pour ce troisième volet.

lahavane,baracoa

Comme tu as pu le voir sur la Map ci-dessus, Baracoa est a l’extrémité Est de l’ile, Demain j’entame la remonté vers l’autre coté, la cote Ouest avec pas mal d’heures de transport qui m’attendent.

A suivre…

 

5 Comments

  1. Michel

    mes amis d’Aubagne viennent de rentrer de Cuba,,ils me racontent leur voyage « organisé »,,,rien à voir avec ce que tu vis, ce que tu vois,,,etc,,,,Ça conforte mon choix de liberté et d’indépendance quand je voyage…. Viva la Liberta .
    Au fait , t’as pas vu OBAMA du coup ;;;;;bises

  2. Zébulon à écrit: Quand est ce que le zumain trouvera un juste milieu ?

    La réponse est dans le vent, Père boulange. Dans l’attente, tes récits vont toujours croissants. Biz. Roy.

  3. joebar

    très joli moment de dépaysement, je pense que c’était le moment d’y aller car bon nombre de choses vont changer rapidement maintenant. Tchao ami motard !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *