Rouler en « Photogénie », un exercice de tous les instants….

 

Mon âme salue ton âme. En toi, je salue cet espace où réside l’univers entier. En toi, je salue la lumière, l’amour, la beauté, la paix parce que ces choses se trouvent aussi en moi. Parce que nous partageons ces attributs, nous sommes reliés, nous sommes semblables, nous ne sommes qu’un.

Savais tu que ce texte est la définition du mot « Namasté » ? Pour saluer son prochain au pays….

Selon la tradition, on l’exécute avec les mains jointes devant la poitrine  (à plat au-dessus de la tête, pour saluer Dieu; avec les mains devant le visage, on salue le guide spirituel ou Guru)

Le respect de l’autre passe par le respect des traditions, c’est un minimum que j’emploie quand le moment s’y prête….

Samedi 24 Novembre 2018

Jour de déménagement, 3ème étapes, Pushkar.

7h30mn, la ptite photo rituelle devant mon ex-logement avant de partir et gaz..

Sans oublier de m’arrêter devant Ganesh, le dieux de la sagesse, qui supprime les obstacles…

Le Nandi (le taureau) qui est le gardien des quadrupèdes ou la monture du dieux Shiva, n’a pas eu de chance…. Peuchère, c’était un juvénile qui a du sûrement se faire happer par un poids lourd ? La padré, sur l’arrière plan, aura sans doute du mal a quitter les lieux…

Environ 170 kilo de route 4hrs plus tard, je me présente dans ce « petit » village de 21000 habitants !

« …lovée autour de son lac, Pushkar signifie « étang aux lotus ». Qu’il est agréable de se promener dans cet espace un brin nonchalant, réservé aux piétons. Cela à séduit les babas des sixties….mais avant tout, pour les Hindous, c’est un endroit saint. Y venir une fois dans sa vie vaut 100 pèlerinages n’importe ou ailleurs ! Les eaux de son lac sont réputées laver les péchés, et même guérir les maladies de peau ! Les croyants s’y immergent avant de cheminer vers le grand temple de Brahma (le seul au monde dédié au créateur), premier dieu de la trinité Hindou… »

Salim, de la guesthouse de Jaipur, c’était chargé de me mettre en contact avec un de ses potes qui manage un logement sur place. Apparemment, le lieu est bien placé dans le centre.

Hotel Pushkar Paradise (Near Ram Ghat, main market)

400 roupies la chambre (5euro), très bien et accueille sympa. J y reste trois nuitées.

Pushkar est aussi connue pour sa foire aux dromadaires, la plus grande du pays. Je t’explique plus tard….

Pour l’heure, l’usuel du portefeuille ayant besoin de se remplir, il me fallait trouver rapidement une boite à « fraîche roupies »…. en vain ! Les quatre DAB que je trouverais étaient vides.

Néanmoins, le bon sens du globetrotteur avisé, sans prétention, se garde toujours un plan B et surtout pour le fric. A dire que si la visa ne fonctionne pas, il est impératif de conserver une certaine somme de liquidité européenne tout le long du voyage. A Pushkar, il ne manque pas de « Money change » avec un bon taux.

Ici la vue sur la ville et le lac sacré.

Dimanche 25 Novembre 2018

Levé au petit matin, le petit déj sera pris sur la terrasse d’un restau en face de mon logement. Idéal pour un réveil matinal avec la vue plongeante sur un superbe cadre spirituel.

Le village n’ étant pas immense, ce jour, je laisserai mon destrier au repos et pour ma part, un peu d’effort « Maguestre » ne me feront pas de mal.

Carnet de route « Off »

Avant de continuer l’affichage de mes photos, il n’y a pas si longtemps j’ai lu un commentaire interrogatif auquel je dois donner une réponse claire afin de lever toutes ambiguîtés.

Les portraits, les gueules que je présente sur ce blog sont fait uniquement avec autorisation et ne sont issus d’aucune contre partie rémunératrice pour le sujet….question d’éthique !

Bien sur, il y a des situations « volées » parce que je sais très bien que si je devais demander la permission à touti, mon œil & l’obturateur perdraient les scènes naturelles qu’ils voient & enregistrent.

Ainsi soit t’il… Amen !

Carnet de route « On »

Cette parenthèse clôt, je peux commencer ma balade du jour autour du lac. …

…jusqu’à l’heure du déjeuner, après 3hrs de déambulation pédestre. Un excellent « Thali »….

Une fois ta commande servie, dégustation à souhait, autant que tu veux ! C’est le principe de ce plat. Le serveur passe te voir régulièrement et te demande ce que tu veux en plus. Le manège dure autant de fois que ton bide accepte….miaou, les Chapatis… 2 euro l’affaire. (Tu click sur les mots en bleus pour en savoir plus)

Une fois rassasier, la foire aux dromadaires.

« C’est ici qu’a lieu, pendant la lune du mois d’octobre-novembre, l’une des plus grandes foires aux dromadaires dans le monde. Un événement tout a fait extraordinaire à ne pas manquer si vous êtes dans le rajasthan. Les nomades du désert du Thar et les paysans de la région débarquent pour vendre et acheter des dromadaires. Au plus fort du rassemblement, quelques 300000 personnes et 20000 animaux se retrouvent ici ! Durant 5 jours, Pushkar est envahie par une marée humaine ! …. »

Un peu plus ? Avec wikipédia

La foire est officiellement terminée depuis deux jours sans quoi je n’aurais pas pu trouver de logement pour ma venu car il faut réserver des mois plus tôt ! Paraît il. C’est sur que 300000 âmes dans le secteur…

On m’expliquera que même si l’évènement est fini, la foule perdure encore ce week-end et progressivement à partir de lundi, Pushkar retombera dans une quiétude qui lui appartient généralement le long de l’année.

Reprenons

Donc après le copieux déjeuner, j’irais voir les vestiges de cette foire ou bon nombre de commerçants ambulant subsistent….et le reste….

…Jusqu’à l’immense fête foraine.

Empêche moi de prendre de la hauteur !

Evidemment, ici, pas de normes de sécurité….le bon sens prime à bord et il est recommandé de ne pas trop bouger à l’intérieur lorsque ça balance….heu…. (50cts d’euro les 5mns)

Un petit tour bien sympathique avant de replonger dans l’énorme foule ou je prendrais quelques chemin de traverse pour éviter le piétinement.

Ici, une ancienne Haveli

En soirée, les gaht du lac sont vides !

Lundi 26 Novembre 2018

On prend les mêmes et on recommence.

Ici, le livreur de lait en Royal Einfield au moteur diesel !

En milieu de matinée, le village étant moins saturé de populass, je décide de sortir mon brelon pour aller lui faire un entretien qui nécessite un changement d’huile. (340 roupies soit 4,25 euro l’opération). J’en suis à 1000 kilomètres de parcourus depuis New Delhi.

Le speech du deuxième objectif de ce voyage.

Tu dois certainement être au courant que dans des pays sous développés comme en Afrique, par exemple, les mioches manquent cruellement de fournitures scolaire ?

L’inde est un pays riche, si si, et elle vient de détrôner la France du top 5 ! Mais c’est aussi un pays avec bcp de pauvres ! Enormément.

En 2013, j’avais embarqué dans mon barda quelques stylos, règles et autres gomme. Un petit colis que j’avais remis au hasard de ma boucle au Rasjasthan, un village proche de Raknapur. (Photo pour mémoire.)

Par la suite, j’ai renouvelé l’opération au Népal et en Indonésie.

Depuis, je n’ai plus rien distribué mais de cette initiative, j’avais toujours l’idée de faire un appel collectif un de ces quat’…

Le retour en Inde ne pouvait y manquer, j’ai donc simplement fait mon blabla par le biais des réseaux sociaux en septembre dernier. Je te mets le texte :

« Je viens te solliciter pour une cause….que je t’explique brièvement !

Comme tu sais, j’ai la chance de voyager régulièrement. Par le passé, j’ai eu distribué quelques fournitures scolaires dans des établissements dédiés lors de mes pérégrinations. (India, Nepal et Indonesie)

oh pas grand chose ! Quelques gommes, crayons et stylos bille dans un petit sac venu de France, que j’avais réunis avant chaque départ. Je me souviens encore du regard brillant de ces instituteurs dans ces coins paumés et dont je me délecte de visiter hors des sentiers battus.

Pour rappel, si pour toi, le geste de prendre un stylo, crayon pour écrire ou autre est complètement banal, dans d’autres contrées, c’est une autre paire de manche; surtout pour les mioches….

Ma démarche est simple, dans notre société de consommation a outrance, qui en fait de même avec le gaspillage, je me dis que tu dois bien avoir quelques crayons, par exemple, qui fonctionnent, qui traînent dans un coin et dont tu ne te sers pas ou plus ?

et si c’est le cas, pourquoi ne pas les redistribuer a ceux qui en ont vraiment besoin ? Moi, je te les prends et il y aura même un compte rendu sur ceux qui les recevront !»

Ce fut un succès de générosité ! Je ne nommerais personne ici mais sachez encore une fois que vous avez toute mon affection ainsi que ma gratitude ! Namasté !

Selon les capacités pragmatique de Maguy (son pouvoir a ses limites), je voyage très léger alors tu te doutes bien que je n’ai pas pu tout embarquer. Il m’aurait fallusse prendre un gros sac supplémentaire.

En revanche, je pense que ce stock me permettra de faire trois voyages et pour celui ci, j’en ai pris jusqu’aux limites de chargement. Au cours de ma route, je pense proposer modestement un petit lot dans trois ou quatre établissements.

Après la révision du scoot, au hasard, je trouve une ptite école et présente mon projet à la directrice, qui accepte.

Plus tard, le déjeuner, Dal Bati

Une préparation de lentille en sauce accompagnée de Chapatis et de cette boulette que je ne connaissais pas. Selon l’explication, la farine utilisée pour celle ci est la même que pour les Chapatis à la différence qu’ils y ajoutent du Massala. Cuite à la braise, il faut la mettre en miette. Très bon !

Pour terminer cette explication culinaire, le Dal est le plat du Rajasthan. Il paraît que sur Pushkar, 90 pour cent des habitants le consomment chaque soir, c’est dire !

Ici le fameux temple de Brahma très très fréquenté dont je ne visiterais pas, because pas envie d’enlever mes shoes. (En inde, on se déchausse avant de rentrer dans un temple, certains ne sont pas autorisés aux non hindous)

Ensuite un petit tour vers Ajmer et son lac, la ville voisine derrière la montage.

Et l’anecdote du jour !

Je vois débarquer un gars qui se gare à mes côtés sur le parking, avec sa sacoche outillée. Le propriétaire du scoot ayant perdu sa clef à fait appel à ses services, un serrurier. Clef sur mesure, sans rien démonter, juste un peu de patience et un bon coup de lime, de savoir faire.

Coup de l’opération ? 300 roupies en déplacement….Incredibeul india !

Mardi 27 Novembre 2018

Jour de déménagement, 4ème étapes, Jodhpur.

Quand je quitte le village, le soleil n’est pas encore levé, un dernier petit shoot sur l’ambiance qui règne sur les alentours avec ici un camp qui se réveille et la un goss attend le bus pour l’école.

Puis un itinéraire qui dénote jusqu’alors de ceux empruntés avec d’une part le bitume un peu tape séant et la traversée de nombreux villages qui prêterons largement a photographier ce qui me tape à l’oeil.

La, une pompe à essence typée « bagdad café », seul un chien pour m accueillir, heureusement que je n’étais pas à sec . Cela dit, mon destrier ayant une autonomie de 200kms, je ne change pas mes habitudes de prévoyance du « Au cas ou »…

1 petit litre supplémentaire.

Quand je te racontais précédemment « Qui veut aller loin ménage sa monture…. » et ses réflexes, ces deux photos ci dessous montrent à quelle point ce proverbe est applicable.

De mémoire j’étais à 50km/h lorsque je vois le bus qui déboîte. Pour le chauffeur, le deux roues en face, moi, n’a aucune importance. Dans ce cas, freinage d’urgence sans trop forcer et se rabattre bien sagement avant que le gros passe. D’ailleurs un dicton bien connu dans ces pays exotiques ne déroge jamais à la règle, c’est le plus gros qui a raison.

Je rejoins ma destination finale 7 heures plus tard avec un peu de complications pour me repérer et trouver mon logement. Heureusement, les souvenirs et la mémoire n’ont pas flanché, je connais cette ville pour y être resté deux jours.

Hotel La Maison, 500 roupies la nuit avec vu sur le fort palace depuis la terrasse, accueil sympa de Silom avec qui je passerais une partie de l’après midi.

Pêle mêle.

Le minot, car il n’a que 19 ans, me racontera un peu de sa vie, son travail 24/24 sur place, il manage les cinq chambres, il fait la cuisine du restau, son salaire (7800 roupies soit 97 euro !) dont il envoi les deux tiers à sa mère qui s’occupe de soigner son père victime d’un AVC etc…Je découvre qu’il envoi ses textos grace à une application de google, il parle au micro de son tel et ses paroles se convertissent en texte, ça l’arrange bien cette technologie….. évidemment, il ne sait pas lire et encore moins écrire, parce que l’école, tu sais, à son époque, il fallait la payer et ses parents ne pouvaient pas…l’école est gratuite depuis peu selon ses dires…. Comment as tu appris l’anglais ? Comme ça, grace à des petits jobs sur Jaisalmer, payés encore plus une misère mais ça lui à permis d’apprendre avec le touriste de passage, step by step, et même s’il n’est pas parfait, son anglais, comme le mien d’ailleurs loin de la, cela lui permet d’avoir ce job fixe, mieux payé…97 euro ! Il n’est pas marié et pas de petite amie, il ne veut pas, il ne supporte que très peu les manières de ses semblables, autant écologiquement parlant que traditionnellement….etc …. le minot force le respect !

Incredibeul India !

Mercredi 28 Novembre 2018

Jodhpur

« Peuplée de 120000 habitants, ça grouille mais c’est évidemment pour la vieille ville et la forteresse qu’on vient ici. Cette dernière, emblématique, est sans doute l’une des plus belles et des plus imposantes d’Inde…. »

Comme dit plus haut, je connais la ville ainsi que sa forteresse, je te mets le lien du carnet de route ou tu trouveras les photos que j’avais prises à l’époque. (Lien clic clac)

Ville étape courte pour cette fois, je n’y reste qu’une journée, cela me laissera le temps de fouiner un peu plus la vieille ville et….

 

le Jaswant Thada

«  Superbe petit temple de marbre blanc élevé à la mémoire du Maharaja du même nom par une de ses femmes…l’extérieur arbore des clochetons adorables, fenêtres ciselées, piliers sculptés… le temple est entouré de beaux cénotaphes en marbre…. »

Très beau, un endroit parfait pour trouver du calme avant de reprendre mon activité favorite jusqu’à l’heure du déjeuner.

Excellent Thali pour 2 euro !

Pour finir, un petit tour à la gare, parce que j’aime l’ambiance qui y règne, voyage voyage…

…Et l’heure du Tea time « Chaî » on the floor de l’hôtel.

 

Jeudi 29 Novembre 2018

Jour de déménagement, 5ème étapes, Jaisalmer.Bye bye minot, take care and good luck !

Se lever aux aurores donne l’avantage de découvrir autre chose qu’une ville saturée de trafic ou encore encombrée de foule occupant l’espace. Ici, par exemple, « Clock tower » (« centre névralgique et économique de la vieille ville, fut édifié en 1910… ») sera bondée de marchands ambulants et la clientèle qui va avec dans quelques heures.

Le froid commence a sévir de bon matin, le ressentit en roulant est d’autant plus accentué que ma veste coupe vent et un simple pull ne sont plus tellement efficaces. Il me faudra patienter encore deux heures de roulage, pour la pause obligatoire. Un petit déj pris au soleil ne fut pas de refus. (Paratha, galette fourrée d’oignon patate épices = excellent, me régale)

La route qui mène à travers le désert du Thar (wikipedia), mène droit devant sur le Pakistan.

C’est dans ce secteur géographique que le pays a développé son arme nucléaire, avec quelques tir sous terrain. La présence militaire y est accrue.

Tiens, Maguy et sa nouvelle robe posant de sa superbe ! Ca claque ! (ce fut un long trajet, fallait bien s’occuper le temps de reposer un peu le culcul)

La dernière pause, celle du déjeuner…. Dal fry, chapati (Lentille en sauce; miaou!)

J’imagine que cela doit être improbable de se voir débarquer un blanc bec dans son établissement au fin fond du trou duc, à droite ? Toujours est il que ce n’est pas la première fois que je me vois déguster en compagnie des serveurs, qui tentent de me faire la conversation avec ces indécrottables questions « which your country ? » « what is your name ? » « what ‘s your job ?»  « you from Delhi ? » etc.

Ca c’est pour le commun des mortels et si tu rajoutes une Maguy colorée, alors la, c’est le pompom pompédeup….you’ve got a pompédeup ! Youhou…. c’est la foire !

Avant le départ, le manager voulait faire un selfie de l’équipe…

Enfin, après 310 kilo en 7hr30 (record battu, l’asphalte était royalement neuf) j’arrive a Jaisalmer et sa superbe citadelle dominante.

Je descendrais chez hôtel Boomerang

Kalakar coloney sunset point

1200 roupies la chambre pour trois nuitées (soit 15 euro), accueil sympa, au calme et avec vu sur la terrasse restau.

L’hôtel est pile poil en dessous du « Sunset view » d’ou je me rendrais en soirée pour le shoot.

 

Vendredi 30 Novembre

Jaisalmer

« Il faut faire un peu d’effort pour atteindre cette ville perdue au fin fond du désert du Thar, à une centaine de kilomètres du Pakistan. Effort vite récompensé quand, de loin, on aperçoit l’époustouflante forteresse ocre jaune…on dirait un peu un grand château de sable… »

Je n’ai pas fait cette ville lors de mon dernier trip mais cette fois je ne pouvais la manquer car elle est le point d’orgue de mon voyage au nord avant d’entamer la longue descente vers le sud.

Un peu d’histoire…

« L’histoire évoque un prince rajpoute, Jaisal, qui livra le territoire des siens aux armées musulmanes pour avoir été écarté du pouvoir..Pillée de fond en comble, l’ancienne capitale, Lodruva, fut laissée à l’abandon. C’est alors que Jaisal remarqua à 15km de là un fantastique mamelon rocheux émergeant des sables du désert. Un ermite y vivait – qui reconnut bientôt en lui un descendant de Krishna. Un prophétie annonçait sa venu et la fondation d’un royaume. C’est ainsi que Jaisalmer vit le jour, 1156, autour d’un fort de terre juché sur le rocher….»

Le temps de prendre un ptit déj indien, je m’en va voir de quoi il en ressort.

Il faut passer trois portes pour arriver au pied du palace du maharaja édifié au XVIè. Je ne ferais pas la visite car le descriptif sur mon guide du routard n’ayant pas suscité la curiosité….payante.

Le privilège de Maguy me fera circuler à ma guise avec le scooter dans ces rues composées essentiellement de commerces jusqu’à ce que je me décide a le parquer, non loin des temples Jaîn.

Jaîn ? Kézako ? Bah tu click sur le lien wikipedia et t’en sauras plus… 😛

En 2013, j’avais découvert cette philosophie au cours d’une étape, à Raknapur. La bas, il y a un superbe temple de marbre qui m’avait impressionné pour la finesse de ses sculptures (les photos sont en bas de l’article, clik)

Ici, j’avais envie de revoir le talent des artistes sculpteur de l’époque ( l’an 1509 pour les deux temples visités ci dessous, les principaux)

Pour le premier :

et pour le second :

Belle visite avec le final, ici le toit des temples. (Photos prises sur la terrasse d’un hôtel pour la pause « chai »)

Puis déambulation dans la forteresse et dans la ville basse.

L’aprem, me casse un peu plus en dehors de la ville, un peu plus dans le désert à la recherche d’une école que l’on m’avait indiqué la veille au soir. En vain mais peu importe.

Pour cette deuxième distribution, d’après les dires du principal, je ne serais pas le seul étranger a me présenter dans ce but et c’est tant mieux car cela prouve que cette école a l’aide qui lui faut. Pour autant, j’ai un léger sentiment de déception pour la simple raison que ce don aurait pu peu être mieux servir une autre école se trouvant dans le besoin ? ….

A la question « A quoi servent ces stylos ? » (les feutres et crayons de couleurs) Je réponds naturellement le dessin. Ma fois…..Apparemment, ce n’est pas au programme de l’éducation scolaire ?

Pour les prochaines distributions, j’attendrais d’être loin de lieu touristique…

Plus tard, je me retrouve au temple Jain de l’ancienne capitale, Lodruva

« Fondé il y a plus de 8 siècles, il a été reconstruit au XVIè…il est précédé d’un remarquable torana (arche) et s’enveloppe d’un treillis de pierre aux dizaines de formes géométriques et graphiques d’une extrême finesse…. »

Pour finir cette journée, retour au Sunset view point...

Samedi 01 Décembre 2018

Rien de spé ce jour, déambulation au hasard au milieu des vaches omniprésentes, voir envahissantes jusqu’à ce que je me présente au hasard devant l’Havéli de Salam Sing Ki.

Tiens ? Visite ? Why not ? 70 roupies.

« Datant du XVIIIè, appartint à l’un des plus célèbres tyrans de la région…..persécuta la population…. Premier ministre du royaume rajpoute pendant 12 ans…..il fut assassiné en 1880. » PAF !

Le guide nous apprend pas mal de chose sur les techniques de construction, sur les vies à l’intérieur, les mœurs…

Ici le dernier étage, servait de « discothèque » pour le seul plaisir du maître avec ses danseuses.

Ah, autre chose….message pour toi, le motard, désirant se faire un jour le rajasthan sur quelques jours ? Ici, je t’ai trouvé un loueur, le seul sur Jaisalmer installé depuis peu. Discussion aidant, je lui dis que c’est peu être mieux de venir louer une brêle chez lui plutôt que de New Dehli ?

  • Pardi ! Qu’il me dit ! Et sans limite de kilométrage en plus !
  • Et combien tu loues ? 1000 roupies/J (12euro) la Royal Einfield, tarif dégressif of corse… A bon entendeur  😉

Le reste en photos dans la cambrousse, mon éclipse solaire jusqu’au retour at home et le vrai couché du soleil sur cette magnifique citadelle dont on ne se lasse pas de contempler.

Namasté, à la prochaine…

le zeb

(PS : Tu pardoneura mes phote d’ortaugraf car tu c, moi et l’ekole, kan gétait jeune…c t pas mon fort, alors n’ésite pas a me corriger…. 😛 )

4 Comments

  1. Eric V.

    Namasté collègue voyageur

    Je me languis toujours de recevoir tes nouvelles. Et tes photos accompagnent très bien tes écris.
    M’autorise tu as communiquer l’adresse de ton blog au club photo de la ciotat dont je suis membre ? Et puis à ton retour, tu pourrai peut être venir raconter tes voyages photos lors d’une de nos réunions, je suis sûr que ça intéresserai plein de membres du club ! Kéketendis ?
    à bientôt et profite bien

  2. eymard

    V motard baroudeur.
    Que de couleurs ,d’émotions, de simplicité dans tes superbes photos !!!!
    Il ne nous manque plus que l’odeur du pays 🙁
    et on pourrais se croire avec toi sur le scoot 😉
    Merci de ton partage .
    Chr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *