Parce que la Salsa résume tout !….. the last one.

Suite et fin

Samedi 27 Febrero.

Je quitte la casa en début d’après-midi avec environ 1km de marche à me taper, pour rejoindre la gare. A l’heure prévu (14h50), le bus démarre pour un peu plus d’une heure de trajet en direction de Las Terrazas, ma prochaine et derniere étape.

11pinarlasterraza100K NOV_3616 (Copier)-BorderMaker

« Dans la sierra del Rosario, à une cinquantaine de kilo de la capitale, au cœur d’un très beau paysage, c’est ici que le « Che » s’entraina avant son expédition bolivienne. Collines vertes et petites montagnes, végétation luxuriante….. Comme dans une bonne partie de l’ile, les forêts qui couvraient le secteur subirent au fil des siècles des coupes successives, le gouvernement cubain décida de tout reboiser à partir de 1968, on embaucha des centaines de paysans qui logèrent sur place et finirent par constituer une petite communauté….En 1985, 5000 ha furent déclarés, réserve de la biosphère. »

L’endroit est donc parfait pour ce mettre « au vert » avant de remonter à la capitale.

A la descente du bus, je suis accueilli par un taxi venu me chercher et me livrer à la casa que nous avions réservé. Elle se trouve à plus de 7kms du village, dans la pampa ! Loin de tout !

Je veux bien me mettre au vert mais vu le contexte, je ne me sens pas de rester ici… J’explique mon cas à la proprio qui comprend rapidement surtout en voyant la « maguy ».

– l’amie d’une amie…. 😉

Un peu plus tard, me voila dans une autre casa à proximité du village. 

Sur le guide, il n’y a aucun logement « bon marché » répertorié, seul un hotel y figure.

A toi mon lecteur à qui cela pourrait interesting, je te mets l’adresse des deux casa portés a ma connaissance, la première étant celle qui se trouve à 7 kms.

Anabel y ilario, Villa tres hermanas Finca san andres / telefono : 61 52 77 38 83

Et celle qui m’a accueilli

Maida gonzalez rodriguez Candelaria, antemisa, Telefono 58359844,

Maida a même un email qu’elle consulte : maigonzalez@nauta.cu

Une petite famille qui ne parle pas l’anglais mais super adorable. Je recommande.

Voila pour le speach de l’arrivé, maintenant la suite.

Je débarque dans le coin un samedi et lorsque je prends possession de ma chambre, j’entends au loing une forte résonance musicale, je demande aussi tôt a mon hôte ce qu’il en est ?

« ce week end, le village fête l’anniversaire de sa création »

Obligé d’aller voir …

NOV_3617 (Copier)-BorderMaker NOV_3619 (Copier)-BorderMaker NOV_3621 (Copier)-BorderMaker

Un demi heure plus tard, après avoir traversé ce petit bourg établi autour d’un lac, j’arrive sur place pour constater que d’une part, l’équipement audio est à la hauteur d’une grosse fête et d’autre part que certains ont déja bien commencés a festoyer, la bière en pression coule à flot……alors…..bien sur…… de la bière à  flot……heing…..alors a flot…..

NOV_3622 (Copier)-BorderMaker NOV_3623 (Copier)-BorderMaker

Au fur et à mesure que la soirée s’avançait, la place principale s’agitait sur des rythmes de salsa endiablé et puis sur cette musique de d’jeuns, qu’ils appellent le « Cubaton » ou  « Reggaeton ».

« Ce style musical né dans les années 90 mixe allègrement rythmes techno et dance au reaggae et au rap des années 80. C’est devenu LA musique de la jeunesse cubaine…écoutée partout, elle a atteint toutes les strates de la société. Considéré comme un sous genre du rap dont il s’attribue les codes vestimentaires et linguistiques, cette musique ce danse de façon très hot, en mimant explicitement l’acte sexuel sur fond de tonitruantes et souvent, il faut le dire, de paroles machistes »

Effectivement, pour ce qui est de la danse…….mucho caliente !

En revanche, la traditionnelle Salsa est aussi bien présente et largement pratiqué. La aussi,  mucho caliente mais beaucoup plus sensuel et respectueux de l’entourage. Enfin pour ce qui est de la fiesta enivrante », la bière n’étant pas un breuvage économique pour une jeunesse ayant peu de moyen, le rhum lui aussi coule à flot. 

Un verre de bière coute 1 euro alors qu’une bouteille de 70cl de rhum, de qualité médiocre, coute 3 euro. Pas besoin de sortir de St Cyr pour comprendre le ratio ? heing ? Ho !….ZZZZZZZZZZZ

NOV_3627 (Copier)-BorderMaker NOV_3630 (Copier)-BorderMaker

J’ai adoré ces quelques heures a profiter de cette fete convivial à souhait quand soudaing, «Merdouille ! je n’ai pas les clefs de la casa ! »

L’a fallusse rentrer à une heure tardive pour réveiller mon hote. D’un autre côté, vu le débit de bouteille de rhum que j’ai pu voir passer, mieux valait ne pas prolonger au risque de me retrouver au milieu de cette jeunesse complètement déchiré.

Faut-il rappeler que le pognon du touriste peut attirer certain esprit mal tourné dans un pays ou le pouvoir d’achat est synonyme de « nada » ?

Le sage te répondra qu’il vaut mieux prévenir….

NOV_3639 (Copier)-BorderMaker

Dimanche 28 Février 2016

Apres le ptit déj, je demande au patriarche de la maison quel est le « mejor » endroit a visiter mais qui ne soit pas trop difficile pour maguy ?

« Bano de san juan »

« sentier aménagé le long de la rivière San Juan. On découvre de belles piscines naturelles creusées par les rapides de la rivière et dans lesquelles on plonge. Sur place, deux bars, tables a pique-nique et pour ceussent qui veulent y passer une nuit, il y a un camping…. »

La distance est de 4kms……même pas peur !

NOV_3641 (Copier)-BorderMaker NOV_3643 (Copier)-BorderMaker NOV_3645 (Copier)-BorderMaker NOV_3647 (Copier)-BorderMaker NOV_3651 (Copier)-BorderMaker NOV_3656 (Copier)-BorderMaker NOV_3667 (Copier)-BorderMaker NOV_3668 (Copier)-BorderMaker NOV_3669 (Copier)-BorderMaker NOV_3719 (Copier)-BorderMaker NOV_3727 (Copier)-BorderMaker NOV_3732 (Copier)-BorderMaker

Sympathique randonnées, dans la nature.

J’ai pu profiter un moment du silence naturel en arrivant jusqu’a ce que la masse commence à débarquer, ce à quoi je m’attendais suivant les conseils de mon hote

« Vas- y de bonne heure car après il y a les bus de touristes qui défilent »

NOV_3737 (Copier)-BorderMaker NOV_3740 (Copier)-BorderMaker NOV_3745 (Copier)-BorderMaker NOV_3747 (Copier)-BorderMaker NOV_3761 (Copier)-BorderMaker NOV_3767 (Copier)-BorderMaker

Il m’aura fallu 4 heures pour faire l’aller-retour dont 1 heure sur place. Soit, 8kms.

Vers 13hr, je remonte à la place du village, la fiesta continue. Pas de bière pour ma pomme mais une belle plata de cochonnas (assiette) tout en écoutant de la salsa pendant une heure.

NOV_3782 (Copier)-BorderMaker NOV_3784 (Copier)-BorderMaker NOV_3791 (Copier)-2-BorderMaker NOV_3793 (Copier)-BorderMaker NOV_3796 (Copier)-BorderMaker NOV_3800 (Copier)-BorderMaker NOV_3801 (Copier)-BorderMaker

Puis, lorsqu’ils ont commencé a envoyer du « reggaeton », me suis barré….. ca ma saouler ce truc, pour aller me caller au bord du lac et me faire la siestas salvatrice.

NOV_3806 (Copier)-BorderMaker NOV_3808 (Copier)-BorderMaker

Hoy, (aujourd’hui) je m’en suis mis une bonne couche question randonnée, environ 10kms de marche.

NOV_3816 (Copier)-3-BorderMaker NOV_3818 (Copier)-BorderMaker NOV_3820 (Copier)-BorderMaker NOV_3839 (Copier)-BorderMaker

Lundi 29 Février 2016

Le voyage touche bientôt à sa fin.

Je retourne à la capitale avec l’unique bus de la journée, celui de 16hr.

En attendant l’heure, j’occuperais la matinée a écrire mon carnet de route, à servir de « traducteur » entre un couple de suédois (si si, j’deconne pas) et mes hotes. Ce couple de suédois, qui après avoir voyagé quelques fois en Amérique du sud, n’arrive pas a se débrouiller en espagnol.

13hr, je quitte la casa pour me taper 2kms à pieds et rejoindre la « station » de bus. En arrivant sur place, j’achèterais une carte de connexion wifi pour 2cuc de l’heure afin de revenir partiellement dans le monde du virtuel……

NOV_3854 (Copier)-BorderMaker 12LasterrazaLAHAVANA75K

Apres deux jours de « vert », retour à l’urbanisme.

18hr, arrivé au terminus final de la compagnie Viazul à la Havane, (dans le Vedado), ensuite, un taxi et direction la casa Barcelona, chez Loly et Nena, derrière le capitole, située entre les quartiers du  Centro Habana et Habana Vieja.

C’est la casa de mon arrivée sur Cuba, remember ? Une adresse que je recommande.

lahavane NOV_3859 (Copier)-BorderMaker NOV_3860 (Copier)-BorderMaker

Mardi 01 Mars 2016

Au petit matin, en attendant que le « Desayuno » (ptit dej) arrive, je me pose en guinch sur le balcon de l’appartement, qui donne sur la rue.

NOV_3863 (Copier)-5-BorderMaker NOV_3864 (Copier)-2-BorderMaker NOV_3881 (Copier)-BorderMaker NOV_3889 (Copier)-BorderMaker NOV_3897 (Copier)-BorderMaker NOV_3916 (Copier)-BorderMaker NOV_3927 (Copier)-BorderMaker NOV_3934 (Copier)-BorderMaker NOV_3937 (Copier)-BorderMaker

Les gentes qui font la queue à la farmacia, les livreurs d’oeufs, de pain….

Le bide plein, en avant zeb pour un nouveau jour de rando dans le « centro Habana » ou il me faudra, dans un premier temps, changer du fric pour clôturer ce voyage.

NOV_3942 (Copier)-BorderMaker NOV_3948 (Copier)-BorderMaker NOV_3949 (Copier)-2-BorderMaker NOV_3951 (Copier)-BorderMaker NOV_3954 (Copier)-BorderMaker

A ce propos et pour les intéressées, le guide parle de banques dans « la Vieja » qui n’était pas dans ma direction du  jour, il m’a suffit de sortir de la calla Barcelona pour rejoindre l’avenue d’Italia, juste derrière et faire quelques pas pour trouver une banque.

Objectifs du jour, culturel, trouver la « callajon de Hamel » et un musée qui se trouve à la limite du quartier du Vedado. Ca va me permettre de découvrir encore un peu plus la ville en passant par l’avenue Concordia.

NOV_3958 (Copier)-BorderMaker NOV_3961 (Copier)-BorderMaker

Et hop, depuis que j’ai connu ça en inde, je ne résiste pas des que je peux en consommer.(jus de cannes)

NOV_3968 (Copier)-BorderMaker NOV_3971 (Copier)-BorderMaker   NOV_3977 (Copier)-BorderMaker NOV_3978 (Copier)-BorderMaker NOV_3980 (Copier)-BorderMaker NOV_3982 (Copier)-2-BorderMaker

Cette ville m’étonne de plus en plus, architecturalement parlant. Mélange éclectique de styles d’époque colonial, années 50 et autres baroque. J’adore ! Je passerais devant cet hotel particulier, dommage que la photo ne rende pas aussi bien les détails de visu, il est en total rénovation et c’est tant mieux…..car a vrai dire, cette capitale est un musée a ciel ouvert qui se meurt lentement mais surement…. 

NOV_3973 (Copier)-BorderMaker NOV_3976 (Copier)-BorderMaker 

Apres environ 2kms, j’arrive à la calla ou plutôt le callejon (ruelle).

« je suis celui qui peints les murs, et qui envoie des messages à l’âme humaine »

« Artiste autodidacte inspiré par Dali, Miro et Picasso, peintre muraliste, sculpteur, savaldor Gonzalez Escalona est aussi un santero. Il a projeté ses visions esthétiques sur les murs gris et les façades lépreuses d’un pâté d’immeubles, en plein centre de la capitale. Plus de 10 ans de travaux. Considéré comme l’un des plus grands muralistes d’Amérique latine, il voyage bcp mais s’il est la, il ne sera pas difficile de le rencontrer »

NOV_3992 (Copier)-BorderMaker NOV_3994 (Copier)-BorderMaker NOV_3995 (Copier)-3-BorderMaker NOV_3996 (Copier)-2-BorderMaker NOV_4000 (Copier)-BorderMaker NOV_3997 (Copier)-BorderMaker NOV_3998 (Copier)-BorderMaker

Il y a même un bar, pour rafraichir les visiteurs étranger qui se sont fait alpaguer par de nombreux guide locaux parlant toute les langues.

NOV_4001 (Copier)-BorderMaker NOV_4003 (Copier)-BorderMaker NOV_4005 (Copier)-BorderMaker NOV_4006 (Copier)-BorderMaker NOV_4007 (Copier)-BorderMaker

A la fin de la ruelle, je vois un gars qui déambule affichant son christ en or et le cigare qui va bien….kéké attitude ….pas difficile pour deviner de qui il s’agit. Aussi, je lui demande si je peux le prendre en shoot… Merci l’artiste, j’aime beaucoup tes travaux.

NOV_4015 (Copier)-BorderMaker NOV_4022 (Copier)-BorderMaker NOV_4025 (Copier)-BorderMaker

Puis je continue la remontée en passant par l’avenue San Lazaro pour me retrouver ensuite sur l’avenue du 10 octobre, avenue qui fait le lien entre les quartiers du Vedado et Centro Habana, à l’heure du déjeuner. Un bistec del cerdo ? why not….. 1 CUC le plat, au comptoir.

NOV_4031 (Copier)-BorderMaker NOV_4034 (Copier)-BorderMaker NOV_4035 (Copier)-BorderMaker NOV_4037 (Copier)-2-BorderMaker NOV_4038 (Copier)-BorderMaker NOV_4046 (Copier)-BorderMaker NOV_4050 (Copier)-3-BorderMaker NOV_4067 (Copier)-BorderMaker

Je continue encore un peu jusqu’à la fin de Lazaro, jusqu’à l’université de la havane. A l’angle de la calla San Miguel se trouve le musée Napoleonico, ni plus ni moins que celui de l’autre fou.

NOV_4051 (Copier)-BorderMaker NOV_4055 (Copier)-BorderMaker NOV_4066 (Copier)-BorderMaker NOV_4072 (Copier)-2-BorderMaker NOV_4075 (Copier)-BorderMaker NOV_4091 (Copier)-BorderMaker NOV_4092 (Copier)-BorderMaker

« Installée dans un palais de style florentin, cette collection a été constituée par Julio Lobo, considéré comme l’homme le plus  riche de Cuba an  1958, qui avait fait fortune dans le sucre, grand amateur de Napoléon 1er. Le gouvernement racheta la collection en 1959…. Une profusion de meubles, de gravures, de peintures, de sculptures, d’objets personnels de la famille Bonaparte. La bibliothèque renferme 5000 volumes consacrés à l’empereur et à son époque. Sans doute un des plus complets musées jamais consacrées à Napoléon 1er »

NOV_4093 (Copier)-BorderMaker NOV_4094 (Copier)-BorderMaker NOV_4095 (Copier)-BorderMaker NOV_4099 (Copier)-BorderMaker NOV_4101 (Copier)-BorderMaker NOV_4103 (Copier)-BorderMaker NOV_4104 (Copier)-BorderMaker

Sur le cul ! Effectivement, impressionnante collection diverses et variées étalées sur 3 étages dans cette belle demeure. Le personnel qui veille aux collections, vient vous voir et vous raconte quelques anecdotes.

En discutant avec l’une d’entre elle, j’apprendrais que le riche collectionneur se serait enfuit a la révolution ce qui contredit les infos (ci dessus) de mon guide papier.

J’ai demandé si « Not’ Hollande » était venu visiter le musée lors de son séjour à Cuba en 2015 ?

– NO, il n’y a que le consulat qui est venu nous voir.

NOV_4106 (Copier)-BorderMaker NOV_4105 (Copier)-BorderMaker NOV_4107 (Copier)-BorderMaker NOV_4108 (Copier)-BorderMaker

Au dernier étage ce trouve la bibliothèque….la aussi, surprenant ouvrage. Il y a une terrasse qui donne accès directement sur une belle vue plongeante de la ville.

NOV_4109 (Copier)-BorderMaker NOV_4111 (Copier)-BorderMaker NOV_4112 (Copier)-BorderMaker NOV_4113 (Copier)-BorderMaker NOV_4115 (Copier)-BorderMaker NOV_4117 (Copier)-BorderMaker NOV_4119 (Copier)-BorderMaker NOV_4127 (Copier)-2-BorderMaker NOV_4131 (Copier)-BorderMaker

Pour 3 cuc la visite, ca valait vraiment le coup.

Puis retour chez moi, en passant par l’avenue Simon Bolivar et atteindre enfin, la vue sur le capitolio. Le  point de repère principal pour me situer.

NOV_4149 (Copier)-BorderMaker NOV_4154 (Copier)-BorderMaker NOV_4158 (Copier)-2-BorderMaker NOV_4160 (Copier)-BorderMaker NOV_4161 (Copier)-BorderMaker NOV_4162 (Copier)-5-BorderMaker NOV_4164 (Copier)-BorderMaker NOV_4171 (Copier)-BorderMaker NOV_4177 (Copier)-BorderMaker NOV_4179 (Copier)-BorderMaker NOV_4181 (Copier)-BorderMaker

Je ne sais si l’accumulation de marche durant tout ce mois écoulé, commence a  peser mais maguy n’a pas trop aimé la fin de parcours….

Le soir venu, deux mojitos apaiseront un poquito la dolor.

Miercoles 02 Marzo 2016

Ultimo dia.  (the last)

Pour mon dernier jour de visite et pour préserver un peu la maguy, je vais me faire un tour de couillon, pratique pour visiter la ville d’un quartier a l’autre. Meme principe que sur Varadero, tu check un billet dans le bus qui dure toute la journée, tu descends et remontes aux arrêts indiqués sur la carte. Tarif 10 cuc (contrairement a ce qu’annonce le guide du routard qui est de 5 cuc)

Mais avant, un petit tour à la boutique des cigares qui se trouve derrière le capitolio, à deux pas de chez moi, pour voir los precio (les prix) à la vente.

NOV_4184 (Copier)-BorderMaker NOV_4185 (Copier)-BorderMaker NOV_4186 (Copier)-BorderMaker NOV_4187 (Copier)-BorderMaker NOV_4191 (Copier)-BorderMaker NOV_4193 (Copier)-BorderMaker NOV_4194 (Copier)-BorderMaker

Comme dit dans un précédent carnet de route, les tarifs sont effectivement conséquents, j’ai vu une boite de cigare à 2000 euro ! Sinon, il y en a pour toutes les bourses.

NOV_4274 (Copier)-BorderMaker NOV_4197 (Copier)-BorderMaker NOV_4199 (Copier)-BorderMaker NOV_4202 (Copier)-BorderMaker NOV_4210 (Copier)-2-BorderMaker NOV_4211 (Copier)-BorderMaker NOV_4212 (Copier)-BorderMaker NOV_4214 (Copier)-BorderMaker NOV_4224 (Copier)-BorderMaker NOV_4228 (Copier)-BorderMaker NOV_4230 (Copier)-BorderMaker NOV_4234 (Copier)-BorderMaker NOV_4237 (Copier)-BorderMaker NOV_4196 (Copier)-BorderMaker NOV_4238 (Copier)-BorderMaker NOV_4242 (Copier)-2-BorderMaker NOV_4244 (Copier)-BorderMaker NOV_4258 (Copier)-BorderMaker NOV_4251 (Copier)-BorderMaker NOV_4253 (Copier)-BorderMaker

Plus tard, en revenant chez moi je demanderais a mes hotes s’il est possible de monter sur le toit et voir si le point de vue est mejor sur le capitole ? Qui est en rénovation ainsi que sa place « parqué central ».

NOV_4262 (Copier)-BorderMaker NOV_4264 (Copier)-BorderMaker

Pour finir cette fin de journée, j’irais me faire un dernier petit tour de promène couillon afin de m’imprégner encore un peu plus de cette ambiance unique. La Havane est assurément une ville dont la richesse historique dégouline a chaque coin de rue. Magique ! 

NOV_4261 (Copier)-BorderMaker NOV_4267 (Copier)-BorderMaker NOV_4271 (Copier)-BorderMaker NOV_4276 (Copier)-BorderMaker

Non loin de Parqué central, un des bars ou ce pochtron d’ Hemingway avait pignon sur rue ( le Floridata), il parait qu’il y a sa statue attablé au comptoir….je n’y suis pas allé, c’est le genre de piège à touriste que je fuis et qui me fait une belle jambe……euh !

NOV_4280 (Copier)-BorderMaker

Le Malecon, plus calme que lorsque j’avais fait la promenade en début de séjour. Dans le quartier du Vedado.

NOV_4282 (Copier)-BorderMaker NOV_4286 (Copier)-BorderMaker NOV_4292 (Copier)-4-BorderMaker NOV_4301 (Copier)-BorderMaker NOV_4322 (Copier)-BorderMaker NOV_4324 (Copier)-BorderMaker NOV_4325 (Copier)-BorderMaker NOV_4335 (Copier)-BorderMaker NOV_4337 (Copier)-BorderMaker NOV_4339 (Copier)-BorderMaker NOV_4349 (Copier)-BorderMaker NOV_4373 (Copier)-BorderMaker NOV_4407 (Copier)-BorderMaker NOV_4413 (Copier)-BorderMaker

Jeudi 03 Mars 2016

« Voila, c’est fini »…..sous un air de J.L Aubert, le voyage touche à sa fin, je rentre au  bercail en passant par Panama, Madrid et Marseille (Marignane). Décollage prévu pour 11h30.

En attendant le taxi, je ne peux m’empecher de shooter une dernière fois dans cette rue Barcelona.

NOV_4420 (Copier)-BorderMaker NOV_4425 (Copier)-BorderMaker NOV_4426 (Copier)-BorderMaker NOV_4424 (Copier)-BorderMaker NOV_4431 (Copier)-BorderMaker

Puis le bisous chaleureux de mon hote Loly et tout le bonheur qu’elle me souhaite en guise d’aurevoir. Un dernier échange qui résume un peu les rapports humain que j’ai pu avoir tout le long du trip….. et puis s’en va…

40 mn de route plus tard, airport de la Havana welcome back, s’en suit le checking du bagage et c’est parti mon kiki pour 25hr de transport.

NOV_4439 (Copier)-BorderMaker NOV_4442 (Copier)-BorderMaker

A Madrid, je tuerais le temps (8hr de transit) en zonant dans les couloirs des terminaux….shoot toujours, le reflex de l’index sur le reflex est difficile a retenir….

NOV_4445 (Copier)-BorderMaker NOV_4446 (Copier)-BorderMaker NOV_4451 (Copier)-BorderMaker NOV_4469 (Copier)-BorderMaker NOV_4471 (Copier)-BorderMaker

Pour finir par un petit repas local avant d’embarquer pour ma provence natale.

NOV_4490 (Copier)-BorderMaker NOV_4492 (Copier)-BorderMaker

Il est toujours compliqué de conclure un carnet de route sur les pays que je visite et si tu me suis depuis mes débuts, tu sais que ce n’est pas mon fort, je crois que je ne m’y ferais jamais !

En fait, la seule conclusion possible sera le jour ou je serais entre quatre planches, et la encore….

J’espère simplement que mes écrits auront pu te transmettre mes impressions sur ce pays que, globalement, j’ai bien aimé. Seul regret, n’avoir pas pu être libre « on two wheelers » tout le long de ce périple. Un regret que je relativise rapidement au vu de la chance que j’ai de pouvoir voyager….

« Voila, c’est fini », la la li la lère…

Cuba m’a ouvert la porte d’un autre monde et je dois dire que ce fut un essai concluant, merci pour tout et portes toi bieng !

 Place maintenant à d’autres projets qui me tiennent a coeur ici et la…. a suivre puisque ce n’est pas encore fini 😉

En attendant, merci a tous pour vos petits mots qui m’encouragent et à très vite.

« Le véritable voyage de découverte ne consiste pas a chercher de nouveaux paysages mais à avoir de nouveaux yeux »  

Tchuss !

 

5 Comments

  1. SITLAMOIAUSSI

    Voyage, Voyage…. plus loin que la nuit et le jour…Voyageeee et ne t’arrête pas !!
    C’est décrit avec toujours autant de sincérité, on y est aussi…Mais alors… Cuba est là ?!
    Merciiii :))

  2. Despreaux Jean Claude

    Bravo à toi Christophe qui nous fait voyager, ça m’a rappelé plein de souvenir de CUBA et des plongées sur l’ile de la jeunesse et surtout des cubaines !!!!! mes amitiés à bientôt ,sur un autre parcours repos à la « CASE »

  3. Je te sens tristounet vers la fin et c’est bien normal. Mais sache que jamais personne d’autre que toi ne dira aussi bien, ce que tu as vu et ce que tu sais.
    Alors, jusqu’au bout, va ! ….Et raconte-nous ton prochain périple.
    1000 mercis pour ce voyage. Biz et à +. Roy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *