Mon destrier en guest star…..il le mérite !

Mi-a-o !

La suite

Samedi 01 Octobre 2016

Je déménage once again, pour la 6ème fois, direction Taipei, le point le plus haut de ce trip.

5Wujie.Taipei50K NOV_2455 (Copier)-BorderMaker

Voila 15  jours que je suis arrivé à Taiwan et pour l’instant, mon planninge se déroule comme sur…. « on two wheelers ».

Le trajet que je dois emprunter va passer à travers la montagne et ce matin la,  vu la configuration nuageuse qui se présente au loin…

NOV_2458 (Copier)-BorderMaker NOV_2460 (Copier)-BorderMaker NOV_2471 (Copier)-BorderMaker NOV_2472 (Copier)-BorderMaker NOV_2474 (Copier)-BorderMaker

Heureusement, pas de flotte, il s’agissait simplement d’une espèce de brume collée au sommet ou d’ailleurs, la température a bien chuté, mais elle ne m’a pas empêché d’apprécier un jolie parcours routier sinueux à souhait sur un bitume en parfait état.

Le pousse au crime pour certain qui se croient sur un circuit, autant chez les barites (boites a roues) que chez les deux roues, tous confondus. Je peux les comprendre vu qu’il m’arrive de faire le zebre sur ce genre de route Franchouillarde. Qui ne l’a pas fait ? 

 NOV_2478 (Copier)-BorderMaker NOV_2482 (Copier)-BorderMaker

Apres deux heures de route bien sympathique j’arrive aux abords de la capitale du pays.

NOV_2487 (Copier)-BorderMaker NOV_2492 (Copier)-BorderMaker NOV_2503 (Copier)-BorderMaker NOV_2509 (Copier)-BorderMaker NOV_2510 (Copier)-BorderMaker NOV_2519 (Copier)-BorderMaker NOV_2526 (Copier)-BorderMaker NOV_2529 (Copier)-BorderMaker

Je mettrais bien 1 heure pour chercher ma réservation hotelière ou je passerais trois nuits.

Tapei Design Hostels

Guiyant street, Wanhua district

22 euro/nuit, wifi ….

Anecdote :

Ne pas confondre les mots Hostel et Hotel en anglais, les deux sont complètement différent. Je l’apprendrai à mes dépends, pour cause.

Hostel se traduit littéralement par Auberge, autrement dit, il n’y a que des chambres simple ou dortoir commun.  J’ai mal interprété la description faite sur le site de réservation.

Une vrai auberge de jeunesse repartie sur le rdc et le sous sol d’un immeuble. Quant aux chambres single, un luxe, elles sont séparées par des cloisons de brique. J’ai bien aimé les consignes affichées derrière la porte de la chambre ou clairement, le moindre bruit du voisin, tu l’entends !

NOV_2536 (Copier)-BorderMaker

Finalement, mon programme se déroule bien car j’avais pensé arrivé en fin de matinée pour profiter de l’après midi et commencer a visiter la ville, chaque minute compte étant donné le peu de temps a consacrer à cette grande ville.

Je gaz pour aller fouiner.

NOV_2537 (Copier)-BorderMaker NOV_2539 (Copier)-BorderMaker NOV_2541 (Copier)-BorderMaker NOV_2543 (Copier)-4-BorderMaker

Je trouverais la rue ou se vend tout le matos photo, comme sur Honk kong. Clairement, on y fait de bonnes affaires…une autre fois.

Elle se trouve à deux pas du palais présidentielle que voici …

NOV_2549 (Copier)-BorderMaker

Mon auberge n’est pas très loin non plus.

In fact, je l’ai choisi non seulement pour son prix raisonnable en comparaison du reste mais aussi pour son emplacement stratégique. Le quartier ou elle se trouve, Wan-hua, est le plus vieux de Taipei.

Un peu plus tard, j’irais visiter le grand « mall » de la ville, un batiment de 6 étages qui rassemble toute les bootiques « geek » de la ville. Informatique, caméra, rooters, sourie high tech et j’en passe, tous le matos de dernière génération se trouve ici.

NOV_2555 (Copier)-BorderMaker NOV_2558 (Copier)-BorderMaker

Pour ma part, je ne suis pas un vrai Geek (définition du modèle) j’ai juste besoin d’une sourie, premier prix pour mon ordi, qui m’a laché pour Miaou.

Puis,  je passerais devant le mémorial de Tchang Kai-Chek.

« lieu de pèlerinage pour beaucoup de Taiwanais venus rendre hommage à celui qui à gouverné l’ile nationaliste pendant près de trente ans…..ouvert en 1980 soit cinq ans après la mort du président. Ce gigantesque batiment de marbre blanc, haut de 76 m, surplombe une joli jardin de 25 ha…. »

La suite, par ici : wikipedia 

NOV_2535 (Copier)-BorderMaker NOV_2561 (Copier)-BorderMaker NOV_2563 (Copier)-BorderMaker

Dans un autre style, ici, la garde présidentielle ? Qui fait une ronde autour du palais.

NOV_2569 (Copier)-BorderMaker

En soirée, après le diner…

NOV_2572 (Copier)-BorderMaker NOV_2576 (Copier)-BorderMaker NOV_2579 (Copier)-BorderMaker NOV_2581 (Copier)-BorderMaker

Je tomberais sur un autre sujet de shoot, déguisement parlant, une cérémonie bouddhiste chinoise dont j’aurais bien aimé connaitre le sens mais bon, comment faire ? Faudrait déjà connaitre kékun du cru qui parle rosbeefien ?

NOV_2585 (Copier)-BorderMaker NOV_2595 (Copier)-BorderMaker NOV_2598 (Copier)-BorderMaker NOV_2609 (Copier)-BorderMaker NOV_2616 (Copier)-BorderMaker NOV_2623 (Copier)-BorderMaker NOV_2625 (Copier)-BorderMaker

J’y passerais un moment jusqu’à ce que la fatigue me rappel à l’ordre.

NOV_2638 (Copier)-BorderMaker NOV_2641 (Copier)-BorderMaker

Dimanche 02 Octobre

Que faire ?

A Taipei il y a un gratte ciel qui fut un temps la plus grande tour du globe .

Hier je me suis consacré a visiter mon quartier et quelques alentours. La tour 101 se profile bien a l’horizon de chez moi, a l’opposé, ce sera l’occasion d’excentrer un peu plus mon exploration dans un autre district.

So, apres le cawak du 7 eleven a mater le quotidien, je gaz …

NOV_2652 (Copier)-BorderMaker NOV_2663 (Copier)-BorderMaker

Avec ses 508 metres de haut, on ne peut guère la manquer !

Hello ! Pour le fun !

NOV_2682 (Copier)-BorderMaker NOV_2685 (Copier)-BorderMaker NOV_2690 (Copier)-2-BorderMaker NOV_2702 (Copier)-BorderMaker

Sinon, pele mele sur ce quartier d’affaire très design et moderne, refletant de la philosophie du pays….

NOV_2717 (Copier)-BorderMaker NOV_2727 (Copier)-2-BorderMaker NOV_2731 (Copier)-BorderMaker NOV_2737 (Copier)-BorderMaker NOV_2752 (Copier)-BorderMaker NOV_2762 (Copier)-BorderMaker NOV_2766 (Copier)-BorderMaker NOV_2785 (Copier)-BorderMaker NOV_2788 (Copier)-BorderMaker NOV_2790 (Copier)-4-BorderMaker NOV_2776 (Copier)-BorderMaker NOV_2832 (Copier)-BorderMakerNOV_2822 (Copier)-2-BorderMaker NOV_2792 (Copier)-BorderMaker NOV_2813 (Copier)-BorderMaker

…avant de tomber en milieu d’aprem sur LE centre artistique de la ville ou je ne prendrais que tres peu de photo.

NOV_2850 (Copier)-BorderMaker NOV_2858 (Copier)-5-BorderMaker NOV_2865 (Copier)-BorderMaker NOV_2881 (Copier)-BorderMaker NOV_2877 (Copier)-BorderMaker NOV_2883 (Copier)-BorderMaker

L’histoire du site est assez singulière

« En 1997, une troupe de comédiens firent une découverte surprenante : en plein cœur de Taipei et interdite d’entré aux visiteurs, se tenait une usine d’alcool abandonnée où la nature était laissée à elle-même depuis des décennies. Bien que les jeunes comédiens l’ignoraient à ce moment-là, il étaient tombés par hasard sur une des structures les plus anciennes et bien préservées de Taiwan ! Construite en 1914, elle faisait partie des meilleures productions de vin et de saké à Taiwan. Le groupe d’audacieux se mit en tête de restaurer une petite section de l’usine et commença à donner des spectacles underground dans des halls abandonnés. Leurs performances expérimentales et le choix du lieu attirèrent rapidement l’attention du public. Malheureusement, cela attira aussi l’attention de la police locale et le groupe fut rapidement convoqué pour violation de propriété. Mais ce n’était que le début car des artistes locaux s’y installèrent et bientôt, des géants de l’art et de la littérature venant de tout Taipei commencèrent à utiliser l’usine comme un lieu d’inspiration.
La rumeur concernant cet environnement unique, se propagea et en 1999 et une ONG fut établie pour superviser la restauration de l’usine pour en faire un centre artistique à part entière. L’usine fut ensuite renommée Huashan 1914 Creative Park. »

Le lien du site source 

NOV_2867 (Copier)-2-BorderMaker NOV_2828 (Copier)-BorderMaker NOV_2835 (Copier)-BorderMaker NOV_2837 (Copier)-BorderMaker NOV_2887 (Copier)-2-BorderMaker NOV_2889 (Copier)-BorderMaker

Ci dessous, je passe devant une manifestation sur une place. Il y a pas mal de drapeaux chinois qui sont fièrement affiché, je n’ai shooté que ce gars, planté au bord de la route qui tente d’accrocher le regard des usagers du trafic routier avec son message simple mais clair…

NOV_2895 (Copier)-BorderMaker

En fait le pays est assez divisé sur le sujet, un partie veut la réunification totale avec la chine, d’autre veulent l’indépendance et les centristes veulent un statut quo…..mais c’est un autre sujet.

Pour l’heure, il fait faim alors quand je vois des images, je fais comme le célèbre personnage de Spielberg, l’Extra-terrestre montrant du doigt…

NOV_2897 (Copier)-BorderMaker NOV_2898 (Copier)-BorderMaker

Lundi 03 Octobre.

Aujourdhui, petite visite matinale culturelle avant de partir à la pêche au shoot improbable.

Le temple de Longshan.

« Le Temple Longshan est le temple ancien le plus célèbre de Taipei. Construit en 1738 par des colons venus du continent chinois qui avaient établi un comptoir commercial sur le site 15 ans auparavant, le temple était le lieu où les résidents locaux pratiquaient le culte de Guanyin Bodhisattva dont ils recherchaient la protection et l’aide pour le règlement des litiges. Au cours de la guerre Sino-française de 1884-85, le temple devint un point de ralliement afin d’assurer avec succès la défense de Taiwan contre les troupes françaises. Les séismes, tempêtes et une attaque de grande ampleur par les termites obligèrent la communauté à reconstruire le temple à différentes époques au 19ème siècle et au début du 20ème siècle. En 1945, les bombardements alliés dirigés contre les occupants japonais détruisirent le temple, mais la statue de Guanyin, sous laquelle de nombreuses personnes du quartier trouvèrent refuge, demeura intacte. »

Une visite a ne pas manquer, d’autant qu’elle se trouve a 5 mn de scoot depuis my home.

NOV_2899 (Copier)-BorderMaker  NOV_2900 (Copier)-BorderMaker NOV_2902 (Copier)-BorderMaker NOV_2904 (Copier)-BorderMaker NOV_2906 (Copier)-BorderMaker NOV_2908 (Copier)-BorderMaker.NOV_2910 (Copier)-BorderMaker NOV_2913 (Copier)-BorderMaker NOV_2914 (Copier)-BorderMaker 

Je fut surpris de voir autant de monde de bon matin, qui ne se voit pas forcément de l’extérieur. Visiteur de passage ou pratiquant très pieux récitant un texte lorsque le moment du culte rentra en cérémonie lors de ma présence matinale.

NOV_2919 (Copier)-BorderMaker NOV_2926 (Copier)-BorderMaker

Apres le temple, je m’en vas encore un peu plus découvrir le reste de la ville, vers les district de Shilin et Beitou…..juste comme ca, rien de spéciale.

NOV_2947 (Copier)-BorderMaker  NOV_2928 (Copier)-BorderMaker NOV_2929 (Copier)-BorderMaker NOV_2937 (Copier)-BorderMaker NOV_2940 (Copier)-BorderMaker NOV_2953 (Copier)-BorderMaker

L’anecdote du jour.

Cela fait maintenant deux semaines passées que je pratique le code de la route Taiwanais et plus particulièrement celui des deux roues.

Deux semaines aussi que je pratique ces innombrables feux de croisement. Je n’en peux plus ! C’est infernale, il n’y a que de ça !

Tu ne fais pas 200 mètres qu’il faut encore s’arrêter. Mon vier ! Je n’ai jamais vu de panneau « STOP » ou encore de « Cédez le passage », c’est bien simple, cela n’existe pas. Chez nous, c’est parfois pénible de devoir marquer un STOP, mais il a l’avantage de ne pas te faire attendre si la circulation le permet. Ici, ils n’ont pas trouvé mieux que de coller des feux tricolores à toutboudchamp dont la durée d’attente varie de 30 sec a 2mn sans pour autant qu’il y est le traffic en rapport. 

Sinon, les deux roues sont réglementés pour ne rouler que sur la droite de la droite, pour les scooters tout du moins. Il y a bien souvent un couloir qui leur est réservé, en ville comme sur nationale. En revanche, si tu veux tourner a gauche, tu ne peux pas le faire directement en te plaçant au milieu de la route, il faut procéder d’une autre façon très particulière…

Les feux rouges sont globalement respectés mais si tu te trouves dans les starting bloc, avec les autres scoots, tu te retrouves obligé d’envoyer la sauce quand le feu passe au vert et si tu ne suis pas le petit train, tu prends le risque de te faire percuter par le précédent qui n’aura pas eu la dextérité de t’éviter…..tu me suis ? Le petit train ?

Donc, dans ces conditions, si tu n’as repérer ton itinéraire au préalable, tu l’as dans l’os !

NOV_2941 (Copier)-BorderMaker

Pour autant, je le répète, quasiment la généralité respecte les feux rouges mais rien d’étonnant vu  l’énorme risque de se faire couper en deux par la masse de scooters qui arrivent a toc de l’autre coté….tu me suis toujours ?  

Et en parlant de coupure, les Baristes (Boites a roues) ne s’en privent pas, eux ! Ils oublient souvent de te prévenir lorsqu’ils veulent tourner sur ta droite, sur ta voie….j’ai failli me manger quelques fois ses abrutis ! Heureusement, depuis le temps que je roule a l’estranger, je ne suis pas devenu madame Irma mais quand même, ajouté a cela une bonne dose de réflexes adaptés….

Bref…. mes impressions positives du premier carnet de route sur la circulation, que je croyais saine, ne le sont pas …

Pour finir ce petit tour de critique sur le code de la route Taiwanais, les scooters ne sont pas autorisés a prendre ce qu’ils appellent la « Freeway », une voie rapide. J’en viens a l’anecdote du jour. 

En arrivant a un feu rouge, je ne vois pas de scooters autour de ma pomme ? 

« tiens donc ! Bizarre ! Y a pas une couille la ? « 

Bin pardi,  puisque passé le feu vert, je n’ai pas d’autre choix que de me présenter une 100aine de mètres plus loin, après le corner, devant l’entrée de deux « Freeway » !

M’apercevant de l’erreur monumentale auquel je n’avais pas vu les panneaux d’interdiction, je me range vite fait sur le coté, d’autant qu’il y a un gars qui me klaxone au cul pour me confirmer le truc.

Que faire ?

Demi-tour en allant rejoindre ceux qui sortent de la Freeway, en face ? Impossible, il y a un parapet de séparation.

Demi-tour en sens inverse en esperant que ceux qui  me viennent sur la gueule m’évitent ? euuuuuuuuuuuh, mauvaise solution zébulon !

Par chance, il y a un terre plein cabosseux, sur ma droite, qui longe la route jusqu’au carrefour litigieux. Une fois sur place, redescente sur le bitume, mettre la poignée en coin et rejoindre la bonne file….ouf !

NOV_2957 (Copier)-BorderMaker

M’en suis sorti d’une belle ! té !

Plus tard, pour me récompenser de mon improvisation, je tombe sur un autre espace culturel, celui la est énorme !

Le  parc « Taipei Artistic Park »

« le premier du genre à Taiwan, ce parc s’étendant sur 10 ha, comprend des œuvres artistiques, des sculptures, des constructions modernes »…

NOV_2958 (Copier)-BorderMaker NOV_2959 (Copier)-3-BorderMaker

Dont le musée qui sera fermé, dommage.

NOV_2965 (Copier)-BorderMaker NOV_2967 (Copier)-2-BorderMaker NOV_2969 (Copier)-BorderMaker

Mais je tomberais un peu plus loin sur un autre genre de déesse plutôt typé « manga jap’s » , venus se faire shooter par un photographe, magazine spécialisé, perso ? No lo sé ! Ce qui ne m’empêchera pas d’immortaliser notre rencontre avec leur concours gracieux. 

NOV_2982 (Copier)-BorderMaker NOV_2976 (Copier)-BorderMaker NOV_2981 (Copier)-4-BorderMaker NOV_2993 (Copier)-BorderMaker

« chiéchié »….. non, ce n’est pas une envie pressente mais simplement « merci » en chinois pour avoir poser. Mazette !

NOV_2986 (Copier)-BorderMaker NOV_2992 (Copier)-BorderMaker NOV_3004 (Copier)-BorderMaker NOV_3005 (Copier)-BorderMaker NOV_3006 (Copier)-BorderMaker NOV_3008 (Copier)-BorderMaker NOV_3009 (Copier)-2-BorderMaker NOV_3015 (Copier)-2-BorderMaker NOV_3019 (Copier)-BorderMaker NOV_3033 (Copier)-BorderMakerNOV_3025 (Copier)-BorderMaker NOV_3032 (Copier)-2-BorderMaker

La, encore le palais présidentielle qui s’active ? Une simple recherche sur gogole faite m’indiquera que le 10 octobre est la fête nationale du pays, avec défilé militaire etc…

NOV_3037 (Copier)-BorderMaker NOV_3040 (Copier)-BorderMaker NOV_3042 (Copier)-BorderMaker

En fin de journée,

un petit tour dans un autre espace vert de la capitale, celui du jardin botanique qui abritent pas moins de 1600 espèces végétales sur 8ha !

NOV_3043 (Copier)-BorderMaker NOV_3044 (Copier)-BorderMaker NOV_3057 (Copier)-BorderMaker

En soirée,

Avant de quitter Taipei demain mating, je voulais voir une dernière fois la tour 101, illuminé.

NOV_3090 (Copier)-3-BorderMaker NOV_3107 (Copier)-BorderMaker

Enfin, la deuxième vidange moteur puisque j’ai déjà roulé plus de 1000 kilomètres depuis la dernière fois.

NOV_3122 (Copier)-BorderMaker NOV_3125 (Copier)-2-BorderMaker

Mardi 04 octobre 16

Je quitte le nord pour entamer la redescente vers Kaohsuing. Ma ville de départ.

La première partie de mon road book s’est déroulée en longeant le détroit de Taiwan puis l’océan Pacifique, la deuxième, sera consacrée en partie à un autre visage de l’ile, ses montagnes du centre qui s’annoncent toutes autant pittoresques.

Il est 8hrs du mat lorsque j’engage la route du départ qui devrait m’emmener à Puli, une ville qui se trouve a 280 kilo, un parcours que je ferais en deux jours dont voici la première partie.

6TAIPEImiddleway124K NOV_3130 (Copier)-BorderMaker

En deux jours ? 

Vu les trajets calculés sur gogole map et vu la configuration viroleuse que l’on devine, je préfère couper la poire en deux sur la distance totale, ce qui me laisse une marge de sécu pour le  » au cas ou  » sans trop me ruiner la santé. 

1er act

En partant a 8heures, je sais que j’ai une bonne marge pour faire a peu prêt 120 bornes, c’est la distance que je dois faire pour trouver l’adresse du logement que j’ai reperé la veille. Sauf que, pour rejoindre un secteur de la ville de Taipei, qui me conduira à sa sortie, il y a une partie « freeway » qui ne m’autorise pas a l’emprunter. Je dois chercher le chemin  réservé aux scoots et par conséquent, je suis le panneau qui m’indique la bonne direction, comme tu peux voir ci-dessous. 

NOV_3140 (Copier)-BorderMaker NOV_3142 (Copier)-BorderMaker NOV_3143 (Copier)-BorderMaker NOV_3144 (Copier)-BorderMaker

Je me retrouve dans le flux routier d’une capitale qui part au taf, le petit train….(paragraphe précédent)

Et patatra, le mode petit train m’a fait paumer le bon chemin…dont j’ai mis 45 mn pour récupéré !

NOV_3146 (Copier)-BorderMaker NOV_3150 (Copier)-BorderMaker NOV_3151 (Copier)-BorderMaker NOV_3154 (Copier)-BorderMaker

Petite pause vite fait pour acheter une spécialité, inconnu, qui me servira de casse croute.

NOV_3165 (Copier)-BorderMaker NOV_3137 (Copier)-BorderMaker

Et gaz vers une route qui s’annonce toute autant sympathique que lors de ma venu sur Taipei, samedi dernier. 

NOV_3167 (Copier)-BorderMaker NOV_3168 (Copier)-BorderMaker

NOV_3174 (Copier)-BorderMaker NOV_3182 (Copier)-BorderMaker

Je prendrais mon temps pour la pause déjeuner et shooter de si de la.

NOV_3188 (Copier)-BorderMaker NOV_3190 (Copier)-BorderMaker NOV_3196 (Copier)-BorderMaker NOV_3205 (Copier)-BorderMaker NOV_3208 (Copier)-BorderMaker

J’ai le temps sauf que …

2eme act

Sauf qu’à l’embranchement qui mène à la deuxième partie du trajet qui devrait m’emmener sur la nationale 7, la route est apparemment bloqué, il y a un camion, un gars qui me fait signe en « youyou » …. « tu ne passeras pas »

6.2TAIPEI180K NOV_3210 (Copier)-BorderMaker NOV_3211 (Copier)-BorderMaker

Je lui demande s’il n’y a pas d’autre chemin de desserte ?

Je ne peux que comprendre sa manière de bouger le teston de gauche a droite ce qui me fait m’engaster et pester comme un couillon….en fait, je sens venir la patate gros comme un camion.

Vu que je suis dans un village a ce moment la, je m’arrête un peu plus loin devant un gars, un peu plus évolué vu qu’il a un appareil photo reflex dans les mains ? Il baragouine sommairement le rosbeef, assez  pour m’expliquer qu’il n’y a pas d’autre choix que de repartir d’où je vieng.

La voila la patate ! Dans le fion, zeb !

Tu comprends maintenant pourquoi je pars toujours de bonne heure, même si j’ai peu de kilomètre a faire, il faut toujours se donner de la marge quand tu voyages « by yourself ». L’autre fois, ce fut la panne mécanique, aujourd’hui, c’est la route qui me fait défaut.

Je présume un effondrement ou un glissement de terrain ? 

Bref, c’est le jeux ma pov’lucette !

A ce moment la, il est midi et j’ai mis trois heures pour arriver jusqu’ici ….. j’engage la route pour repartir sur Taipei, il me faudra ensuite récupérer l’autre alternative.

A Taipei, j’ai perdu un max de temps pour retrouver la bonne route. Heureusement que ma carte routière fonctionne plutôt pas mal sinon, j’y serais encore. L’inconvénient est que je dois m’arrêter sans cesse pour repérer la bonne direction, ces putaings de feux rouges, etc….je suis tendu du string, bien que j’ai les baloches a l’air sous mon futal….

NOV_3215 (Copier)-BorderMaker NOV_3220 (Copier)-BorderMaker NOV_3221 (Copier)-BorderMaker NOV_3222 (Copier)-BorderMaker NOV_3227 (Copier)-BorderMaker NOV_3231 (Copier)-3-BorderMaker

Et puis enfin, je quitte définitivement la capitale et son effervescence par la route viroleuse que j’ai bien aimé voila trois jours plus tôt, sur un bitume de bonne qualité.

C’est la seule alternative si je veux suivre mon road book initiale vers le sud.

NOV_3234 (Copier)-BorderMaker NOV_3237 (Copier)-BorderMaker NOV_3243 (Copier)-BorderMaker

Avec un petit arrêt chez le maitre pour la bénédiction.

NOV_3240 (Copier)-BorderMaker

Quand j’aperçois la baie riche en culture fermière, il est déjà 16hr.

NOV_3248 (Copier)-BorderMaker

A ce stade la, cela fait 8 heures que je pratique mon destrier qui cravache dur, j’ajouterais que j’en suis a plus de 200 bornes dont 170 de route montagneuse.

A Luodong, je décide d’arrêter les frais en commençant a chercher un hotel pour me poser la nuit.

Le premier m’annoncera 45 euro ce qui n’est pas vraiment mon budget mais puisque je ne suis pas loin de Wujié, la village qui abrite le B & B (bed and breakfast)  ou j’ai passé deux nuits la semaine dernière, je gaz en sa direction en espérant qu’elle ai une chambre ?

Yes, négocié à 22 euro….

Terminus ! Tout le monde descend !

9hrs et 250 kilo de route, je suis mort ! demain rebelottte ….

6.2TAIPEI.wujie278K

Mercredi 05 Octobre

Today, mon trajet initial devait faire aux environs de 150 kilo mais après la déconvenue d’hier, il va se rallonger au minimum de 60 kilo.

Le breakfast englouti de cette excellente adresse, même si les proprios ne parlent pas anglais ca n’enlève rien a leur gentillesse, je quitte la maison au milieu des rizieres, il est 7h30.

NOV_3255 (Copier)-BorderMaker 7wujie.puli;230

Avant d’engager le trajet prévu, je ne peux m’empêcher d’aller prendre un café dans un seven/11 quelques kilo plus loin, pour prendre la température.

NOV_3259 (Copier)-BorderMaker NOV_3265 (Copier)-BorderMaker NOV_3269 (Copier)-BorderMaker NOV_3273 (Copier)-BorderMaker

8hr pétante, je gaz sur une route qui me fera longer une rivière ? Avant de monter à la montagne.

NOV_3275 (Copier)-BorderMaker NOV_3279 (Copier)-BorderMaker

Vu le lit de la riviere, j’imagine le flot en période de mousson ?

Ici, la fameuse route bloqué de la veille avec plus d’indications, dont le dessin qui est vraiment explicite.

NOV_3281 (Copier)-BorderMaker NOV_3280 (Copier)-BorderMaker

La, un glissement de terrain….j’en passerais un wagon tout au long de ce parcours. 

NOV_3287 (Copier)-BorderMaker NOV_3288 (Copier)-BorderMaker NOV_3294 (Copier)-BorderMaker NOV_3283 (Copier)-BorderMaker NOV_3286 (Copier)-2-BorderMaker NOV_3300 (Copier)-BorderMaker

Un fois dépassé le lit de la rivière, la vallée, j’entame la montée dans les hauteurs ou j’abandonnerais mon costume de tshirt/kéké pour la petite veste.

Dans la vallée et jusqu’en haut de cette crête qui n’en finissait pas de monter, le temps était vraiment pourrit mais lorsqu’enfin l’autre versant pointe son nez, le bleue de tes yeux réapparu….ce qui réchauffe….

NOV_3301 (Copier)-BorderMaker NOV_3307 (Copier)-BorderMaker NOV_3310 (Copier)-BorderMaker NOV_3316 (Copier)-3-BorderMaker

Et la, j’attaque un autre décors des plus beaux.

 Une route motarde à souhait.

NOV_3317 (Copier)-BorderMaker NOV_3318 (Copier)-BorderMaker NOV_3320 (Copier)-BorderMaker NOV_3322 (Copier)-BorderMaker NOV_3330 (Copier)-BorderMaker NOV_3338 (Copier)-BorderMaker

La encore, un innombrable éboulement de terrain qui a du couper la route quelques jours le temps que la DDE vienne s’occuper du cas. Ca ne chôme pas a ce niveau la vu le nombre de glissement traversé, les futurs effondrement de route (ca craquelle à tout va) et le reste….aie aie aie.

NOV_3355 (Copier)-BorderMaker NOV_3359 (Copier)-BorderMaker

Cela ne m’a pas empéché de me gaver visuellement sur cette portion de trajet.

Enfin, je quitte la nationale 7 pour prendre un bout de la nationale 8, celle qu’ils appellent

« la route transinsulaire du centre »

« si cette route de montagne est sinueuse et loin d’être de tout repos, elle est également de toute beauté. Sur 200 kilometres, les paysages rivalisent de splendeur avec des rizières, des pics verdoyant, des lacs artificiels aux eaux émeraude, des sources chaudes…La construction de cette route s’est achevée en 1960 après quatre ans de travaux et un lourd tribut humain puisque 450 militaires sont morts pour que ce projet arrive a terme. Pour batir cette route, les ouvriers ont suivi un ancien chemin aborigène bordé d’un coté par des ravins et de l’autre par la montagne et ses risques d’éboulements. »

NOV_3350 (Copier)-BorderMaker NOV_3352 (Copier)-BorderMaker

Après le tunnel, j’arrive au croisement qui rejoint d’un coté les gorges de Taroko, Hualien et de l’autre, la nationale 14 ou j’aperçois enfin un panneau m’indiquant la bonne direction finale, Puli.

NOV_3361 (Copier)-BorderMaker NOV_3362 (Copier)-BorderMaker

Il est 13hr, je roule depuis 5 heures et j’ai parcouru seulement 140 kms, ce qui fait une moyenne de 28km/hr !

Je me traine la bite d’une force ! Pour autant, ce n’est pas volontaire.

Le scoot peine dans les montées mais heureusement il avance suffisamment pour tracter ma carcasse.

Ce n’est pas cette deuxième ascension qui va arranger la sauce étant donner l’augmentation du pourcentage pentu des cotes a gravir. Je vois péniblement l’aiguille du compteur indiquer 15km/hr en vitesse de pointe…..j’ai failli sortir les pédales !

NOV_3363 (Copier)-BorderMaker NOV_3364 (Copier)-BorderMaker NOV_3368 (Copier)-BorderMaker NOV_3369 (Copier)-BorderMaker

Je pense que le moteur n’aime pas l’altitude, toussimplement. Au Nepal, j’avais eu le même genre de soucis.

Si tu m’aurais vu sur la route en train de l’encourager « aller mon pépère, aller, on n’est bon, vas y ! »

Le jeux en valait vraiment la chandelle, la récompense suprême pour l’âme !

NOV_3371 (Copier)-BorderMaker NOV_3373 (Copier)-BorderMaker

Quel décors !

C’est vraiment la route a motard par excellence qui n’est pas s’en me rappeler notre petit séjour dans les alpes au mois de Mai dernier. La montagne c’est aussi synonyme de randonneurs aguerris.

NOV_3375 (Copier)-BorderMaker NOV_3377 (Copier)-BorderMaker

Les photos ne montrent qu’une infime partie de la réalité, vraiment très beau. C’est dans ses moments la que j’apprécie vraiment ma liberté de mouvements…qui n’a pas de prix !

 Lorsque je vois le panneau « 3000 mètres », j’hallucine un peu car je ne pensais pas être a cette altitude étant donné la fraicheur acceptable, cela dit, je commence a atchoumer de temps a autre….je pense avoir pris froid la veille en quittant les 35 degrés de Taipei.

NOV_3382 (Copier)-BorderMaker NOV_3383 (Copier)-BorderMaker NOV_3389 (Copier)-BorderMaker NOV_3392 (Copier)-BorderMaker

Arrivé au sommet, 3275 mètre d’altitude steuplé ! Je mets le scoot en pose pour la énième fois pour qu’il reprenne son soufle. C’est mon loueur qui va être content lorsque je vais lui envoyer les photos de son brelon sur les plus hauts sommets de son ile.

 « Fais des photos avec des décors, on les mettras sur notre site pour nos futurs clients » qu’il m’a dit l’autre jour.

NOV_3398 (Copier)-BorderMaker NOV_3399 (Copier)-BorderMaker NOV_3400 (Copier)-BorderMaker

Une dernière pour la route et j’entame la fin du parcours, les derniers 30 kilo (je précise qu’a ce stade du parcours, je ne savais pas du tout que j’allais arriver tout la haut et encore moins redescendre plus de 2000 mètres de déniveler sur un trait, c’est ce qui fait la magie de mes trips) en prenant mon temps, tous en descente jusqu’à Puli ou j’arriverais vers 15hr30.

NOV_3401 (Copier)-BorderMaker NOV_3403 (Copier)-BorderMaker NOV_3404 (Copier)-BorderMaker NOV_3405 (Copier)-BorderMaker NOV_3407 (Copier)-BorderMaker NOV_3408 (Copier)-BorderMaker NOV_3416 (Copier)-BorderMaker NOV_3417 (Copier)-BorderMaker NOV_3418 (Copier)-BorderMaker NOV_3420 (Copier)-BorderMaker NOV_3423 (Copier)-BorderMaker NOV_3425 (Copier)-BorderMaker  NOV_3432 (Copier)-BorderMaker

Deux jours de route et 480 kilo accumulés, autant te dire que mon séant est en compote, je descendrais au Sun Wang hotel, réservé sur internet,

La chambre a 26 euro, en promo, tout confort qui doit faire quatre fois la taille de ma chambre a Taipei !

NOV_3438 (Copier)-BorderMaker

Voila pour ce troisième volet à rallonge de « Zeb a Taiwan »,  j’en ai assez blagué.

A plouch, portes toi bien …

To be continued.

5 Comments

  1. Eric V.

    Cette nouvelle m’a bien fait rire avec toutes tes crises ! Ca me rappelle pas mal de choses !
    En tout cas, comme toujours, de très belles photos et très agréable à lire

    à bientôt

    Eric

  2. Marco

    Super comme d’hab !

    Tu peux me rapporter une Shié-shié, j’adore effeuilleter les mangas …
    Un gps local en rosbif ne te faciliterait pas la vie ?

    Tchuss, bises.

Répondre à Marco Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *