Merci Shiva….the last one…

6 déc. 2014

Hello cher lecteur !

Déjà plusieurs jours que j’ai quitté le térritoire Népailais, boudiou que ca passe vite, je suis maintenant en Indonesie jusqu’au 20 Janvier 15.

Sur Bali (sanur) pour commencer, j’ai pris quelques jours de repos pour me requinquer le teston mais aussi préparer mon second périple à travers trois iles du pays (Bali, Java, Sumatra), ce qui ne va pas être de tout repos au vu des distances entre chaque étape.

Mais avant de te compter mes aventures chez les Indos, finissons avec les Népalais.

Vendredi 21 Novembre 2014 

Ce matin je quitte Bhaktapur pour Dhulikhel , un village qui se trouve à 30 kilo de route, en altitude.

Avant de plier bagage et vu que je suis levé de bonne heure, je m’en va prendre mon ptit dej pour profiter encore un peu de l’atmosphère si particulière que dégage cette cité.

WOW ! L’armée ! Des flics de partout…. mais que ce passe t’il madame « Persil »? 

C’est monsieur  « Placard » qui m’explique qu’il y a une reunion du S.A.A.R.C, une association de pays limitrophe, un peu comme l’europe.

Je suis resté un bon moment sur la place et puis il a fallu dire ciao bella, see you next time et take care of your sons.

A peine je sors de la ville, qu’il me vient un fou rire incontrolé. J’arrive sur un carrefour ou trois véhicules ne veulent pas se laisser passer. L’un veut  continuer sa route, l’autre veut s’engager et le dernier veut sortir sauf que chacun en fait à sa tete alors quand j’arrive sur la scène, je me rigole comme un cochon au nez d’un des conducteurs tout en me faufilant rapidos.

Dernier cliché de la campagne environnante de Bhaktapur et ses champs de cultures en terrasses,

Tieng ! un parc d’attraction aquatique, chat alors !

Puis la route commence a changer radicalement, le climat aussi d’ailleurs. 

Lorsque j’apperçois une énorme statue au loin, je veux voir.

Arrivé en haut de la cote, je devine la direction qui m’emmenera sur un temple dédié à SHIVA, le grand seigneur tout puissant.

30 metres de haut le truc.

J’arrive à Dhulikhel en milieu de matinée ou il fait clairement beaucoup plus froid que dans la vallée. Je me trouve une hotel  à la va vite, le premier fera l’affaire pour 1000 roupies la chambre, wifi, telosh …. (qui sera l’erreur de parcours)


 » A 32 kms de Ktm, Dhulikhel doit sa réputation à ses points de vue panoramique sur l’Himalaya, c’est un authentique village…  un bon point de départ pour des treks assez courts….sa population est majoritairement Newar… »

Je suis venu me poser ici pour decouvrir le village mais surtout les environs qui sont riche en patrimoine culturel. J’ai programmé deux nuitées.

En tout début d’aprèm, je me file au village pour voir ce qu’il en est.

 

 
Ensuite je commence a m’excentrer en direction de Namobuddha, un village qui abrite un stuppa et est un important lieu de pélerinage bouddhique.
 
                         
« Selon la légende, bouddha se promenait la quand il rencontra une tigresse affamée au bord de l’épuisement. Pris de pitié, le bouddha s’offrit en pature à l’animal, la scène se serait déroulée au sommet de la colline qui domine le stuppa… » 

Je me suis retrouvé sur  un chemin de campagne, une piste qui n’est pas du tout faite pour accueillir mon destrier et par la meme occaz, mon séant !

Saperlipopette ! mais qu’est ce que je fous la encore ! jte jure !

 

Ceci dit, le point de vue sur la vallée est magnifiquos mais toujours pas d’Himalaya à l’horizon.

   
                                                                                 

Au village de Bouddha, j’en ai eu plein le hum hum, et quand on m’a dit que le stupa etait encore plus loin …. mouais ….je vais me boire un petit « chai » et puis repartira d’ou je viens. Tant pis ! 




En esperant ne pas croiser de bus…

Samedi 22 Novembre 2014

Ptit dej local, en compagnie d’hirondelle, martinet  ? qui ont élu domicile dans la gargotte, le nid fait partie du décor.

On the road again, à Banepa, je squatte le bord de la route pour shooter ses dames qui attendent chacune leur tour devant le puit, certaines font leur lessives à proximité.


                                


Je me suis posté la aussi pour essayer 
de faire ressortir l’air ambiant sur les photos ….sifle

En centre ville, je prends la direction du temple de Chandeshwari avec une pause devant un bassin qui a attisé mon oeil.

Bien sur, l’estranger intrigue…

                
                           
Je reviendrais plus tard pour avoir le soleil sur les pierres.

 

Le temple, celui de la déesse Chandeshwari et sa « légende qui raconte que, jadis, terrorisés par un démon appelé Chand , les habitants de cette vallée implorèrent Parvati de les secourir. Quand la déesse eut réussi à les débarrasser de ce monstre, la population fut édifier un temple qu’elle lui dédia sous le nom de Chandeswari (tueuse de chand) »

                              
  
          
                      

En lisant ce texte, j’ai bien compris l’engouement du peuple pour ce temple qui est très frequenté. Les non hindous n’ont pas l’acces à l’enceinte même qui conserve l’effigie de la déesse.

La aussi, je reviendrais plus tard pour shooter sous une autre lumière.

Je file sur Panauti.

 
                         


« …à environ 7kms de Banepa, autrefois à la jonction d’importantes routes commerciales, le village abritait un palais royal sur sa place principale. Aujourd’hui endormie, la cité relativement bien préservée reste tout à fait intéréssante avec ses nombreux temples dont l’un pourrait etre le plus ancien du Népal. »

L’entrée du village ne laisse aucunement presager qu’elle possède un patrimoine historico-culturelo (j’invente) car on y accède par une simple artère, bien bien poussiéreuse et dont le bitume semble être un luxe, entourée de paté de maison quelquonque, qui debouche sur une grande place faisant office de gare routière.

Par ou commencer ? je n’ai pas de plan et aucune idée d’ou se trouve ce que je cherche.

Té vé ! Un pont à gauche, on verra bien.

Bonne intuition puisque je contournerais le village qui me donnera une bonne perspective de l’environnement mais surtout, la vue sur les fameux temples sité sur mon book.
       
           
                          
Par contre, je dois revenir sur mes pas pour emprunter une autre voie d’acces, le scoot ne passant pas sur la passerelle.

 

Le temple principale qui se trouve au coeur du village est celui d’Indreshwar Mahadev, dédié à Shiva, « il fut édifié en 1294 au dessus d’un lingam de Shiva » 

        

Les autres, situé sur la rive de la rivière, sont plus jeune. Du XVII, dont le Brahmayani qui n’est autre que la déesse principale du village,« son image est portée chaque année lors de la fete des chars ». Il fut restauré grace a l’aide des franchich en 82.

 

                  

         
                                


Je continue ma route, histoire d’avoir un meilleur point de vue sur le village et voir d’autre chose ? 

 



     

      

De retour sur Banepa, je me vois un cortege de poulaga en attente sur le bord de la route, je fais mon curieux culoté et va voir un représentant, je veux shooter, ils roulent en mythique Royal Einfield !

Si j’étais blindé de monopoly, c’est une bécane qui serait à coup sur dans mon garage.

 

Ils sont la pour la réunion des Etats (vu la veille sur Bhaktapur)…. pour le fun, je propose le shoot….

                            

Excellent !

Dans la foulée, un bon petit curry bien spicy comme il faut avant de retourner sur le bassin et le temple pour la lumière sous un autre angle.

Excellent again….                

       


 

En fin d’aprem, quand je reviens sur Dhulikhel, qu’est ce que je vois la bas tout au loing….you houuuuu ! mais c’est mister big boss de la montatché ! 

  

  

                

Comme d’hab, avant de rendre le scoot au loueur, un petit tour par la case shampouéné fera du grand bien pour l’estéthique surtout après 23 jours de route dans la poussière. 

                     

Le mécanic shop partage ses locaux avec un fabriquant de pasta (séchant au bord de la route…. nul doute que les gaz toxique du trafic routier doivent donner du gout)

Dimanche 23 Novembre 2014

Quand je te disais plus haut que l’hotel choisi vite fait sur Dhulikhel etait une erreur, c’est parcqu’il est situé juste à coté de la route ou bon nombre de camion y passent toute la journée mais également la nuit. Cette nuit fut une horreur car des 3hrs du matin, impossible de me rendormir apres le premier réveil du va et vieng…j’aurais préféré autre chose….

Donc, courte nuit, je rentre sur Katmandouchka pour terminer mon trip de 25 jours.

A l’approche de la ville, je croise un controle de vitesse.


31/32, en bon curieux culot que je suis, un ptit shoot ? et bien sur le comité d’accueil vous attend un peu plus loin.

Passé le gros foutoir matinal, j’arrive à la guesthouse qui m’avait accueilli dès mon arrivé de france, 1400 roupies la room, wifi, teloch, calme.

        

   

                          

Et puis plus rien, fatigué…. squatage de la chambre pour rédiger le carnet de route et la mise en page sur le blog avec les moyens du bord (ordinateur à la ramasse totale).

Lundi 24 Novembre 2014

Avant dernier jour.

Aujourd’hui, pour parfaire la visite de la vallée, je me dirige de bon matin vers Bouddhanath qui abrite un enorme stupa, ce sera aussi l’occasion de rencontrer des moines tibétain.

  

  

    

« situé à 6km à l’est de ktm, le stupa de bodnath est l’un des plus célèbres au monde. Difficile de dater le plus grand stupa du népal car il est restauré tous les ans, blanchi à la chaux au printemps, il est semblable à lui meme depuis des siècles. Tout autour s’est développé un village qui s’est agrandi après l’exil massif des Tibétains en 1959, devenant ainsi avec Swayambhunath, le principal sanctuaire du bouddhisme tibetains dans la vallée »

(Swayam… est le premier site que j’ai visité au début de mon séjour, tu t’en souvieng ?)

un peu plus ? par ici 

  

Lorsque j’arrive sur le lieu, il y a comme un parfum de sérénité spirit qui traine dans l’air et même l’afflux touristique ne semble pas pesant, par contre, par contre, par contre…. couleurs à gogo !

  

Quand tu visites un stuppa, meme si tu n’es pas bouddhiste, tu dois faire le tour de celui ci dans le sens d’une aiguille d’une montre et si tu fais le contraire, on te le fais vite comprendre.

Je ferais mes tours en commençant par le rez de chaussée puis à l’etage, les derniers étant réservé à l’entretien.

   

La, il s’agit d’une actrice, je n’ai pas shooté la scene dans sa globalité mais il y a un cameran, un autre acteur, les assistants etc…. un petit shoot mamzelle ? 

   
         

   

   
  

Et puis, bien fatigué de mes tours de pistes, je decide de m’en rajouter  une couche en grimpant au dernier étage d’un immeuble qui possède un restau. J’ai la dalle et ça me donnera une autre perspective tout en me reposant.

  

Celle la, je ne m’y attendais pas du tout, mais alors, pas du tout du tout….il est LA le mister big one ! 
   

 

Début d’aprem, je filerais un peu plus loin, à Gokarna, un ptit village Newar qui possède un autre temple, celui de Mahadeve édifié en 1582…beaucoup de sculptures.

  

  

  

  

   

   
  
                                   

Enfin, pour terminer, j’irais repérer la route pour ma visite de demani, le temple de Pashupatinath. Je croiserais un cortège de boudhiste, célébration de kekchose ? Ils portent un siège…tout en musique….

  

  

  

  

La, c’est ce qu’ils appelent les « momo », c’est une sorte de ravioli cuit a la vapeur….il faut que j’arrive en fin de séjour pour gouter ce truc, c’est pas maufé du tout.

  

Mardi 25 Novembre 2014

The last one, la fin.

Today, je m’en va faire ma dernière visite au pays de big foot, le temple de Pashupatinah.

Après le tit déj habituelle, je prends la même route que la veille, ce temple n’est pas tres loin de Bodganath.

                               

 »  … l’un des principaux temples de Shiva de tout le sous-continent indien. D’innombrables pélerins venus de l’inde et du népal et parmis eux, nombre de saddhus…. Dieu destructeur et créateur du panthéon hindou, Shiva apparait sous de nombreuses formes…le dieu se manifeste également de façon bcp plus pacifique, notamement sous la forme de Mahadev ou de Pashupati, le maitre du troupeau, le bon pasteur, des animaux et des humains. Pashupati est censé veiller tout particulièrement sur le royaume du Népal… »

  

                               
 

Il n’est pas accessible aux non hindous, que je suis, mais je me présenterais quand meme devant l’entrée ou ça controle sec par la police. J’y verrais le cul d’un énorme Nandi (Taureau, véhicule de Shiva) qui fait face au temple.

Passé ce petit tour, je file de l’autre coté, pour acceder aux berges de la « Bagmati », il faut payer 1000 roupies parce que soit disant classé à l’Unesco.

« La Bagmati est une rivière sacré. Comme à Varanasi, sur les rives du Gange, tout hindou fervant rêve, au Népal d’être incinéré à Pashupatinath sur les berges de la Bagmati. Les ghats de crémation, situés en face du temple, sont réservés aux incinérations royales. De fréquents bains rituels ou ablutions ont également lieu dans la rivière. Les quatres ghats carrés au sud du pont, accessibles à tous, accueillent en permanence des crémations…deux passerelles conduisent à l’autre rive ou, face au temple, sont disposés onze chaitya de pierre abritant chacun un lingam… »

            

        

                                 

Je n’ai pas shooté les ghats de crémations mais par contre j’ai eu honte pour les touristes que j’ai vu en train de filmer et photographier les corps sur les buchers, et ses familles en pleur….pfffff, du grand n’importe quoi !

Il parait que c’est autorisé, je mets ça sur le fait que l’état fait payer les touristes pour l’accès à ce site ?

Je me demande ou est le respect pour le peuple dans cette affaire, d’un endroit très spirit, ils en on fait un parc à touriste qui non aucun respect des traditions locale, et toussa, encore et toujours, pour le fric… re-pffff, Je me demande pkoi je suis venu la !

Sur Varanasi, ce n’est pas du tout la même sauce. Je me souviens m’etre disputé avec un gars qui croyait que j’étais en train de shooter une crémation alors que je tentais simplement de photographier au loin un ghat avec des bateaux. J’avais le gros objectif dans les mains, cela 
pretait forcément à confusion m’enfin, il m’avait agressé…

   

 

Je me tire….


Me reste 5 hrs a tuer jusqu’à 16 hrs, l’heure à laquelle je dois rendre définitivement mon destrier.

Je file sur Durban square pour faire une vidéo de Katmandou, j’en profite pour faire encore quelques photos.

   

          

La vidéo faite, je pars fouiner un peu au hasard….(je la téléchargerais quand j’aurais du bon débit)

  

  

  

                                           

 15hr30, je rends le scoot au loueur avec 1800 kms en plus au compteur, soit plus du double que ce que gogole map m’avait annoncé lorsque j’avais programmé mon road book virtuel.


Meme si ce fut un veau avec un manque de peche conséquente qui s’est avéré parfois dangereux….  il fut efficace et fiable à la fois sur toute les routes, pistes, sentiers ou je voulais passer.  En même temps, rien d’etonnant c’est du Honda.

Je me fais ramener à ma guesthouse et normalement, mon taxi devrait venir me chercher pour 18hrs.

Finalement changement de dernière minute : mon hote m’explique qu’il y a gros bordel en ville, la police a coupé plusieurs artères à la circulation. Pour se rendre à l’airport, ca risque d’etre compliqué et prendre bcp plus de temps que prévu.

– oh ! ce matin, ca circulait bien pourtant ? 

« Ouep guy, mais straprem, y à visite des chefs d’états (SAARC) sur Pashupatinath entre autre, j’ai appelé le taxi pour qu’il vienne te prendre maintenant »

                               

Je quitte la guest à 16hr et les chemins de traverse n’ont pas suffit pour passer à travers les bloquages. Nous sommes resté coincé 30mn devant une barrière, je suis meme allé voir le flic … 


– siouplé, j’ai mon vol dans 1hr, il faut que j’aille a l’airport, siouplé siouplé….(en réalité mon vol est dans 4hrs…)

« nan ! »

– culé….

et donc, chuis arrivé à l’airport vers 17hr15….aaaaaaaaaaaah c’est sur, je ne manquerais pas mon vol.

                              

Voili voilou, mon cher lecteur, la der des ders pour l’episode Népalais.

Je quitte ce pays avec bcp de souvenirs plaisant et une très belle impression. Un peu comme au Sri Lanka, un pays que j’ai adoré et que je conseil a touti, j’y ai retrouvé bcp de similitude.

what else ? …. 
 
Je ne peux bien évidemment pas tous te raconter, ça me prendrait trop de lignes mais j’espère juste que mon langouage et mes tofs t’ont fait comprendre que j’ai trouvé ici des gens tres simple, ouvert, serviable, bienveillant et d’une gentillesse….ajouté à cela, des décors aussi variés que magnifiques et une énorme richesse historico-cultureli, ce qui me passionne avant tout quand je visite un pays.
 
Alors si tu as aimé, n’hésites pas…

Allez, zouuuuuuuuuuu, la suite au prochaing épisode,
« zébulon  en Indonésie »

En attendant, portes toi bieng et à tres vite, tchuss 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *