Episode 11 – Sumatra, une autre paire de manche…

Salamat malan (bonsoir)

Dimanche 28 Décembre 2014

Aujourd’hui, j’attaque la troisième partie de mon séjour en direction de Sumatra.

Le rituel du matin accompli, je parle du ptit déj, heing, je quitte l’hotel à 6h37 pétante.

NOV_8958 (Copier)-BorderMaker

Petit coup de pub pour cet hotel qui n’est pas du grand standing mais qui possède un service au petit oignon alors rien que pour ça, je conseil. Après, c’est sur que si tu n’aimes pas les toilettes à la turc, la douche froide au sot ou encore le bruit de la clim des chambres supérieur, laisse béton… 😛

Gazz to Mérak à 65 kilo mais avant deux petits shoot des gens-gens qui profitent très tôt de leur wikinje a la mer, avec au fond, le Krakatoa.

NOV_8959 (Copier)-BorderMaker NOV_8967 (Copier)-BorderMaker

Avec le faible trafic matinal et l’excellent état de la route, je n’ai mis qu’une heure 14 minutes pour faire le trajet, cool.

Par contre, niveau décors, j’ai eu le bon flair pour avoir changé mes plans de dernière minute.(dodoter sur Carita au lieu de Merak)

Avant de rejoindre le port, il faut passer par la ville de Cilegon qui accueil une immense zone industrielle, pétrolifère ou autre, puisqu’en guise de bienvenue, un énorme chalumeaux, tel le phare d’Alexandrie, brulant de l’encens couleur locale.

NOV_8970 (Copier)-BorderMaker NOV_8972 (Copier)-BorderMaker

Puis le port s’annonce avec une grande baie qui abrite pas mal de rafiot, de ce que j’ai pu voir au loing avec la fameuse torche des jeux olympétrolus.

NOV_8973 (Copier)-BorderMaker NOV_8979 (Copier)-BorderMaker

.S’en suit l’identique au voyage de Bali à Java,

Passage au péage (50000 roupies) et la pose souvenir pour mes vieux jours.

Peuchère, j’ai du expliqué 40 fois au gars qui a voulu me rendre service ou se trouvait le bouton declencheur de l’APN. « Terima Kasi » (merci)

NOV_8981 (Copier)-BorderMaker NOV_8983 (Copier)-BorderMaker NOV_8991 (Copier)-BorderMaker NOV_8994 (Copier)-BorderMaker

Une fois à bord, j’ai commencé a fouiner un peu de droite de gauche avant de me retrouver un fois de plus dans la cabine du poste de pilotage ou j’ai pu assister à la manœuvre de départ, seulement 30 mn après l’embarquement. Cool.

NOV_9005 (Copier)-BorderMaker NOV_9014 (Copier)-BorderMaker NOV_9020 (Copier)-BorderMaker NOV_9023 (Copier)-BorderMaker

Ensuite, j’ai encore un peu zoné, mais rapidement, je suis revenu au poste de pilotage puisque ca ne dérangeait pas l’équipage et puis ça a permis à deux d’entre eux d’améliorer leur anglais, tout comme moi d’ailleurs, ainsi, les 2H30 de traversé sont passé comme une lettre à la poste.

NOV_9026 (Copier)-BorderMaker NOV_9034 (Copier)-BorderMaker NOV_9038 (Copier)-BorderMaker NOV_9042 (Copier)-BorderMaker NOV_9048 (Copier)-BorderMaker NOV_9059 (Copier)-BorderMaker

Nous avons pu discuter de tout, librement, j’ai même eu droit à mon petit souvenir.

Un des deux m’a filé une pierre poli (ça ne s’invente pas, comprenne qui pourra) prête a être monté sur un support de bague, les indos sont fan de ses pierres, j’y reviendrais sur le prochain Carnet de route. Pire que des gonzesses !

NOV_9062 (Copier)-BorderMaker NOV_9063 (Copier)-BorderMaker NOV_9064 (Copier)-BorderMaker NOV_9071 (Copier)-BorderMaker NOV_9088 (Copier)-BorderMaker NOV_9091 (Copier)-BorderMaker NOV_9094 (Copier)-BorderMaker

Un excellent moment. Merci guys.

11hr du mat, nous débarquons sur le port de Bakauheni.

NOV_9096 (Copier)-BorderMaker NOV_9100 (Copier)-BorderMaker NOV_9103 (Copier)-BorderMaker

La suite,

j’avais prévu de passer une ou 2 nuits au village de Kalenda, petit port de pêche. C’est de la bas qu’il y à la deuxième possibilités pour aller visiter le Krakatoa, à moindre coup.

Le moindre coup est aussi synonyme d’insécurité car apparemment le trip se passe sur des embarcations traditionnelle de pêcheurs, aucun gilet de sauvetage n’est fourni et j’en passe, vu l’etat de la mer observé la veille depuis Java, hum….laiss béton zeb…

Alors du coup, je trace sur la capitale provinciale du Lampung, Bandar Lampung, à 90kilo ce qui fait un trajet total de 175 kilo, depuis Carita.

15-carita-bandar lampung175

Suivant les bons conseils de mon capitaine de croisière,

« méfi, les routes de Sumatra ne sont pas « safe » du tout du tout, méfi méfi méfi »….. trois fois n’est pas de trop.

(Au jour ou je t’écris ce carnet de route, j’ai dépassé la moitié de mon périple sur l’ile, je confirme donc le « méfi »…)

Pour le coup, ce trajet jusqu’à Bandar c’est relativement bien passé mise a part un trafic soutenu.

Sur place, comme d’hab, recherche de logement et au bout de la quatrième tentatives, je me pause chez « hotel Serasi ». Pour une fois le personnel négocie le tarif plutôt que de refuser systématiquement ma proposition (même si l’hotel est vide)

200000 roupies, clim, tv, wifi. Très confortable.

Le temps étant menaçant, je ressors dans la foulée pour aller visiter un peu les parages en allant directement la ou tu sais quand je suis dans un endroit ou la mer est toute proche.

NOV_9113 (Copier)-BorderMaker NOV_9116 (Copier)-BorderMaker NOV_9121 (Copier)-BorderMaker NOV_9122 (Copier)-BorderMaker NOV_9123 (Copier)-BorderMaker NOV_9126 (Copier)-BorderMaker

Je fouine je fouine et un premier constat m’interpelle, les gens sont gentil et avenant pour le blanc bec  qui vieng visiter leur lieux de vie que je te laisse  imaginer…. je sens un feeling différent.

NOV_9133 (Copier)-BorderMaker NOV_9135 (Copier)-BorderMaker NOV_9139 (Copier)-BorderMaker NOV_9150 (Copier)-BorderMaker NOV_9152 (Copier)-BorderMaker NOV_9153 (Copier)-BorderMaker

A l’hotel, c’est la « boss », que je n’avais pas vu lors de mon arrivé et qui parle très bien le rosbeef, qui m’a tenu le crachoir durant une heure. La aussi, conversation très sympathique.

Si tu passes dans le coin, je conseil l’adresse of corse.

NOV_9160 (Copier)-BorderMaker NOV_9166 (Copier)-BorderMaker

Lundi 29 Décembre 2014

Ce matin, comme la veille, je veux partir de bonne heure car cela fait deux fois coup sur coup que l’on me répète ce fameux « mefi, méfi, méfi » on the road.

Quand il y a pas mal d’incertitudes, qui font aussi le charme des voyages aventuresque, je préfère partir à la bonne heure ce qui me donne du temps pour faire de la route, quelques soit les conditions et pouvoir me trouver un hotel en milieu de journée, au maximum.

Après le ptit déj….

La « boss » de l’hotel vient d’ouvrir un shop de café moulu « made in Sumatra » et en tchatchant juste avant mon départ, elle m’offre spontanément un paquet en guise de souvenir, si c’est pas gentil ça ! J’étais même un peu géné…

Je quitte Bandar Lampung, il est 7hrs.

NOV_9176 (Copier)-BorderMaker NOV_9179 (Copier)-BorderMaker

Direction, Kota Agung, une ville qui sera une étape nuitée avant de rejoindre mon lieu de villégiature pour le réveillon de l’an, à Tanjung Setia.

Un trajet de 100 kilo qui s’est super bien passé en très peu de temps finalement, les raisons sont simple, très très peu de circulation et un bitume en parfait état (ma fois, il est ou le « méfi » ? )

NOV_9180 (Copier)-BorderMaker NOV_9181 (Copier)-BorderMaker NOV_9183 (Copier)-BorderMaker NOV_9184 (Copier)-BorderMaker NOV_9186 (Copier)-BorderMaker NOV_9187 (Copier)-BorderMaker NOV_9190 (Copier)-BorderMaker

Lorsque j’arrive sur place en milieu de matinée, une fois n’est pas coutume,  je me pose en réflexion instantané tout en roulant, je continue ou quoi ?

Tanjung Setia n’est plus qu’à 130 kilo !

31/32 gazzzzzzzzzzzzzzzzzz….

16-bandar lampung-tanjung setia230 NOV_9192 (Copier)-BorderMaker

Deuxième constat sur Sumatra, je confirme les dires de certain «beaucoup moins de monde sur l’ile », effectivement, les villages passé ne sont pas très fréquenté en rapport de Java.

Je comprends mieux ce que j’ai lu sur les transmigrations interne opéré par les coloniaux dans un premier temps puis par les gouvernements successif depuis l’indépendance qui déplaçaient ou proposaient au Javanais d’aller vivre sur Sumatra pour occuper les terres vierge de cette immense Ile.

« Tu verras, Sumatra, c’est beaucoup plus la nature que sur Java » qui m’avait dit mon captain.

NOV_9196 (Copier)-BorderMaker NOV_9199 (Copier)-BorderMaker

Je m’arrête pour la pose shooting de la baie de Kota Agung après avoir monté un bon gros dénivelé.

Puis ce sera la jungle et enfin ….enfin « méfi » montre le bout de son nez avec ces famouz nids d’autruche, mais ca va, dans l’ensemble, il a été plutôt correct.

NOV_9205 (Copier)-BorderMaker NOV_9206 (Copier)-BorderMaker NOV_9208 (Copier)-BorderMaker NOV_9217 (Copier)-BorderMaker

Une fois cette magnifique jungle passé, c’est au tour de la beach de se dévoiler et une particularité du coin, le retour de temple dont je n’avais plus vu depuis Bali. Durant quelques kilomètres, je verrais bon nombre de house possédant son propre temple hindouiste décoré simplement ou au taquet, comme celui-ci.

NOV_9220 (Copier)-BorderMaker

« Longtemps avant que Jakarta gouverne Sumatra, Lampung fit partie du royaume Srivijaya de Palembang…les vestiges mégalithiques de Pugungraharjo, dans les plaines de l’Est de Bandar Lampung, dateraient de plus de mille ans et témoignent d’influences hindouistes et bouddhiques… »

Ceci explique cela.

NOV_9223 (Copier)-BorderMaker NOV_9225 (Copier)-BorderMaker

J’arrive en début d’après-midi sur Tanjung avec finalement 235 kilo de plus au compteur sous un temps radiouz. Lorsque je commence a chercher un logement dans le village, ya rien, que dalle, c’est quoi ce binz ?

C’est en revenant sur mes pas que je capterais le pkoi du comment, il y a la partie « village local » et la partie « ressort »

NOV_9453 (Copier)-BorderMaker NOV_9451 (Copier)-BorderMaker

(photo prise, le jour de mon départ pour illustrer)

Je me trouve rapidement un logement typé bungalow en bois avec la beach comme décors de fond. What else ?

NOV_9227 (Copier)-BorderMaker

750000 roupies (50euro) pour trois nuits avec trois lunch/day (ptit dej, déjeuné, diner), wifi.

Ici, la majorité des établissements « bungalows » proposent dans leur tarifs, les trois lunch pour la raison simple qu’il n’y a rien au village, aucune gargote, tout juste la superette « indomarket » autrement dit, je suis bien dans un trou.

Le soir venu, un boooooooooooo couché de sun pour clôturer la journée.

NOV_9279 (Copier)-BorderMaker

Mardi 30 Octobre 2014

Krui

« De longue étendues de sable blanc sur la cote nord et au sud de Krui, ou des breaks de surf attirent un nombre croissant de surfeur intrépide. L’action se concentre essentiellement dans le village de Tanjung Setia à 25kms au sud de Krui et devant le break « Karang », de renommée mondiale. »

Tu l’auras compris, je suis venu ici pour shooter de l’équilibriste et l’occasion aidant, me caller dans un endroit sympa pour passer le réveillon du jour de l’an dans de bonnes conditions ?

Le hic, c’est que nous sommes en période de mousson avec beaucoup de vent, ce qui n’est pas vraiment l’idéal pour qu’il y ai de belle vague, dixit mon hôte, et les surfeurs digne de ce nom, le savent, eux…

Et donc ? …..bin ya dégun ! Pas un touriste dans les parages…

Ce matin, vu qu’il n ‘y a pas de « Brice de Nice » à l’horizon, me reste plus qu’a aller zoner…ou me prendre pour la première fois, un bain dans l’océan Indien.

NOV_9284 (Copier)-BorderMaker NOV_9286 (Copier)-BorderMaker NOV_9291 (Copier)-BorderMaker NOV_9292 (Copier)-BorderMaker NOV_9299 (Copier)-BorderMaker NOV_9308 (Copier)-BorderMaker NOV_9316 (Copier)-BorderMaker NOV_9318 (Copier)-BorderMaker NOV_9322 (Copier)-BorderMaker NOV_9328 (Copier)-BorderMaker NOV_9332 (Copier)-BorderMaker NOV_9334 (Copier)-BorderMaker

Tanjung Setia est donc un village isolée, avec sa partie logement touristique d’un coté et de l’autre, la ou il n’y a pas de grosse vague, la ou les pêcheurs artisanaux peuvent mettre a l’eau leur embarcations.

Lorsque je débarque en fin de journée dans ce coin, je tombe sur un groupe de d’jeuns « héy mister héy mister » qui assistent les collègues partis seul a quelques encablures, sur leur « coquille de noix », déposer des filets.

NOV_9336 (Copier)-BorderMaker NOV_9337 (Copier)-BorderMaker NOV_9341 (Copier)-BorderMaker NOV_9346 (Copier)-BorderMaker NOV_9354 (Copier)-BorderMaker NOV_9374 (Copier)-BorderMaker NOV_9380 (Copier)-BorderMaker NOV_9384 (Copier)-BorderMaker

J’en ai vu souvent se foutre a l’eau pour éviter que leur barque ne coulent car remplie d’eau après s’être pris une vague de trop.

Ici, la plage est jonchée de bois en tout genre, apparemment le lot de chaque tempête.

NOV_9387 (Copier)-BorderMaker NOV_9395 (Copier)-BorderMaker NOV_9406 (Copier)-2-BorderMaker NOV_9411 (Copier)-BorderMaker NOV_9425 (Copier)-BorderMaker NOV_9436 (Copier)-BorderMaker NOV_9437 (Copier)-BorderMaker

Mercredi 31 Décembre 2014

Ouais chouette, c’est le réveillon, mais que vais-je faire ? et avec qui ?

Bah rien, il pleut, il pleut et repleut et de temps en temps, tempête…..all the day et y a dégun ! ouarf !

Je n’ai pas bougé du bungalow sauf pour la boustifaille, heureusement, l’internet était avec moi me donnant une fenêtre sur le monde mais surtout pour mettre a jour le blog…. Marguerite est venu en « oeil de moscou » pour voir si tout ce passait bieng…

NOV_9439 (Copier)-BorderMaker NOV_9441 (Copier)-BorderMaker

Des moments de relaxe forcé qui permettent aussi de prendre soing de mon séant….

Le soir venu, bah toujours rien et y a toujours dégun, même mes hôtes ne vivent pas sur place, tous les soirs je suis encore plus seul….ouarf !

Bref, si dans mon monde occidentalus c’est le moment de faire une bringue de plus dans l’année, ici, on s’en branlent, rien de plus, rien de moins. Remarque, l’année dernière j’étais sur Bénares en Inde, la bas aussi, ils s’en…. sauf que cette fois ci j’avais partagé deux binouzes avec un couple d’anglais sur le roof de notre guesthouse.

Ici, je me suis pris le thé en solo, le film, un gateau sec et au lit ! …… si si, c’est vrai en plus. Bref, je ne m’en plains pas du tout parce que j’ai choisi de vivre ces moments, loin de tout…  😉

Il y a eu une accalmie un peu avant minuit ce qui à permis aux locaux de tirer leur feu d’artifice sur toute la baie qui s’étire sur des kilomètres.

Peu après le gong 2015, allez hop, rentrez chez vous les djeuns, vous n’avez pas de maison ?…. rebelote dix de der, ça flotte.

Jeudi 01 Janvier 2015

Bonne année patin coufin, on se retrouve l’année prochaine pour un jour de l’an, solo ? ou ? ma fois….du moment que la santé est la, alors bonne santé mon cher lecteur, c’est le plus important …

Qui dit trou du loup, dit forcément repos salvateur, surtout hier queuj me suis glandé all the day, alors ce matin, je te dis pas comme je pète la forme pour attaquer la suite du périple.

Direction Bengkulu qui se trouve à 360 kilo mais vu la distance, je pense m’arrêter à mi-parcours (210 kilo) dans une ville qui se nomme Manna. Par contre, je n’ai aucune certitude s’il y a des hotels ? Je n’ai pas trouvé d’ information sauf un gros point noir sur la carte de l’ile, qui m’indique être une ville et donc ? je verrais…

17-tanjung setia-Manna210 NOV_9445 (Copier)-BorderMaker

Je gazz à 7hr30 après le ptit déj qui cloture un excellent service de la manager, qui m’a gaté durant trois jours, un vrai cordon bleu made in indo.

A peine passé les 10 premiers kilo, voila que « méfi » fait son apparition, la vrai !

NOV_9445 (Copier)-BorderMaker NOV_9449 (Copier)-BorderMaker NOV_9456 (Copier)-BorderMaker NOV_9457 (Copier)-BorderMaker

Alternant route en parfait état, défoncé, boueuse, en réfection, champ de mines…etc etc

De mémoire, je crois que j’en ai eu pour 50 kilos comme cela.

NOV_9459 (Copier)-BorderMaker NOV_9462 (Copier)-BorderMaker NOV_9464 (Copier)-BorderMaker NOV_9466 (Copier)-BorderMaker NOV_9468 (Copier)-BorderMaker NOV_9469 (Copier)-BorderMaker NOV_9470 (Copier)-BorderMaker NOV_9471 (Copier)-BorderMaker

A la pause déjeuné, je m’arrête sur une beach ou comme sur Carita/Java, c’est le gros bronx y compris sur la route. Ce n’est pas le wikinje mais c’est jour férié pour la majorité.

NOV_9482 (Copier)-BorderMaker NOV_9483 (Copier)-BorderMaker

J’arrive en milieu d’aprèm sur Manna un peu cassé.

Donc Manno n’est pas répertorié sur mon guide, aucune info d’hotel sur internet, je me prépare psychologiquement a continuer la route en direction de Bengkulu et les 150 kilomètres restant à faire. Ce ne serait vraiment pas raisonnable mais s’il n’y a pas le choix ? J’ai l’ame du baroudeur mais je n’ai plus 20 piges, je ne me sens pas de pioncer sur la plage.

Bon, j’ai eu quand même le bon flair vu que je trouverais un hotel « hotel Jelita ibul » pour 150000 roupies, avec une tite terrasse, tv, sans wifi. Parfait pour la nuitée.

Cela dit, le seul endroit ou j’ai vu des hotels sur le trajet, se situait 90 kilo après mon départ de Tanjung.

Mon sac aussitôt posé, je file trouver un mecanic shop car j’ai un soucis avec bécassine.

Depuis que j’ai repris la route ce matin, l’aiguille du compteur s’affole, les voyants vont et viennent dans l’éclairage, le klaxon ne fonctionne quasiment pas et le démarreur non plu….

Ail ! Si le compteur ne fonctionnent pas, comment faire pour connaitre le nombre de kilomètres et donc, le niveau d’essence….vu que la jauge ne fonctionne pas !

Et si le klaxon ne fait pas son travail, comment faire pour prévenir les autres qui vont me couper la route, les enf….je risque de me casser la voix souvent….ooooooooooooooooooowe !!!!

Bref, le prob venait de la batterie qui m’a laché…. Cout de l’opération 220000 roupies soit 14 euros. Dépense imprévu, de plus, je sais que je vais devoir changer le peuneu arrière qui commence a virer au lisse…

Plus tard, ma batterie d’humanoïde n’etant pas encore totalement vidé, je file visiter un peu les lieux.

Comme il n’y a pas de hasard, je me retrouve sur une plage, toujours payante, qui accueille une foire.

NOV_9486 (Copier)-BorderMaker NOV_9487 (Copier)-BorderMaker NOV_9488 (Copier)-BorderMaker NOV_9489 (Copier)-BorderMaker

Tiens, un fruit que je ne connaissais pas, genre lychy mais avec un arrière gout de pamplemousse.

NOV_9490 (Copier)-BorderMaker NOV_9493 (Copier)-BorderMaker NOV_9502 (Copier)-BorderMaker NOV_9505 (Copier)-BorderMaker NOV_9514 (Copier)-BorderMaker NOV_9515 (Copier)-BorderMaker

Vendredi 02 Janvier 2015

L’hotel ne proposant pas de ptit déj avec la room, je gazz comme à l’habitude, de bonne heure, 7hr.

Direction la capitale du district, Bengkulu à 150 kilo. Je continue ma remonté vers le nord par le cote Ouest.

18-Manna-Bengkulu150 NOV_9517 (Copier)-BorderMaker NOV_9518 (Copier)-BorderMaker NOV_9520 (Copier)-BorderMaker

Histoire

« Avant de tomber sous l’influence des Majapahit de Java à la fin du XIIIe, Bengkulu semblait vivre dans un isolement presque total. La province était divisées en petits royaumes…En 1685, après avoir été chassés de Banten, à Java, les britanniques s’installèrent à Bengkulu à la recherche de poivre. L’entreprise ne fut pas un succès….La colonie végétait quand sir Stamford arriva en 1818 pour occuper le poste de gouverneur, il rendit le marché du poivre profitable et fit planter des caféiers, des muscadiers et des cannes à sucre. En 1824, Bengkulu fut échangée contre l’avant poste néerlandais de Malacca pour garantir la non interférence avec les intérêts britanniques à Singapour »

Ahhhhhhhhhhh Malacca, une ville qui m’avait bien séduite, d’ailleurs c’était après être passé par Bali et Java, que j’avais tracé sur la Malaisie.

En cours de route je m’arrêterais dans une gargote le long de la route pour prendre un en-cas (des espices de beignet de tofu/pasta) et le thé qui va bieng.

NOV_9529 (Copier)-BorderMaker NOV_9526 (Copier)-BorderMaker

Un bon petit trajet malgré quelques surprise à la « mefi »…

NOV_9531 (Copier)-BorderMaker NOV_9533 (Copier)-BorderMaker NOV_9535 (Copier)-BorderMaker NOV_9536 (Copier)-BorderMaker

J’arrive sur ma destination finale en milieu de matinée ou je ne tarderais pas a trouver un logement typé guesthouse ?

J’ai du mal a croire a l’appellation de l’établissement qui mérite plutôt le nom d’hotel de très bon confort. Je n’ai pris que la room «économic » à 175000, wifi, ptit déj mais pourtant, le prix en valait le double au vu des prestations.

« Guesthouse Mahakam », je recommande.

J’ai programmé deux nuitées dans le coin.

Dans la foulée, je file découvrir la ville et ce pourquoi je suis venu, le fort « Benteng Malborough »

« Perché sur une colline qui surplombe l’océan indien, l’ancien fort britannique a été restauré et ouvert au public en 1984 après avoir été longtemps occupé par l’armée Indo. Il devint le siège du pouvoir britannique en 1719 quand il remplaça le fort York….Malgré ses puissants remparts, il fut attaqué et pris par des rebelles locaux juste après son achèvement en 1719, puis par les Français en 1760… »

Encore faut il le trouver ? Aucun panneau l’indiquant et quand bien même s’ils en étaient, je ne sais pas encore lire l’indo…

En revanche, étant donné l’historique relaté précédemment, il ne faut pas sortir de st Cyr pour deviner ou il pourrait se trouver.

Direction Pantai Panjang (Pantai se traduit par plage)

J’y découvre, une immense plage qui s’étend a perte de vu « rien d’exceptionnel mais elle est propre » qui disait le guide du routard.

C’est sla oui !

Comme d’hab, le fléau de l’indonésie sévit, l’incivisme écologique.

NOV_9544 (Copier)-BorderMaker NOV_9552 (Copier)-BorderMaker NOV_9558 (Copier)-BorderMaker NOV_9562 (Copier)-BorderMaker

Je déambule quelques instant sur une partie de la beach jusqu’à ce que je me fasse harponner par des locaux, qui m’ont vu depuis la route : « hey mister, photo photo photo ?»

Allez, fais toi plaiz minot.

Au bout de la plage principal, des vendeurs de fish a l’étalage dont beaucoup sont vendu sec et….

NOV_9573 (Copier)-BorderMaker NOV_9576 (Copier)-BorderMaker

… puis je tombe bec a bec avec le fort….hé hé !

NOV_9577 (Copier)-BorderMaker

L’anecdote du jour

L’entrée est payante et il faut débourser 10000 roupies. Vu le tarif, je ne pense pas que ce soit un prix spécial touriste.

Je me présente devant le ticket counter, soudain j’entends un gars derrière moi qui me parle en anglais et m’annonce le prix en rosbeef.

Apparemment il vend ses services de photographe souvenirs.

Je réponds en lui disant que « je suis étudiant »

Il me rigole au nez, le con….lol

Moi : ah ouais ? Bouge pas…

Je sors ma carte d’étudiant et la présente d’en la foulée au ticket counter.

Trois personnes scrutent ma carte, je donne 10000 roupies et ils me rendent la monnaie sur 5000 puis je pars faire ma visite en disant au gars,

« Tu vois, je te l’avais dis que j’ étais étudiant…..hi hi » (jai failli tirer la languass)

En fait, quelques jours plus tôt, j’étais tombé sur un blog d’une nana qui racontait son parcours en indo et entre autre, que les étudiants payent moitié prix pour les visites culturel.

J’ai tenté l’opération en lui présentant ma licence de plongée FFSSM 2014 du même format qu’une carte visa.

Oh mort de rire ! Putaow, si j’avais su avant, j’aurais certainement économisé pas mal de fric… dorénavant…

NOV_9583 (Copier)-BorderMaker NOV_9585 (Copier)-BorderMaker NOV_9586 (Copier)-BorderMaker NOV_9579 (Copier)-BorderMaker

En sortant du fort, je discuterais un peu avec le photographe, très sympathique. Décidément, ces Sumatréens me surprennent de plus en plus.

Sinon, le fort, simple visite qui se fait en 30 mn mais rien d’exceptionnel, Pas de quoi m’impressionner, en meme temps, apres etre passé par les forts du Rajasthan….

Plus tard, le soleil cognant sec et le coup de bambou me venant après le repas de la cantine, je pars faire la sieste avant de ressortir en fin d’aprem pour le sunset ?

NOV_9595 (Copier)-BorderMaker NOV_9597 (Copier)-BorderMaker

Nada, pas de soleil parce que le temps avait viré de bord mais heureusement je n’ai pas eu de flotte ce qui m’a permis de me siroter la binouze pour feter mes nouvelles shoes (au prochain Carnet,  tu verras l’etat de mes anciennes) et de fouiner encore un peu du coté des pecheurs avant la tombé de la nuit.

NOV_9605 (Copier)-BorderMaker NOV_9612 (Copier)-BorderMaker NOV_9618 (Copier)-BorderMaker NOV_9620 (Copier)-BorderMaker NOV_9633 (Copier)-BorderMaker NOV_9640 (Copier)-BorderMaker NOV_9645 (Copier)-BorderMaker NOV_9647 (Copier)-BorderMaker

Le repas du soir a emporté dans l’une des nombreuses gargotes ambulante, des « Saté » (brochette de poulet sauce cacahuète et le riz) et pour la note sucré, du « Martabak », une sorte de brioche cuite sur place badigeonné de beurre, lait concentré à outrance et resucre, au gout que tu choisis (ananas pour moi) ….

NOV_9648 (Copier)-BorderMaker NOV_9654 (Copier)-BorderMaker NOV_9657 (Copier)-BorderMaker NOV_9658 (Copier)-BorderMaker

J’ai testé,…..une fois mais pas deux, bonjour le diabète.

Samedi 03 Janvier 2015

Changement de plan pour la énième fois.

J’ai vu ce que j’avais a voir dans les parages, comme le temps m’est compté et surtout le nombre de kilo qu’il me reste a faire pour rejoindre Médan, ma dernière destination, je préfère quitter les lieux.

Après le ptit déj conséquent, vraiment la bonne affaire cette guest, je gazz a 7h30 pour une ville étape, Muko-Muko à 260 kilo !

Soit 60 kilo de plus a faire selon la regle de prudence que j’ai établie, mais je n’ai pas le choix car avant, ça m’étonnerais que je trouve un hotel.

19-Bengkulu-MukoMuko260 NOV_9659 (Copier)-BorderMaker NOV_9660 (Copier)-BorderMaker NOV_9662 (Copier)-BorderMaker

La péripétie du jour.

Comme je l’ai écrit plus haut, je sais que je dois changer le gommard arrière de la bécassine car il commence a avoir une sale gueule.

Ce matin, lorsque je charge mon barda sur la mobylette, l’arrière train est un peu dégonflé….aie, il y a deux jours, j’étais déjà passé par la case gonflage et je vois que rebelote

Ca sent pas bon toussa !

L’heure matinale n’arrangeant pas la situation car les mecanic shop n’ouvrent pas avant ?

Je décide de partir quand même en m’arrêtant, juste en sortant de la ville, sur la première petite guérite ouverte et qui offre le gonflage contre 1000 roupies (c’est commun en indo ce genre de petit buisness).

pour illustrer

Puis traçage de la route durant une bonne vingtaine de kilo jusqu’à ce que je sente un léger vacillement dans un virolo.

HOULA, calmos zeb, reste tranquille !

Grand bien me fasse car trois virolo plus tard, le peuneu s’est complètement dégonflé. Le cul a failli me passer devant, j’ai réussi a rétablir l’équilibre mais je n’ai pas eu d’autre choix que de couper un virage car sinon je partais au tas.

La chance, pas grand monde sur cette route. Sumatra m’a sauvé par sa faible circulation. Terima kasi.

J’ai du rouler comme ça durant 5 bornes, en total equilibriste, jusqu’à ce que deux motards indo s’arrête pour m’indiquer le prochain mecanic shop, 1 kilo de plus, et me demander de faire attention sur la route, merci les gars.

NOV_9668 (Copier)-BorderMaker NOV_9669 (Copier)-BorderMaker

Pour le réparateur, il suffisait de changer la chambre a air et l’affaire était réglé mais tant qu’a faire, vu que cette histoire n’a pas arrangé la structure du gommard, je l’ai fais changer et basta !

Cout de l’opération, chambre air et peuneu : 250000 roupettes soit 16 euro.

NOV_9670 (Copier)-BorderMaker NOV_9671 (Copier)-BorderMaker

Quand le gars me reparait la mob, un voisin est arrivé avec la sienne, il s’agit du même type de bécane que la mienne sauf qu’il la dépouille totalement pour en faire un utilitaire de travail qui transporte les sacs de légumes ou autre dans les champs…la encore, c’est du commun en Indo.

Je reprends la route une demi heure plus tard en découvrant de nouveau paysage, sublime au départ….

NOV_9665 (Copier)-BorderMaker NOV_9673 (Copier)-BorderMaker NOV_9680 (Copier)-BorderMaker NOV_9682 (Copier)-BorderMaker

….et monotone par la suite avec ces palmiers a huile à perte de vue .

NOV_9692 (Copier)-BorderMaker NOV_9693 (Copier)-BorderMaker

Au passage, si tu es amateur de Nutella pour ne nommer que cet exemple, sache qu’une grande partie de sa composition est issu de cette culture qui laisse un vide monumentale pour la biodiversités de ce monde….c’est un autre débat mais je te mets quand même un tchti lieng si ça t’interpelle, click

Pour l’occaz je t’ai shooté vite fait ce type de structure temporaire sur le bord d’une maison, c’est un mariage et j’en ai vu des tas depuis que j’ai quitté Bali….dommage que l’image ne laisse pas paraitre le volume de la sono assourdissante, a chaque fois je vois du matos digne d’une bonne teuteuf comme d’antant.

NOV_9698 (Copier)-BorderMaker NOV_9699 (Copier)-BorderMaker

Je te shoot aussi une des nombreuses sections de route qui ne laisse pas de doute quant au changement de mon pneus et l’alternance du « méfi ».

NOV_9696 (Copier)-BorderMaker NOV_9705 (Copier)-BorderMaker

Enfin, j’arriverais en milieu d’après-midi à Muko-Muko, complètement lessivé mais heureusement il y a trois hotels a disposition très facile a trouver vu qu’ils sont sur la ligne droite  qui traverse cette bourgade tel « bagdad café, un fait plutôt invraisemblable mais tant mieux pour moi…je choisirais le moins chéros.

Hotel Bumi Batuah pour 175000, la double avec fan et …….du wifi  ! Vraiment étonnant.

NOV_9710 (Copier)-BorderMaker NOV_9711 (Copier)-BorderMaker

En arrivant ici, je suis vidé et donc besoin de repos mais j’ai un soucis qui me préoccupe, et pas des moindres, je vais être bientôt à cours de flouz. Au cours du trajet, je n’ai pas vu la seule banque qui accepte la visa, la BNI. (la seule, parce que jusqu’ici, je n’en ai pas trouvé d’autre et pourtant ce n’est pas ce qu’il manque comme enseigne)

Donc sur Muko, je me suis mis en quête pour trouver cette fameuse BNI, en vain, il y a bien deux banques sur cette grande ligne droite mais qui n’acceptent pas les visas…of corse, je me retrouve en cul…

Aujourd’hui, j’ai assez de fric pour payer ma chambre, la boustifaille et l’essence pour ma prochaine destination mais si je ne trouve pas de distributeur en question, je suis dans la caca car je ne pourrais payer de chambre d’hotel pour le prochain dodo !

De plus, même la réserve d’Euro que je me garde toujours « au cas ou » ne me servira pas vu que les banques sont fermé le wikinje , il me faudra compter sur le système D…. a suivre.

Misa a part ce fait, j’ai passé le reste de la journée allongé pour reposer mes fesses !

That’s all

La suite au prochain numéro, la fin approche

D’ici la, et comme d’hab, portes toi bien meme si je sais que l’actualité chez nous n’est pas folichone.

De ce que je pense de toussa ?… je vois une grosse manipulation de masse, après, chacun est libre de voir ce qu’il veut

Sinon, j’ai la chance de voyager et de rencontrer d’autres  » libre arbitre » mais surtout, de voir comme ca s’passe ailleurs, je conclurais simplement par une invention qui me passe par la testass

les voyages ont la faculté d’ouvrir les consciences vers la voie de la sagesse d’esprit…bla bla bla

TCHUZZZZZZZZZZZZZZZ

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *