Chez les « Viets », le klaxon en chef d’orchestre !

YO !

La suite….à ….

Apres quelques jours de repos en Thailande suite au très beau périple sur Taiwan dont je ne doute pas que tu as suivi avec ferveur et engouement ….ho ????!!!

Je reprends le chemin du clavier pour te conter une nouvelle histoire, un nouveau trip de zébulon à cloche pied.

Rappel :

Lors du premier carnet de route sur Taiwan, en guise de speech d’ouverture, je te parlais de mes projets zebulonesque dont voici en copie

« Apres Taiwan, je filerais au Vietnam (pour la troisième fois), sur Hanoi, dans le ch’nord.

A partir de la haut, je me dégoterais une bécane avec laquelle je repartirais faire le circuit que je m’étais concocté il y a déja 3 ans ( 3000kms de bonheur) mais dans le sens inverse pour ceux qui s’en rappellent. Puis, à Dien Bien Phu, je tenterais de passer la frontière du Laos avec la brele.

Une fois au Laos, je ferais le tour du pays pour me diriger ensuite vers la frontière Cambodgienne, toujours avec la mob vietnamienne. Traverser le pays des temples d’Angkor jusqu’au sud et rentrer à nouveau au Vietnam du coté de Saigon.

C’est faisable, d’autre l’on fait avant moi….

Pour finir, remonter le pays jusqu’à Hanoi. »

Te souviens tu ? heing ?

Samedi 29 Octobre 2016

16hr30,  airport Hanoi, Vietnam, Immigration office.

Il n’y a plus besoin de visa au préalable pour ceussent qui veulent venir visiter le pays sur une durée de 15 jours, c’est gratos ! Mais au dela, la procédure ne change pas, ce qui est mon cas, il a fallu que je passe par le circuit habituelle pour l’obtention d’un visa mensuel à dire : 

  • « Lettre d’invitation » délivrée par une agence de voyage via le net
  • A l’airport, passage au « visa on arrival » avec présentation de la lettre, photo d’identité, passeport et attendre son tour.
  • Obtention du visa.
  • Enfin, validation au cheking immigration.

18hr , je débarque à l’hotel réservé dans le vieux quartier, prêt du lac Hoan Kiem.

Blue star Hotel

CS0_7622 (Copier)-BorderMaker

240000 dong soit 10 euro la chambre avec sdb, clim et breakfast.

Plus tard, j’irais me promener dans ce old quarter avec la bonne surprise de déambuler sans me soucier du trafic routier habituel. J’apprendrais que c’est le week end d’Halloween, oh ! De fait, la ville a décidé d’interdire les vehicules a partir de 19hr dans ce secteur. Je ne m’en plaindrais pas car franchement, de mon souvenir d’il y a trois ans, ce déplacer en piéton dans ces rues est tout simplement fatiguant, il n’y a pas de trottoir et faut faire gaffe en permanence de ne pas se faire écraser les pieds par une bagnole ou bousculer par une becane !

Dimanche 30 Octobre 2016

Je suis sur Hanoi jusqu’à jeudi prochain, jour ou je compte débuter mon trip dans les montagnes mais pour cela, il va me falloir trouver une bécassine d’occasion.

Apres le breakfast, je remonte dans la chambre me connecter sur Skype pour appeler un shop de brele avec qui j’ai pu converser par mail voila quelques jours. Tony aurait quelques occaz a me présenter et se propose de venir me chercher a l’hotel.

2 heures plus tard, me voila propriétaire d’une Honda wave XRS pour la modique somme de 200 balles.

CS0_6121 (Copier)-BorderMaker CS0_6227 (Copier)-BorderMaker

J’imagine que le compteur kilométrique a du surement être trafiquoté, entre autre, mais les gommards sont en parfait état, le moulin ainsi que l’ensemble a l’air saint et l’essai concluant. Je ne suis pas mécanicien mais je connais bien ces modèles pour en avoir possédé deux, une chez les Thai et l’autre en Indo, sans compter les locations de ci de la. Alors d’après mon expérience, je fais confiance a mon intuition et le reste à ma bonne étoile qui surveille le bon déroulement de mes aventures. 

Comme pour le trip en Indonesie, j’ai budgété le cout de la brele a 5 euro/jour comme si c’était une location.

Si tu te poses la question de cet achat ?

C’est simple, depuis le temps que je roule et que je loue en voyage, il y a toujours l’angoisse de rendre la mob ou le scooter a son proprio dans l’état original.

Lors de mon trip en Inde, au Rajasthan et autre, j’avais loué un scoot pour deux mois, il était niquel, j’en avais pris soin comme si c’était le mien sauf qu’un jour,  je me suis rendu compte qu’il y avait un sale accrochage sur le carénage, qui n’était pas de ma faute….il a fallu réparer.

La location oblige généralement de rendre l’engin au point de départ, ce qui réduit la marge de manoeuvre pour un globetrotteur. La encore, je te prends l’exemple de l’Inde ou j’avais fait 5000 kilo en deux mois mais j’avais du organiser mon trip pour revenir au point de départ, alors que si cela avait été le mieng, je serais parti bcp plus loin……bcp bcp plus loin sans me soucier du retour.

Depuis lors, je préfère avoir mon bien propre quand cela est possible, comme sur le trip suivant l’Inde, l’Indonésie et maintenant celui ci. Kapish ? 

Je n’ai connu qu’une seule adresse qui propose une location d’un point A et de rendre au point B, c’etait sur Palawan, aux Philippines. De El Nido à Puerto Puerto Princessa ou vice versa. 

Pour les papiers ? Comme en Indonésie ! Ici, ils ne s’embêtent pas avec la paperasse, il n’y a qu’une carte grise « bleu » établie lors de la mise en circulation au nom du premier propriétaire, ensuite, elle perdure tout le long de sa vie mécanique.

Bref, je lui souhaite encore beaucoup de kilomètres a supporter mes bags ainsi que mon séant jusqu’au bout de mes rêves et viva la vida !

CS0_6122 (Copier)-BorderMaker CS0_6123 (Copier)-BorderMaker CS0_6126 (Copier)-BorderMaker CS0_6127 (Copier)-BorderMaker

Lundi 31 Octobre 2016

L’apres midi de la veille m’a fatigué le teston, j’ai du mal avec la circulation d’Hanoi.

Pourtant, j’ai déjà roulé dans le secteur, je connais leur « code de la route », cette façon de klaxonner sans cesse pour un rien, de te couper la route, de te foncer dessus etc…..je t’en passe et des meilleures. 

Finalement, les feux rouges incessant de Taiwan, ou j’avais tapé mon coup de gueule, me manquent un peu, je pense surtout a leur discipline en la matière qu’ici ils n’ont pas.

Il va me falloir encore un peu d’adaptation.

Je gaz de bon matin, sans les boules quiez auquel je pense de plus en plus, jusqu’en milieu d’apres midi….photo pèle mèle.

CS0_6135 (Copier)-BorderMaker CS0_6138 (Copier)-BorderMaker CS0_6151 (Copier)-3-BorderMaker CS0_6141 (Copier)-BorderMaker  CS0_6152 (Copier)-BorderMaker CS0_6154 (Copier)-2-BorderMaker CS0_6156 (Copier)-BorderMaker CS0_6169 (Copier)-BorderMaker CS0_6173 (Copier)-BorderMaker CS0_6182 (Copier)-BorderMaker CS0_6213 (Copier)-BorderMaker CS0_6183 (Copier)-BorderMaker   CS0_6219 (Copier)-BorderMaker CS0_6216 (Copier)-BorderMaker CS0_6224 (Copier)-BorderMaker

Mardi 01 Novembre 2016.

Ce jour, continuation des tests, acclimatation a la circulation et recherches d’inspirations photographique.

CS0_6234 (Copier)-BorderMaker CS0_6237 (Copier)-BorderMaker CS0_6244 (Copier)-BorderMaker CS0_6247 (Copier)-2-BorderMaker CS0_6253 (Copier)-BorderMaker CS0_6254 (Copier)-BorderMaker

Avec prise de café …. Ici, ils le boivent avec de la glace accompagné d’un verre de thé. J’aime bien.

CS0_6256 (Copier)-BorderMaker CS0_6271 (Copier)-2-BorderMaker CS0_6274 (Copier)-BorderMaker CS0_6278 (Copier)-BorderMaker CS0_6282 (Copier)-BorderMaker CS0_6287 (Copier)-BorderMaker

Oh fait ! Pour le déroulement de mon trip comme enoncé plus haut, j’ai du faire une grosse modification.

Que je t’explique, en gros, vite fait.

J’avais prévu de faire la route du nord sur 25 jours, puis de quitter le pays a la fin de mon visa par la frontière de Dien Bien Phu en direction du Laos. 

J’ai passé deux soirées a chercher des infos sur la faisabilité des passages aux frontières avec le Laos et le Cambodge.  Il en ressort, que la frontière avec le Laos, celle de Dien Bien Phu, risque de me poser de gros problème pour passer la bécane. 

Dans mon cas, si mon destrier est refoulé a cette border, je n’aurais pas le temps de faire une extension de visa (Vietnamien) et donc, je serais obligé de passer au Laos à pieds et de dire Ciao définitivement a ma bécassine ! Abandon pure est simple de mon projet ! La lose !

Pas évident toussa ! 

De plus, en admettant que je puisse rentrer au Laos, le passage s’annonce aussi difficile avec la frontière du Laos au Cambodge, alors que dans le sens inverse, il semblerait que cela soit possible selon certain qui ont tenté l’expérience en passant par le sud.

Tu suis ? c’est bon ? 

Le plan B

Je descends au sud en passant par les montagnes, la route « Ho Chi Minh », dont j’avais déjà fait une partie voila deux ans, et le delta du Mékong. 

Un total de plus de 2000 kilomètre que je pense faire sur une 20aine de jour. Normalement, je devrais pouvoir passer au Cambodge par le sud, il y a trois postes frontière au choix mais pour le « au cas ou »,  je tenterais l’expérience trois jours avant la fin de mon visa et si ça coince sur un, cela me laissera du temps pour rejoindre et tenter le passage sur un autre poste.

hanoi-hochiminroad-front2188

Tu suis toujours ? D’aventure en aventure…Wait and see ou plus tot, roule and see ! zebulonrider !

Pour finir avec ce paragraphe, j’ai avancé mon départ de la capital du Vietnam a demaing mais avant, il ne fallait absolument pas manquer la boustifaille du fameux must gustatif d’Hanoi le « Ben cha nem cua bé » dans cette institution recommandé par mon guide lonely planet.

« petits patés de porc grillé accompagnés de rouleaux de printemps au crabe et servis avec des vermicelles de riz sous une montagne d’herbes fraiches »

CS0_6291 (Copier)-BorderMaker CS0_6293 (Copier)-BorderMaker

Le lieu est hyper fréquenté, on me dit de m’asseoir bonne franquette avec des inconnus, qui m’expliquent comment se bouffe l’ensemble …tremper les vermicelles dans le bouillon etc…

Une tuerie !

Et pour une bonne digestion au calme, direction le plus grand lac d’Hanoi, le Tay Ho lac, qui fait une vingtaine de kilo pour faire le tour.

CS0_6296 (Copier)-BorderMaker CS0_6301 (Copier)-BorderMaker CS0_6308 (Copier)-2-BorderMaker CS0_6319 (Copier)-BorderMaker CS0_6326 (Copier)-BorderMaker CS0_6328 (Copier)-BorderMaker CS0_6347 (Copier)-BorderMaker CS0_6356 (Copier)-BorderMaker CS0_6360 (Copier)-BorderMaker CS0_6366 (Copier)-BorderMaker CS0_6373 (Copier)-2-BorderMaker CS0_6384 (Copier)-BorderMaker CS0_6390 (Copier)-BorderMaker CS0_6409 (Copier)-BorderMaker CS0_6418 (Copier)-BorderMaker CS0_6434 (Copier)-BorderMaker CS0_6421 (Copier)-5-BorderMaker CS0_6425 (Copier)-BorderMaker CS0_6440 (Copier)-BorderMaker

Ici, le curieux que je suis n’a pas résisté….une sucrerie a base de coco dans une galette qui se déguste facilement avant de passer devant le mausolée du libérateur communiste (il parait qu’il y a sa dépouille conservée) et  quelques shoot de l’architecture du colon, chassé.

CS0_6466 (Copier)-BorderMaker CS0_6468 (Copier)-BorderMaker CS0_6472 (Copier)-3-BorderMaker CS0_6475 (Copier)-BorderMaker CS0_6480 (Copier)-BorderMaker CS0_6487 (Copier)-BorderMaker CS0_6489 (Copier)-BorderMaker

Mercredi 02 Novembre 2016

7hr, la brele est chargé….j’engage un nouveau trip routier « On two wheelers » forever !

A vrai dire, je ne suis pas mécontent de quitter la capitale, ce trafic et ce bruit qui n’arrête pas mon franchement gonflé, je n’ai pas le souvenir d’avoir connu une Hanoi de cet acabit il y a 3 ans.

Je trace en direction de Ninh Binh à 100 kilomètre.

« Ville de province industrielle, elle présente peu d’intêret en soi mais constitue une bonne base pour explorer les reliefs karstiques emblématiques du Vietnam qui se dressent alentour »

1-Hanoi-NinhBinh100 CS0_6491 (Copier)-BorderMaker CS0_6495 (Copier)-BorderMaker CS0_6497 (Copier)-BorderMaker

Il me faudra bien une 30aine de kilo pour enfin trouver une route libre d’accès avec un semblant de silence et de fluidité avec plus tard, un décor qui annonce la couleur.

CS0_6504 (Copier)-BorderMaker CS0_6505 (Copier)-BorderMaker CS0_6508 (Copier)-BorderMaker

J’arriverais sur place en milieu de matinée ou je ne tarderais pas a trouver un hotel conseillé par mon guide.

Thanh Thuy’s guest house & new hotel

CS0_7623 (Copier)-BorderMaker

200000 dong soit 8 euro, sdb fan, au calme d’un bon rapport qual/prix en retrait total de la rue principale.

Le temps de me poser un peu, je demanderais a mon hôte, qui parle anglais, la direction a prendre pour aller voir le site  de  « Tam coc ». 9 kilomètre de route a faire.

« Excursion au fil de l’eau …certes le site est décrite comme  «  la baie d’Halong terrestre » , à une échelle bcp plus modeste, offre sur 2km de la Ngo Dong river, un paysage d’une beauté surnaturelle ponctué de pics calcaire…..qui connait une forte affluence touristique qui se traduit par d’interminable procession de barques accompagnées de bruit et d’agitation…. »

Hum ! tout ce que j’adore….le bruit, l’agitation…. 😛

CS0_6511 (Copier)-BorderMaker CS0_6512 (Copier)-BorderMaker

Quand j’arrive sur place, je visualise la base de départ des barques pour la visite puis je me barre ….vite fait ! Houuuuuuuuuuuuuulala ! Je continue ma route plus loin ou je tomberais sur un décor magique « carte postale ».

CS0_6513 (Copier)-BorderMaker CS0_6524 (Copier)-2-BorderMaker CS0_6518 (Copier)-BorderMaker CS0_6528 (Copier)-BorderMaker

Une belle balade pleine de sérénité au calme qui ne feront pas de mal a mes oreilles fatigués de ces plmqfjdsmflkj d’excités du klaxons.

CS0_6529 (Copier)-BorderMaker CS0_6531 (Copier)-BorderMaker CS0_6534 (Copier)-BorderMaker CS0_6535 (Copier)-BorderMaker CS0_6543 (Copier)-2-BorderMaker CS0_6549 (Copier)-BorderMaker CS0_6554 (Copier)-BorderMaker

Apres le repas, je retourne voir le village de Tam Coc pour voir ce qu’il en est de cette affluence touristique …

CS0_6560 (Copier)-BorderMaker CS0_6564 (Copier)-3-BorderMaker CS0_6574 (Copier)-BorderMaker CS0_6579 (Copier)-BorderMaker

Et en définitive…..je n’irais pas faire cette « excursion au fil de l’eau », l’observation de ce va et vient touristique m’aura rebuté sans concession.

CS0_6583 (Copier)-3-BorderMaker CS0_6604 (Copier)-BorderMaker CS0_6598 (Copier)-BorderMaker CS0_6600 (Copier)-2-BorderMaker

Les paysages, les pains de sucres, la balade sur l’eau, ça doit certainement être très beau a voir, ok ! Mais jusqu’ici, j’ai déjà eu pas mal de satisfaction, j’ai préféré continuer mes propres explo ou bon me semble plutôt que de suivre la masse….

CS0_6595 (Copier)-2-BorderMaker CS0_6606 (Copier)-BorderMaker CS0_6611 (Copier)-BorderMaker CS0_6621 (Copier)-BorderMaker CS0_6632 (Copier)-BorderMaker

….et ce n’est certainement avec celle ci que je peux me retrouver dans des situations de shoot, offertes avec grace et gentillesse.

Voila pour l’épisode Tam Coc qui était le premier objectif en quittant Hanoi ce matin, maintenant, place au second, la cathédrale de Phat Diem qui se trouve a 29 kilo de Ninh Binh.

« Célèbre pour sa cathédrale, remarquable par ses dimensions et son architecture sino-vietnamienne….durant la colonisation, la ville était un haut lieu du catholicisme….. à l’intérieur du sanctuaire, majoritairement en bois, ou règne un calme sépulcral. Le plafond vouté est supporté par de massives colonnes en bois de pres d’un mètre de diamètre sur 10 m de hauteur. »

Pour le reste, un petit lien wikipedia 

CS0_6635 (Copier)-BorderMaker CS0_6644 (Copier)-BorderMaker CS0_6650 (Copier)-BorderMaker CS0_6651 (Copier)-BorderMaker CS0_6655 (Copier)-BorderMaker CS0_6658 (Copier)-BorderMaker

Dommage, elle était fermée pour la visite ce qui est compréhensible vu le jour de ma venu (fête)

Je t’ai pris une photo à travers la vitre qui laisse entrevoir la structure en bois décrite plus haut. 

CS0_6666 (Copier)-BorderMaker CS0_6670 (Copier)-BorderMaker CS0_6674 (Copier)-BorderMaker CS0_6678 (Copier)-BorderMaker CS0_6679 (Copier)-BorderMaker CS0_6683 (Copier)-BorderMaker CS0_6690 (Copier)-2-BorderMaker CS0_6692 (Copier)-BorderMaker

Jeudi 03 Novembre 2016

Aujourd’hui, deux objectifs a visiter

  • Le temple boudhiste « Chua Bai Dinh »
  • L’ancienne cité impériale d’ « Hoa Lu »

Apres le café, je gaz, toujours sous les conseils de mon hôte en direction de Trang An pour un trajet de 25 kilo.

«Tu verras, la route mérite minimum trois jours de visite tellement qu’c’est beau ! »

CS0_6701 (Copier)-BorderMaker CS0_6702 (Copier)-BorderMaker

Mais avant d’attaquer, petite réserve de « flotte » pour alimenter la mob pour le « au cas ou »…… je connais le pays, je sais que sur les grands axes, il n’y a pas de blème pour trouver des stations services mais ailleurs….hum !

CS0_6704 (Copier)-BorderMaker CS0_6706 (Copier)-BorderMaker

L’entrée de la route annonce la couleur.

Le trajet jusqu’au temple fut … je n’ai plus su ou regarder ou aller me retrouvant sur des chemins de traverse ou la nature prend toute sa dimension lorsqu’enfin j’arrive sur la vue panoramique du temple au loing. 

« Un nouveau imposant complexe bouddhique vous attend sur le flanc d’une montagne karstique au sommet arrondi »

CS0_6708 (Copier)-BorderMaker CS0_6709 (Copier)-BorderMaker CS0_6717 (Copier)-BorderMaker CS0_6718 (Copier)-BorderMaker CS0_6761 (Copier)-2-BorderMaker CS0_6769 (Copier)-3-BorderMaker

Je me la régale, vraiment !

CS0_6783 (Copier)-BorderMaker CS0_6774 (Copier)-2-BorderMaker CS0_6793 (Copier)-BorderMaker CS0_6803 (Copier)-4-BorderMaker

La visite est payante (20000 dong) mais gratuite pour Maguy qui surprend toujours autant les autochtones …. tu m’étonnes !

Impossible d’accéder au site par ses propres moyens, il faut laisser son véhicule a proximité du guichet. Parking, shop touristique et autre buvette l’accompagne, le tout se trouve a quelques kilomètre de l’ensemble spirituel. Une navette electrisante vous aidera a faire le trajet en vous déposant devant  la petite porte d’entrée.

CS0_6805 (Copier)-2-BorderMaker CS0_6806 (Copier)-BorderMaker CS0_6807 (Copier)-BorderMaker CS0_6809 (Copier)-BorderMaker CS0_6810 (Copier)-BorderMaker CS0_6811 (Copier)-BorderMaker

Ensuite, c’est l’ascension par une galerie ouverte qui compose « 500 arhat (fidèles ayant atteint le plus haut degré de la perfection bouddhique »  et qui monte jusqu’à la pagode Phap Chu, coiffée d’un triple toit.

« celle-ci renferme un bouddha en bronze haut de 10 m et pesant 100 tonnes flanqué de deux bodhisattvas dorés »

CS0_6821 (Copier)-BorderMaker CS0_6827 (Copier)-BorderMaker CS0_6833 (Copier)-BorderMaker CS0_6835 (Copier)-BorderMaker CS0_6837 (Copier)-BorderMaker CS0_6841 (Copier)-BorderMaker CS0_6845 (Copier)-BorderMaker CS0_6850 (Copier)-BorderMaker CS0_6860 (Copier)-BorderMaker CS0_6868 (Copier)-BorderMaker CS0_6871 (Copier)-BorderMaker CS0_6872 (Copier)-BorderMaker

J’aurais aimé monter jusqu’en haut de l’autre pagode, mais apparemment, l’accès n’est pas autorisé et il faut suivre le chemin de croix en redescendant par une galerie similaire a celle de l’ascension.

« Derrière, des marches montent vers un point de vue, une pagode de 13 étages et un bouddha géant…vous passerez devant un temple qui abrite une cloche de 36 tonnes, la plus grosse du pays »

CS0_6877 (Copier)-BorderMaker CS0_6881 (Copier)-BorderMaker CS0_6882 (Copier)-BorderMaker CS0_6886 (Copier)-BorderMaker

Très belle visite ! Le rituel de protection bouddhique pour mon destrier accompli, je file me rassasier d’un plat de tofu sauce tomate riz, avant de reprendre la route en direction d’Hoa Lu et en passant par un autre chemin de traverse. L’envie de shooter l’autre pagode d’une taille bcp plus modeste édifié sur un monticule, au milieu d’un champ inondable et sans culture. 

CS0_6891 (Copier)-BorderMaker CS0_6900 (Copier)-2-BorderMaker CS0_6910 (Copier)-BorderMaker CS0_6914 (Copier)-BorderMaker CS0_6922 (Copier)-BorderMaker CS0_6930 (Copier)-4-BorderMaker CS0_6938 (Copier)-BorderMaker CS0_6939 (Copier)-BorderMaker CS0_6942 (Copier)-BorderMaker CS0_6948 (Copier)-BorderMaker CS0_6958 (Copier)-BorderMaker CS0_6973 (Copier)-BorderMaker CS0_6978 (Copier)-3-BorderMaker CS0_6979 (Copier)-BorderMaker

A Hoa lu

« …était la capitale du Vietnam sous la dynastie des Dinh (968-980), puis sous celle des Le…. Les Dinh ont choisi ce site pour mettre un peu de distance entre eux et la chine, et pour tirer parti de la barrière offerte par les formations rocheuses de la région, tout aussi impressionnantes que celles de Tam Coc »

La encore, je passerais par des chemins de traverse pour accéder directement au site.

Anecdote

Quand j’arrive sur l’entrée principale de l’ancienne cité ,  je me fais « agressé » par des rabatteurs qui tentent de m’alpaguer physiquement pour que je gare ma bécane chez eux (payant of corse) car apparemment je ne peux pas rentrer avec ma mob.

Tu me connais…….owe ! lachez moi la grappe ! bande de crabe… put…que j’ai horreur de ça ! (je les comprends, mais il y a manière de moyenner)

Cela dit, je m’arrête pour observer le truc, les sites majeurs a visiter sont a 500 mètres de marche que je n’ai pas envie de me taper, par contre je constate qu’il y a des motos qui circulent a l’intérieur !

Je demande a un gars, plus malin et moins agressif venu a ma rencontre pourquoi l’interdiction de passer l’entrée avec ma mob alors que j’en observe, en lui expliquant aussi que j’ai des difficultés de marche….le visu de maguy laisse toujours stoic….lol

Le bougre, il botte en touche, « aucun soucis, laisse ta bécane, je suis taxi motobike, je peux t’y emmener » moyennant finance.

J’insiste :  « pourquoi il y a des motos qui circulent a l’intérieur ? » 

« Parce qu’ils rentrent chez eux »

Pardi !…l’entrée principale est faite pour les couillons venus en bus touristique ou par leur propre moyen mais ce n’est pas l’unique accès, il y en a un autre en contournant un pic karstique qui va me mener droit au but et un autre a l’opposé.

CS0_6980 (Copier)-BorderMaker

« Si l’ancienne citadelle est en majeure partie en ruine, le mont Yen Ngua forme un superbe arrière plan au deux temples qui ont traversé les siècles. Le premier, est consacré à la dynastie des Dinh….qui comporte une statue de l’empereur et de ses trois fils »

CS0_6982 (Copier)-BorderMaker CS0_6986 (Copier)-BorderMaker CS0_6988 (Copier)-BorderMaker CS0_6990 (Copier)-BorderMaker CS0_6991 (Copier)-BorderMaker CS0_7005 (Copier)-BorderMaker

Un temple a la gloire de l’empereur….encore un à l’ego sur dimensionné !

Le deuxième temple est du même genre mais un peu plus grand, je n’y suis pas rentré.

CS0_7020 (Copier)-BorderMaker CS0_7025 (Copier)-BorderMaker

Pour finir cette excellente journée pleine de découverte, je me chargerais de shoper le couché du sun a travers le décor local.

CS0_7026 (Copier)-3-BorderMaker CS0_7031 (Copier)-2-BorderMaker CS0_7038 (Copier)-3-BorderMaker CS0_7041 (Copier)-BorderMaker CS0_7053 (Copier)-BorderMaker CS0_7054 (Copier)-BorderMaker CS0_7061 (Copier)-2-BorderMaker CS0_7104 (Copier)-BorderMaker CS0_7125 (Copier)-BorderMaker CS0_7126 (Copier)-BorderMaker CS0_7155 (Copier)-BorderMaker CS0_7162 (Copier)-BorderMaker

Enfin, la souplette et la ptite mousse a 4 degrées viendront finaliser. 

CS0_7170 (Copier)-BorderMaker

Vendredi 04 Novembre 2016

Troisième étape, j’en rajoute une couche pour la brele.

Si avant-hier, l’étape Hanoi/Nin binh fut une rigolade avec seulement 100 bornes ; aujourd’hui, ce sera le double.

Apres le café, je dégage de l’hotel il est 7hr du mat direction la ville de Vinh.

2-NinhBinh-Vinh201 CS0_7181 (Copier)-BorderMaker CS0_7182 (Copier)-BorderMaker CS0_7185 (Copier)-BorderMaker CS0_7189 (Copier)-BorderMaker CS0_7192 (Copier)-BorderMaker CS0_7197 (Copier)-BorderMaker

Et 5 hrs de route plus tard, j’arrive dans cette cité banale d’apparence mais dont le passé historique a été lourd de tragédie.

« Presque entièrement rasée pendant la guerre, Vinh à été reconstruite à la hate avec l’aide de l’ex-Allemagne de l’Est…..au début des années 50, la ville fut réduite à l’état de décombres par les bombardements de l’aviation française, la politique de la terre brulée du Viet-Minh et un gigantesque incendie. Pendant la guerre du Vietnam, le port de Vinh devint l’un des points d’approvisionnement stratégiques de la piste Ho Chi Minh, ce qui en fit la cible des premières frappes aériennes amerloch. Bombarbé ensuite sans relache durant 8 ans, la ville ne comptait plus à la fin de la guerre que deux édifices intacts. En 1972, sa population était officiellement réduite à zéro. »

De nos jours, elle compte 437000 âmes selon le guide mais j’imagine que depuis sa parution, cela a du augmenter.

Au vu du trafic, il n’y a pas de doute, c’est une grande ville et c’est grace a ma carte électronique, qui fait toujours autant merveille, que j’arrive a repérer les hotels qui me correspondent suivant les conseils de mon guide.

APEC HOTEL

CS0_7625 (Copier)-BorderMaker

250000 dong, soit 10 balles, chambre tout confort est spacieuse au calme.

A propos de mon destrier, j’en suis pleinement satisfait, elle fait le job sans forcer ainsi que sa consommation qui ne dénote pas. Sur une moyenne de 54km/hr,  la petite fait du 2L3/100kms !

Le seul prob réside au niveau du réservoir qui ne permet pas de dépasser les 120/130 kms d’autonomie (à vitesse constante) avant de tomber en panne sèche.  Pour cette raison, j’ai placé trois bouteilles de 50cl d’essence sous ma selle, qui ne bouge pas, et lorsque j’entreprend le changement d’étape, je rajoute une bouteille 1L5 supplémentaire que je cale sur le sac.

Pour l’instant, je n’en ai pas encore eu l’utilité, mais je sais que sur la route  « Ho Chi Minh », je m’y attends fortement.

Tiens d’ailleurs, en parlant de mon futur trajet….

La ville de Vinh, en elle-même n’a rien de particulier a visiter mais si je suis venu ici, c’est parce qu’elle se trouve a mi-chemin avec ma prochaine étape et l’entame de la piste « Ho » qui longe le Laos et le Cambodge jusqu’à Saigon.

Je connais une bonne partie de cette route pour l’avoir emprunté depuis Saigon jusqu’à Hué il y a 2 ans passé, c’était fabuleux.

Pour cette fois, le trajet par cette route sera beaucoup plus long puisqu’il totalise environ 1500 kilo, en revanche, cela s’annonce tout aussi beau a travers des paysages somptueux, qui ne me feront pas oublier qu’ils ont été le théatre de nombreuses tragédies humaine.

route hcmv

Mais revenons…

Je ne suis ici que pour une nuit, aussi, après un petit repos « décompression », je trace en ville pour déjeuner….

CS0_7206 (Copier)-BorderMaker CS0_7208 (Copier)-BorderMaker

… et faire l’entretien de la mob (changement d’huile de vidange) ou comme tu peux le voir, je  m’arrêterais chez un mécanic shop singuliere pour faire le job.

CS0_7199 (Copier)-BorderMaker CS0_7202 (Copier)-BorderMaker CS0_7205 (Copier)-BorderMaker

Sous la curiosité de deux branlos….venus voir la brele du blanc bec.

Ensuite d’aller me prendre une sucrerie pour le fun avant de partir en direction de la mer de Chine, pour une petite balade au calme.

CS0_7209 (Copier)-BorderMaker CS0_7210 (Copier)-BorderMaker CS0_7215 (Copier)-4-BorderMaker CS0_7216 (Copier)-BorderMaker

Dans un premier temps, je ne trouverais qu’un complexe hotelier en construction et puis en regardant ma carte electronic, j’aurais le choix d’une autre direction a prendre qui me donnera une toute autre perspective photographique le long de l’estuaire pendant une vingtaine de kilo.

CS0_7223 (Copier)-4-BorderMaker CS0_7227 (Copier)-2-BorderMaker CS0_7230 (Copier)-BorderMaker CS0_7232 (Copier)-4-BorderMaker CS0_7242 (Copier)-BorderMaker CS0_7250 (Copier)-2-BorderMaker CS0_7253 (Copier)-2-BorderMaker CS0_7255 (Copier)-BorderMaker CS0_7257 (Copier)-2-BorderMaker CS0_7264 (Copier)-BorderMaker CS0_7273 (Copier)-2-BorderMaker CS0_7278 (Copier)-4-BorderMaker CS0_7287 (Copier)-3-BorderMaker CS0_7309 (Copier)-2-BorderMaker

Le cul en compote, je rentre le reposer en n’omettant pas d’aller faire un petit tour au dernier étage de l’hotel pour la vue d’ensemble.

CS0_7311 (Copier)-3-BorderMaker CS0_7328 (Copier)-3-BorderMaker

Voila, that’s all pour ce premier carnet au Vietnam.

Au prochain numéro, sur la route « Ho », not easy to find….

Take care, tchuss.

7 Comments

  1. Marc Bertrand

    Superbe tof l’enchevêtrement de barques à Tam Coc.

    Comment fais tu pour obtenir toutes ces photos de gens souriants, les mômes faisant des V amicaux ?

    Nice trip ! Marco.

  2. Salut Zébulon/Rider !
    Avec Marc11, nous pensions que tu serais de retour pour une BDS en Alpilles, les 19/20. (voir forum) Mais bon…Régale-toi bien et à +. Je vais mettre un p’tit post. Biz.
    Roy

  3. Sebastia Sylvie

    Pffff du rêve du rêve et encore du rêve!!
    J adore..
    Mwouais pour le coup du passage avec ta brêle ils doivent apprendre que l on ne te la fais pas heing zébulon!!!!
    Joli trip merci pour ton partage..
    Tien bien raide ou pas mollis. ..(creole) cela veut dire tiens le coup ne lâche rien. .(t’es fesses)
    Si tu vois ce que je veux dire

  4. Guillaume Pomiès

    Ahhhh j’ai attéri à Hanoi juste quelques jours avant toi ! Première fois pour moi et sur 23 jours de voyage j’en ai passé 21 sur un deux roues. Des locations de ci de là, avec un roadtrip Huê Hoan dans les montagnes avec étape à Danang…
    Bref tout cela me rappelle énormément de choses, comme la pagode de Bai Dinh qui est magique… si tu avais pu aller plus haut il y a d’autres temples avec 3 Boudhas comme celui de ta photo par exemple. Juste démesuré ! J’avais eu la chance vers Ninh Binh de séjourner dans des petites maisons en bambou sur pilotis au dessus d’un lac bordé de montagnes, auxquelles on accède au bout d’une petite route où les chèvres ont la priorité, en longeant ensuite la montagne sur un tout petit chemin qui laisse tout juste passer sa brêle avec le lac en bas côté…
    J’avais aussi fui Tam Coc mais j’avais trouvé un autre endroit un peu pareil moins fréquenté (je suis aussi arrivé tard) et magnifique où on passait dans des grottes super longues et où fallait carrément s’allonger dans la barque tellement c’était pas haut^^. Ninh Binh est vraiment la région qui m’a le plus marqué et le plus plu, même si tout le reste était super aussi (he suis descendu jusqu’au Delta du Mékong).
    Bref maintenant je le dis que j’aimerais bien le refaire plus en mode roadtrip comme toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *